A quelles conditions ? Où et quand la demander ?
Quel sera son montant ?…
Nos réponses à vos questions !

Nos réponses à vos questions !

Bonjour à tous! Nous sommes ravis de vous accueillir pour ce nouveau tchat Retraite. Nathalie, Sandrine, Sarah, Sandrine, Fanny et Didier, nos experts Retraite vont maintenant répondre à vos questions. Prêts ?…C’est parti !

Il est l’heure de nous quitter. Merci pour vos questions ! Nous n’avons malheureusement pas pu vous répondre à tous, mais nous avons sélectionné les questions les plus représentatives. Un grand merci à Nathalie, Sandrine, Sarah, Sandrine, Fanny et Didier nos experts retraite pour leurs réponses détaillées et rendez-vous demain pour un nouveau tchat Retraite !

Le régime général attribue la retraite de réversion sous conditions d’âge et de ressources au conjoint ou ex-conjoint qui a été marié avec un assuré décédé. Rien ne s’oppose au fait de demander plusieurs réversions si vous avez été mariée plusieurs fois et que vous remplissez bien les conditions.
Pour la retraite complémentaire, une des conditions pour bénéficier d’une pension de réversion Agirc-Arrco est de ne pas s’être remarié. Dans votre cas, le cas échéant, vous ne pourrez donc prétendre qu’à la seule pension de réversion de votre dernier mari.

Le régime général attribue les retraites de réversion sous conditions d’âge et de ressources au conjoint ou ex-conjoint qui a été marié avec un assuré décédé.
Le demandeur doit être au moins âgé de 55 ans au point de départ de la retraite de réversion. L’âge minimum est de 51 ans si l’assuré est décédé avant le 01/01/2009.
Le montant de la réversion est égal à 54 % de la retraite que percevait ou aurait pu percevoir l’assuré décédé. Elle est calculée définitivement lorsque toutes vos retraites personnelles ont été attribuées.
Pour l’Agirc-Arrco, les conditions sont différentes. Les conditions à remplir sont les suivantes :
– Avoir été marié(e) et ne pas s’être remarié(e) ;
– Avoir 55 ans pour l’Arrco et 60 ans pour l’Agirc. A noter qu’à partir de l’année prochaine, cette limite d’âge sera de 55 ans pour les pensions Arrco comme pour les pensions Agirc dès lors que le décès sera survenu à compter du 1er janvier 2019. Le taux de réversion équivaut à 60% de la retraite complémentaire du conjoint décédé lorsque le conjoint survivant est le conjoint unique et non divorcé. Si la personne décédée a contracté plusieurs mariages, les droits pourront être partagés en fonction de la durée du mariage. Pour plus d’informations, cliquer ici.

Le Pacs ne s’oppose pas à l’attribution de la retraite de réversion du régime général. Vous pouvez en bénéficier si votre ex-conjoint était retraité de l’Assurance retraite (ou susceptible de l’être), si vous êtes âgée d’au moins 55 ans et si les ressources de votre nouveau ménage ne dépassent pas le plafond trimestriel (8 120,32 € en 2018).
Attention : si votre ex-conjoint était remarié, la retraite de réversion sera partagée entre sa nouvelle conjointe et vous.

La règle est la même pour l’Agirc-Arrco : contracter un Pacs ne supprime pas les droits issus d’un précédent mariage. Vous pourrez donc prétendre à réversion sur la retraite complémentaire de votre ex-mari si vous remplissez les conditions requises. En revanche, le Pacs ne donne pas droit à une pension de réversion Agirc-Arrco. Pour en savoir plus, nous conseillons de consulter le guide Agirc-Arrco « Pensions de réversion » en cliquant ici.

Bonjour, je viens de divorcer de mon mari après 22 ans de vie commune, plus 12 ans de mariage. J’ai une petite retraite, aurai-je droit à une pension de réversion, s’il venait à décéder? Est-ce que votre réponse sera aussi valable pour les personnes qui vivent à l’étranger (Portugal)?

Pour le régime de base, l’ex-conjoint a droit à une pension de réversion, quel que soit son lieu de résidence. Si votre ex-mari ne se remarie pas, la pension de réversion ne sera pas partagée. A noter : la pension de réversion de l’Assurance retraite étant soumise à une condition de ressources, votre retraite personnelle sera prise en compte dans le calcul de la pension de réversion.
La pension de réversion Agirc-Arrco, elle, n’est pas soumise à des conditions de ressources. Vous pourrez en bénéficier à la condition de ne pas vous remarier. Son montant sera proportionnel à la durée de votre mariage rapportée à la durée d’assurance au régime de base du défunt.

Pour le régime de base, le service de la retraite de réversion dépend de vos ressources.
A l’attribution de votre retraite personnelle, le montant de votre retraite de réversion devra donc être recalculé. Quand le total de vos retraites et de vos autres ressources sera connu, le montant de votre retraite de réversion sera révisé en conséquence.
Pour la retraite complémentaire en revanche, le calcul d’une pension de réversion est définitif.

Selon la réglementation de la Cnav, la part de la veuve survivante peut être recalculée à la condition qu’elle informe sa caisse de retraite de base de ce décès.
Pour l’Agirc-Arrco en revanche, le calcul d’une pension de réversion est définitif. Il n’y aura donc pas de recalcul.

J’ai vécu 25 ans avec mon mari avant qu’il ne décide de divorcer. Aurai-je droit à une pension de réversion? Si oui faudra-t-il que j’en fasse la demande ou est-ce que les organismes s’occuperont de tout? Je vis seule depuis mon divorce.

La retraite de réversion du régime de base est accordée sous conditions (âge et ressources) au conjoint et aux ex-conjoints. Elle n’est jamais attribuée automatiquement. Il faudra donc en faire la demande.
Idem pour l’Agirc-Arrco : il vous faudra la demander auprès de la caisse de retraite complémentaire où votre mari était allocataire ou auprès du réseau des centres d’information Cicas en appelant le 0 820 200 189 (0,09 ctm/mn depuis un poste fixe).

Je serai en retraite le 1er janvier 2021, je me suis mariée en septembre 1979 et j’ai divorcé en février 1992. Ni lui ni moi n’a refait sa vie. Mon ex mari est très malade. Il devrait être en retraite en décembre 2019 ou janvier 2020. Si par malheur il décédait, aurai-je droit à un supplément de retraite?

Pour la retraite de base, si vous avez été la seule conjointe de votre ex-mari, la pension de réversion ne sera pas partagée. Attention, la réversion est servie à partir de 55 ans et sous conditions de ressources. Elle est calculée à titre définitif lorsque toutes vos retraites personnelles ont été attribuées.
Pour la retraite Agirc-Arrco, dans la mesure où vous ne vous êtes pas remariée, vous aurez droit à une pension de réversion Arrco (et Agirc si votre mari est ou a été cadre) et ce, que votre mari soit déjà à la retraite ou pas. Cette pension sera calculée en fonction de la durée de votre mariage.

Pour le régime de base, la durée de mariage n’entre en compte que si la retraite de réversion doit être partagée entre le conjoint survivant et d’ex-conjoints. Elle est alors partagée selon la durée de chaque mariage.
A l’attribution, la pension est calculée provisoirement en fonction de vos ressources. Elle sera calculée définitivement lorsque toutes vos retraites personnelles auront été attribuées. Cette réversion calculée à titre définitif est ensuite versée à vie.
Concernant la retraite complémentaire, la pension de réversion Agirc-Arrco est versée à vie à la condition que vous ne vous remariez pas.

Les conditions à remplir pour bénéficier d’une pension de réversion Agirc et Arrco sont les suivantes :
– Avoir été marié(e) et ne pas s’être remarié(e) ;
– Avoir 55 ans pour l’Arrco et 60 ans pour l’Agirc. A noter qu’à partir de l’année prochaine, cette limite d’âge sera de 55 ans pour les pensions Arrco comme pour les pensions Agirc dès lors que le décès sera survenu à compter du 1er janvier 2019.
Le taux de réversion équivaut à 60% de la retraite complémentaire du conjoint décédé lorsque le conjoint survivant est le conjoint unique et non divorcé. Si la personne décédée a contracté plusieurs mariages, les droits pourront être partagés en fonction de la durée du mariage. Pour plus d’informations, cliquer ici.

La réversion du régime général m’a été refusée quand j’étais en activité car je dépassais le plafond. En retraite depuis peu, faut-il refaire un dossier ou mes droits sont-ils étudiés automatiquement par la Cnav?

La pension de réversion Cnav est en effet soumise à une condition de ressources que vous ne remplissiez pas au moment de votre 1ère demande du fait de votre activité professionnelle. Votre situation va changer du fait de votre passage en retraite et vous pouvez demander à nouveau l’examen de vos droits à réversion au moment du passage en retraite. Cela nécessite en effet de faire une nouvelle demande de pension de réversion auprès de votre caisse de retraite.

Oui, bien sûr, la réversion (du régime de base comme de l’Agirc-Arrco) est attribuée aux hommes comme aux femmes et selon les mêmes conditions.

Vous devez être âgée d’au moins 55 ans pour demander la réversion de la Cnav. Votre remariage ne s’oppose pas à l’attribution de cette réversion. En revanche, les ressources de votre nouveau ménage seront prises en copte et ne devront pas dépasser le plafond trimestriel (8 120,32 € en 2018).
Pour l’Agirc-Arrco, dans la mesure où vous vous êtes remariée, vous ne pouvez pas bénéficier d’une pension de réversion Agirc-Arrco au titre de votre premier mariage.

Pour la réversion Cnav, à l’exception des ressources expressément exclues (pour plus de détails, contactez votre Carsat), toutes les ressources du demandeur ou du ménage sont retenues. Les biens mobiliers et immobiliers sont censés procurer un revenu fictif annuel égal à 3 % de leur valeur à la date de sa demande.
Pour la retraite complémentaire, il n’y a pas de conditions de ressources pour bénéficier d’une pension de réversion.

Concernant la retraite de base, vous devez être âgée de 55 ans (51 ans si votre premier mari est décédé avant le 01/01/2009) et avoir des ressources inférieures au plafond trimestriel (en 2018 : 5 075,20 € pour une personne seule, 8 120,32 € pour un ménage). La durée de mariage ne sera prise en compte que si votre premier mari a lui-même été remarié.
Concernant l’Agirc-Arrco, la pension de réversion n’est accordée qu’à la condition de ne pas s’être remarié. Dans votre cas, vous ne pourrez donc pas en bénéficier.

Personne, à notre connaissance. C’est au conjoint survivant de faire les recherches en contactant la mairie de naissance ou de domiciliation de la personne décédée. A noter : pour la retraite de base comme pour la retraite complémentaire, la pension de réversion n’est pas attribuée automatiquement : pour l’obtenir, vous devez la demander.

Pour l’attribution d’une pension de réversion, l’assurance vie détenue par le conjoint survivant fait-elle partie de ressources? Et celle du conjoint décédé?

Les biens issus du défunt ou de la communauté sont exclus. Pour l’assurance vie, si le contrat a été souscrit par le conjoint survivant pendant la communauté, sa valeur est exclue des ressources. Si le contrat a été souscrit sous le régime de la séparation des biens, la valeur est prise en compte car il s’agit d’un bien personnel.
Si le contrat a été souscrit par l’assuré décédé, il est exclu des ressources du conjoint survivant.

Pour la retraite de base, la rente du PERP (Plan d’épargne retraite populaire) est en effet prise en compte dans les ressources et retenue sur sa valeur mensuelle. Pour la retraite complémentaire, en revanche, les ressources n’entrent pas en ligne de compte pour l’attribution d’une pension de réversion.

Les biens immobiliers sont pris en compte dans le calcul de la pension de réversion à hauteur de 3% de la valeur du bien. Si le bien est loué, les loyers ne sont pas pris en compte sauf si le bien concerné est une résidence principale louée en partie (une chambre, par exemple). Dans ce cas, 3% de la valeur de la partie louée seront retenus.

L’attribution d’une pension de réversion Agirc-Arrco n’étant pas soumise à des conditions de ressources, c’est tout à fait possible si vous remplissez les conditions d’attribution (conditions d’âge et de non remariage). Pour plus d’information, nous vous conseillons de consulter le guide Agirc-Arrco « Pension de réversion » en cliquant ici.

L’une des conditions pour bénéficier d’une pension de réversion Agirc-Arrco est de ne pas s’être remarié. Vous ne pourrez donc pas y prétendre au titre de votre premier mariage. En revanche, le cas échéant, vous pourrez en bénéficier au titre de votre second mariage.

Ma fille, âgée de 43 ans, est veuve avec 2 enfants en bas âge. On lui a dit qu’elle pouvait percevoir une pension de réversion sur les complémentaires sans condition d’âge. Son mari a été salarié puis indépendant puis auto entrepreneur. À qui s’adresser ?

En effet, la pension de réversion Agirc-Arrco est attribuée sans condition d’âge lorsque le conjoint ou l’ex-conjoint non remarié a deux enfants à charge au moment du décès.
Votre fille peut donc demander la réversion dès maintenant en contactant notre réseau d’accueil CICAS au 0820.200.189.
Pour l’activité non salarié de son conjoint, nous vous conseillons de contacter sa caisse d’affiliation (SSI ou CNAVPL).

Pour la retraite de base : entre le moment où la réversion est attribuée et le moment où toutes vos retraites personnelles auront été attribuées, vos ressources seront réexaminées et, en cas de variation, votre retraite de réversion sera recalculée.
Lorsque vous aurez toutes vos retraites personnelles (base et complémentaire), un calcul définitif sera effectué. Si vous n’avez pas de droit à retraite personnelle, ce calcul définitif est effectué quand vous atteignez 62 ans (âge légal de départ à la retraite).
Pour l’Agirc Arrco, le calcul d’une pension de réversion est définitif. En revanche, une augmentation de revenus peut modifier le montant des prélèvements sociaux (assurance maladie, CSG, CRDS, Casa) opérés sur votre pension, ce qui peut entraîner une variation du montant de votre allocation.

Vous pouvez vous renseigner auprès du Service de retraite de l’Etat ou, pour les agents des collectivités territoriales et hospitalières, auprès de la CNRACL.

Pour la Cnav, qui conditionne l’obtention d’une retraite de réversion aux ressources, être pacsé, quand on demande une pension de réversion au titre d’un précédent mariage, implique que ce sont les ressources du ménage qui seront retenues pour l’étude du dossier.
Pour l’Agirc-Arrco, le Pacs ne supprime pas les droits issus d’un précédent mariage pour la pension de réversion complémentaire. En revanche, un Pacs ne donne pas de droits pour bénéficier d’une pension de réversion.

Pour le régime de base, toutes les ressources, personnelles ou celles du nouveau ménage (en cas de remariage, Pacs, vie maritale) sont prises en compte, sauf certaines exceptions. Elles ne doivent pas dépasser les plafonds trimestriels fixés pour 2018 à 5 075,20 € pour une personne seule et à 8 120,32 € pour un ménage.
Pour la retraite complémentaire, les ressources n’entrent pas en ligne de compte.

Est-ce le montant brut ou net de la pension de retraite du conjoint survivant qui est retenu pour la calcul de la pension de réversion? Le montant retenu pour le calcul des 3% sur les divers plans s’entend-t-il avant ou après les prélèvements fiscaux ?

Au régime général, pour apprécier la condition de ressources, c’est le montant brut de la pension de retraite personnelle que perçoit le conjoint survivant qui est pris en compte. Pour les biens mobiliers pris en compte (épargne, placement…), c’est le montant de l’épargne placée qui est pris en compte pour calculer un revenu fictif de 3%.

La pension de réversion peut être servie en France ou à l’étranger. Si vous partez vous installer à l’étranger, il faut simplement informer vos caisses (de base et complémentaire) de votre nouvelle adresse de résidence.

La pension de réversion au régime général est accordée sous condition de ressources. Si celles-ci évoluent du fait d’une reprise d’activité, la pension de réversion pourra être révisée. Il vous appartient d’informer la caisse de retraite de votre changement de situation et de vos nouvelles ressources.
Pour l’Agirc-Arrco en revanche, la pension de réversion est attribuée sans condition de ressources et est calculée définitivement au moment de son attribution. Une variation de vos revenus n’a donc aucune conséquence sur son montant.

Pour un couple séparé, mais non divorcé, est-ce que la pension de réversion est la même que pour un couple non séparé? Ou bien est-ce que ce sont les règles pour un couple divorcé qui s’appliquent ?

A partir du moment où vous avez été mariée, un divorce n’aura pas d’impact sur l’attribution éventuelle d’une pension de réversion au titre du régime de base.
Pour l’Agirc-Arrco, tant que vous n’êtes pas divorcée, vous êtes considérée comme conjointe survivante et votre pension de réversion représentera 60 % de la retraite complémentaire de votre mari. En revanche, si vous divorcez, vous serez considérée comme ex-conjointe, et dans ce cas, votre pension de réversion sera calculée au prorata de vos années de mariage.

Bonjour, pour le régime de base, la retraite de réversion est égale à 54% de la retraite que percevait ou aurait pu percevoir le conjoint ou ex-conjoint décédé, sans tenir compte des majorations de retraite. Elle peut être réduite en fonction des ressources. Le régime général ne réalise pas d’évaluation pour la réversion.
Concernant l’Agirc-Arrco, le montant dépend de deux cas de figure :
– il équivaut à 60% de la retraite complémentaire du conjoint décédé lorsque le conjoint survivant est le conjoint unique et non divorcé.
– si la personne décédée a contracté plusieurs mariages, les droits pourront être partagés en fonction de la durée du mariage.
Pour une information plus complète, nous vous conseillons de consulter le guide « Pension de réversion » en cliquant ici ou de contacter votre caisse de retraite.

Nous sommes mariés sous le régime de la communauté universelle. Si je viens à disparaître le premier, quelles ressources seront prises en compte pour l’attribution de la pensions de réversion, retraite de base ?

Pour la Cnav, la pension de réversion est attribuée sous conditions d’âge et de ressources. Les biens issus du mariage (régimes de la communauté légale ou universelle) ne sont pas pris en compte dans les ressources.
La retraite complémentaire Agirc-Arrco en revanche ne tient pas compte des ressources pour le calcul d’une pension de réversion.

Bonjour, mon conjoint a déjà eu deux épouses. La première dépasse le plafond de ressources et la seconde s’est remariée. S’il vient à décéder à quoi aurai-je droit? Nous venons de fêter nos 20 ans de mariage et je suis sous le plafond de ressources.

Pour la retraite de base, en cas de décès de votre conjoint, vous pouvez bénéficier d’une réversion à partir de 55 ans et sous condition de ressources. La pension de réversion est partagée entre le conjoint et les ex-conjoints au prorata des années de mariage. Ce calcul au prorata est effectué même si l’un des ex-conjoints ne remplit pas la condition de ressources.
Pour l’Agirc-Arrco, la pension de réversion est attribuée sans condition de ressources. Elle est partagée entre les conjoints et ex-conjoints non remariés. Dans votre situation, le partage sera fait entre vous et la première épouse de votre conjoint.

Pour signaler le décès de votre proche, vous devez prendre contact directement avec ses caisses de retraite :
pour le régime général de la Sécurité sociale en appelant le 3960 – 0,06 €/mn + prix d’appel ou sur le site de l’Assurance retraite.
pour la retraite complémentaire, en contactant sa caisse, dont vous pourrez trouver les coordonnées via le site de l’Agirc-Arrco

Lorsqu’au décès de l’assuré il y a plusieurs ayants droit (un ou plusieurs ex-conjoints et un conjoint survivant, ou plusieurs ex-conjoints), la pension de réversion, tant du régime général de la Sécurité sociale que des régimes de retraite complémentaire Arrco et Agirc, calculée dans les conditions normales, est répartie entre chacun d’eux au prorata de la durée de chaque mariage.
A toutes fins utiles, je vous joins les liens relatifs à la pension de réversion pour le régime de base et le régime complémentaire.

Notre papa percevait une retraite complémentaire de la part des anciens combattants français jusqu’en mars 2016, il est décédé en avril 2016. Notre maman est malheureusement décédée également mais existe-t-il ou pas un capital décès pour ses ayants-droits, c’est à dire ma soeur et moi meme.

La retraite du combattant est un avantage personnel versé aux anciens combattants en témoignage de la reconnaissance nationale.
A notre connaissance, cette pension n’est pas réversible à un conjoint ou aux enfants du bénéficiaire et il n’est pas prévu de capital décès.
Via ce lien, vous trouverez les éléments afférents à la retraite du combattant.

Notre équipe des Experts retraite vous présente ses sincères condoléances.
Certaines caisses de retraite (de base ou complémentaire) ou mutuelles complémentaires peuvent participer à la prise en charge d’une partie des frais d’obsèques.
Je vous conseille donc de contacter les organismes de retraite dont votre père était allocataire ainsi que sa mutuelle complémentaire, pour vérifier si une telle aide peut être versée.

L’équipe des Experts retraite vous présente ses sincères condoléances.
Pour signaler le décès de votre père et déposer une demande de réversion pour son épouse, il faut contacter :
-le régime général de la Sécurité sociale en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site de l’Assurance retraite
– sa caisse de retraite complémentaire. Si vous ne la connaissez pas, vous retrouverez ses coordonnées en cliquant ici

Les Experts retraite vous présentent leurs sincères condoléances.
D’une manière générale, les caisses de retraite reçoivent directement les informations relatives au décès de leurs allocataires.
Pour vérifier la prise en compte du décès de votre mère, je vous invite à contacter sa caisse de retraite complémentaire. Si vous ne la connaissez pas, vous retrouverez ses coordonnées en cliquant ici.
J’attire toutefois votre attention sur le fait, qu’en présence d’un ayant-droit (conjoint, ex-conjoint ou orphelin), il conviendra d’effectuer les démarches auprès de cette caisse pour ouvrir les droits de réversion.

Reprendre une activité rémunérée ne remet pas en cause la perception d’une pension de réversion des régimes de retraite complémentaire Arrco et Agirc, celle-ci n’étant pas soumise à condition de ressources.

La pension de réversion versée par le régime de base de la Sécurité sociale (Cram) est en effet attribuée sous condition de ressources.
Depuis le 1er janvier 2018, le plafond à ne dépasser pour un couple est de 32 880,64 euros par an, soit 8 220,16 euros par trimestre.
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la législation CNAV.

Je suis veuf, retraité, et je bénéficie de la réversion de mon épouse décédée. Ma caisse de retraite est la CARMF. J’envisage de me pacser. Quelle sera la conséquence sur la part de retraite par réversion?

Les pensions de réversion du régime général de la Sécurité sociale, des régimes Agirc – Arrco et de la CARMF ne sont pas supprimées si le bénéficiaire contracte un Pacs.

Je perçois une réversion de mon mari et je voudrais savoir s’il est possible d’avoir une revalorisation de la réversion?

La pension de réversion versée par le régime de base de la Sécurité sociale est attribuée sous condition de ressources.
Toutefois, à ma connaissance, ce régime ne révise pas le montant de la pension de réversion (à la hausse ou à la baisse) si des modifications de revenus interviennent plus de 3 mois après l’attribution de la retraite personnelle.
Toutefois, pour vérifier l’application de ce point à votre situation personnelle, je vous conseille de contacter l’Assurance retraite au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via leur site internet.
La pension de réversion Arrco et Agirc n’est pas soumise à condition de ressources et ne peut donc être revalorisée ou diminuée. Elle est en revanche supprimée en cas de remariage du bénéficiaire.

J’envisage de me remarier avec mon ex-mari qui ne s’est pas remarié ni moi non plus depuis notre divorce. S’il décède avant moi, aurais-je droit à une réversion en tant que conjoint survivant ? je m’interroge car je serais son ex-conjoint et conjoint survivant en même temps.

S’agissant du régime général de la Sécurité sociale (CNAV), les droits de réversion sont partagés entre les conjoints et ex-conjoints survivants qu’ils soient remariés ou non, proportionnellement à la durée de chaque mariage.
Si vous vous remariez avec votre ex-mari, c’est bien la durée totale des deux mariages qui sera prise en compte.
Pour les régimes Arrco (et Agirc, si votre mari était cadre), en cas de remariage avec un ex-conjoint et en l’absence d’autres ex-conjointes, l’ayant droit (veuve) bénéficie de l’intégralité des droits de réversion, soit 60 %.

Bonjour, je viens de perdre mon époux et j’aimerais savoir à qui m’adresser pour avoir droit à la réversion de retraite complémentaire, en sachant que mon mari a été au RSI pendant une dizaine d’années et ensuite au rsa ?

L’équipe des Experts retraite vous adresse ses sincères condoléances.
Pour demander votre retraite de réversion, je vous invite à contacter la Sécurité sociale pour les indépendants (ex RSI), sur le site de la sécurité sociale des indépendants ou par téléphone au 36 48 (service gratuit + prix d’appel). Bon courage

Bonjour mon père et ma mère sont tout les deux décédés en france et mon frère vit en Algérie et il est majeur handicapé il est né avec son handicap, à t’il le droit à une réversion orphelin majeur malgré le fait qu’il ne vit pas en france?

Le régime général de la Sécurité sociale française ne prévoit pas de dispositif spécifique permettant de verser une allocation de réversion aux orphelins des anciens salariés décédés.
En revanche, le régime de retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres)  le prévoit, au bénéfice des orphelins des deux parents. Ceci concerne les orphelins :
– de moins de 21 ans à la date du décès du dernier parent,</li>
– de moins de 25 ans, s’ils étaient à la charge du dernier parent au moment du décès,
– quel que soit leur âge au moment du décès du dernier parent, si l’orphelin a été reconnu invalide avant 21 ans.
Si vos parents ont travaillé comme salariés en France et si votre frère remplit ces conditions, je l’invite à formuler une demande à l’adresse suivante :
Centre de Gestion CICAS Résidents Hors de France
45805 SAINT JEAN DE BRAYE Cedex
FRANCE
Ou par courriel : centregestionrhf@agirc-arrco.fr
Il lui sera bien sûr demandé les justificatifs de son état d’invalidité.

Je suis sur.le.point de percevoir une.pension de réversion je percois les ASS chômage ( allocations spécifique solidaire) vais je perdre cet allocation e percevant la reversion?

Le versement de l’ASS est effectivement soumis à des conditions de ressources.
Vos ressources ne doivent pas dépasser 1 138,90 € par mois ou 1 789,70 € si vous vivez en couple (barèmes au 31 décembre 2016).
Les ressources prises en compte sont celles qui sont soumises à l’impôt sur le revenu, hors allocations familiales et aide au logement par exemple. Elles correspondent à l’ensemble des sommes perçues dans les 12 mois précédant le dernier jour de versement de l’allocation chômage.
Dès lors, la pension de réversion que vous percevez doit être prise en compte pour déterminer si vous pouvez continuer à percevoir l’ASS.
Pour permettre un examen de votre situation, vous devez contacter Pôle emploi via le lien suivant : contactez-nous.

Mon mari est décédé il y a quelques années à l’age de 53 ans… J’avais alors 4 enfants dont 3 encore à charge. Je touche depuis son décès je crois une pension de réversion variable en fonction du nombre d’enfants à charge. Cette sommes versée chaque mois correspond elle a sa retraite ou es ce quelque chose que je touche provisoirement jusqu’à l’âge de sa retraite ? je n’arrive pas à savoir si ce montant va changer , si oui en fonction de quoi ,?
je voudrait savoir sur quoi je peux compter effectivement à long terme .
merci beaucoup

La pension de réversion versée par les caisses Agirc et Arrco est accordée au conjoint et aux ex-conjoints non remariés à compter de 55 ans ou plus tôt si, comme vous, ils ont au moins 2 enfants à charge au moment du décès ou sont invalides.
Cette réversion est versée sans condition de ressources.

L’allocation de réversion est calculée sur la base de 60 % des droits acquis par le défunt (un partage des droits étant opéré lorsqu’il existe plusieurs ayant-droits au moment de la 1ère demande de réversion).
Ce montant est définitif. Il peut toutefois varier, comme vous le précisez, en fonction du nombre d’enfants à charge.

Pour toute information concernant votre pension de réversion, je vous conseille de contacter la caisse Arrco, et Agirc si votre mari était cadre, qui vous verse votre allocation de réversion.
Retrouvez ses coordonnées en cliquant ici.

A toutes fins utiles, vous pouvez consulter la documentation relative à la pension de réversion de la retraite complémentaire.

J’ai perdu mon ex épouse en 2013, nous avions 2 enfants ensemble, nous sommes resté marié 14 ans j’aimerais avoir des infos sur la retraite de réversion ?

Bonsoir,

Les conjoint(e)s et les ex-conjoint(e)s divorcé(e)s et non remarié(e)s peuvent en effet bénéficier d’une allocation de réversion Agirc et/ou Arrco dans les conditions suivantes :
• à 60 ans, pour le régime de l’Agirc (ou à 55 ans avec minoration sauf si l’intéressé(e) bénéfice de la pension de réversion du régime de base de la sécurité sociale),
• à 55 ans, pour le régime de l’Arrco.

Toutefois, les droits de réversion peuvent être attribués sans condition d’âge si, lors du décès du ou de la participant(e), le ou la conjoint(e) ou l’ex-conjoint(e) divorcé(e) est invalide ou le devient ultérieurement ou a au moins deux enfants à charge.
Les droits de réversion de retraite complémentaire Agirc et Arrco sont accordés sans condition de ressources.

Si vous remplissez les conditions requises pour en bénéficier, je vous invite à contacter un conseiller retraite du réseau d’accueil CICAS en composant le 0820 200 189 (0,09 €/min + prix d’un appel). Un conseiller vous aidera à constituer votre dossier et à effectuer les démarches nécessaires.

A toutes fins utiles, vous trouverez, ci-joint, un lien sur la pension de réversion : https://fr.calameo.com/read/002711729b88fa08153b4

Au régime général de la Sécurité sociale, la réversion est attribuée au conjoint ou à l’ex-conjoint d’un assuré, qu’il soit ou non remarié, à partir de 55 ans et sous condition de ressources.

Vous pouvez obtenir de plus amples informations via ce lien : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/salaries/mes-droits-selon-de-mon-parcours/en-cas-de-deces.html#header-cdcc28d5-00d6-4863-a52e-da0a484ef9b1

Bonne soirée

En retraite depuis le 1er août 2018, je perçois un montant de la CARSAT de 1321€ +449.08 ARRCO et 268.62 de l’AGIRC. actuellement je perçois une pension de reversion de 80.42 qui a du être calculée en fonction entre autres de mes salaires en temps de salariés. je vous remercie de bien vouloir me dire si celle ci peut être revalorisée en fonction du montant actuel perçu qui est inférieur à mes salaires précédents.

Bonsoir,

Pour obtenir une révision de votre pension de réversion du régime général de la Sécurité sociale, je vous conseille de contacter l’Assurance retraite au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr
Elle seule dispose de l’ensemble des éléments permettant de calculer la pension qu’elle verse.

Si votre question concerne la réversion Agirc-Arrco, celle-ci n’est pas soumise à condition de ressources et n’est donc pas réévaluée lorsque celles-ci évoluent

Bonne soirée

Bonsoir,

Notre équipe des Experts retraite vous présente ses sincères condoléances.
Certaines caisses de retraite (de base ou complémentaire) ou mutuelles complémentaires peuvent participer à la prise en charge d’une partie des frais d’obsèques.

Je vous conseille donc de contacter les organismes de retraite dont votre père était allocataire ainsi que sa mutuelle complémentaire, pour vérifier si une telle aide peut être versée.

Bonne soirée

Mon père est décédé le 05 novembre 2018, et j’aimerais connaître les étapes à suivre et les documents à envoyer pour que la pension soit reversé en à son épouse.

Bonsoir,

L’équipe des Experts retraite vous présente ses sincères condoléances.

Pour signaler le décès de votre père et déposer une demande de réversion pour son épouse, je vous conseille de contacter :

Bonne soirée

Bonsoir,

Les Experts retraite vous présentent leurs sincères condoléances.

D’une manière générale, les caisses de retraite reçoivent directement les informations relatives au décès de leurs allocataires.

Pour vérifier la prise en compte du décès de votre mère, je vous invite à contacter sa caisse de retraite complémentaire. Si vous ne la connaissez pas, vous retrouverez ses coordonnées via le lien suivant : https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/dopli

J’attire toutefois votre attention sur le fait, qu’en présence d’un ayant-droit (conjoint, ex-conjoint ou orphelin), il conviendra d’effectuer les démarches auprès de cette caisse pour ouvrir les droits de réversion.

Bon courage

Bonsoir,

Si le décès a eu lieu en France, le signalement du décès sera normalement transmis aux organismes de retraite comme, par exemple, l’Assurance retraite.

Inversement, si vous avez déjà signalé le décès au régime de retraite de base, celui-ci devrait le transmettre aux caisses de retraite complémentaire.

Pour les décès à l’étranger ou pour vérifier la prise en compte du décès, vous devez contacter directement ses caisses :

J’attire toutefois votre attention sur le fait, qu’en présence d’un ayant-droit (conjoint, ex-conjoint ou orphelin), il conviendra d’effectuer les démarches auprès de la caisse de retraite complémentaire pour ouvrir les droits de réversion.

Bonne soirée

Ma mère la bénéficiaire de la pension de réversion Arrco vient de décéder à son tour, j aimerais bien savoir que doivent on faire? et quelles sont les documents à envoyer ? à savoir on habite au Maroc .

Bonsoir,

Je vous conseille d’adresser le certificat de décès de votre mère à sa caisse de retraite complémentaire.
Si vous ne connaissez pas ses coordonnées, vous les retrouverez via le lien suivant :
https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/dopli

Bonne soirée

Bonsoir,

L’équipe des Experts vous présentent ses sincères condoléances.

Pour signaler le décès de votre mère, je vous invite à contacter :

  • pour la retraite du régime général de la Sécurité sociale, l’Assurance retraite au 3960 (service 0,06 €/min + prix appel).
  • pour la retraite complémentaire, la caisse qui verse les allocations. Si vous ne la connaissez pas, vous retrouverez ses coordonnées via le lien suivant : https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/dopli

J’attire toutefois votre attention sur le fait, qu’en présence d’un ayant-droit (conjoint, ex-conjoint …), il conviendra d’effectuer les démarches auprès de ces organismes pour ouvrir les droits de réversion.

Bien à vous,

Je viens de déclarer à Malakof Médéric le décès de ma mère. Je vois qu’elle percevait aussi une pension CPPOSS. Dois-je faire une démarche spécifique pour cette caisse ?

Bonsoir,

En effet, si votre mère bénéficiait d’une retraite différentielle CPPOSS, vous devez contacter également Médéric Prévoyance à l’adresse suivante :
Service Différentiel CPPOSS
75317 PARIS Cedex 9

Bien à vous

Je souhaite informer l’ARRCO du décès de mon mari. Quels documents envoyés ? Je souhaite également constituer mon dossier de réversion. Quels documents dois-je vous envoyer ? Je ne trouve pas sur ce site la liste des documents.

Bonsoir,

Les Experts retraite vous présentent leurs sincères condoléances.

De manière générale, vous devez informer les caisses qui versaient une retraite à votre conjoint.

Concernant la retraite de base, vous pouvez retrouver toutes les informations utiles à cette adresse : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/retraites/je-suis-retraite-mes-demarches/en-cas-de-deces.html

S’agissant de la retraite complémentaire Arrco (et Agirc s’il était cadre), vous pouvez signaler le décès de votre mari et formuler une demande de réversion en ligne depuis votre espace personnel sécurisé, accessible depuis https://services.agirc-arrco.fr/auth/login/

Vous pouvez également effectuer ces démarches auprès du réseau d’accueil Cicas au 0820 200 189 (0,09€/mn depuis un poste fixe).

Bien à vous

Mon mari vient de dcd, par quel moyen prévenir votre organisme ? En ligne, courrier recommandé avec AR ? A quelle adresse ? Et comment procéder pour avoir droit à la pension de reversion ?

Bonsoir,

Les Experts retraite vous présentent leurs sincères condoléances.

Pour informer du décès de votre mari et demander la mise en place d’une pension de réversion, vous devez composer, pour la retraite de base, le 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou engager vos démarches depuis le site http://www.lassuranceretraite.fr

Si votre époux percevait une allocation de retraite Arrco (et Agirc s’il était cadre), je vous invite à déposer votre demande de réversion auprès de sa caisse.
Retrouvez ses coordonnées via le lien : https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/dopli

Vous pouvez également formuler votre demande auprès du réseau d’accueil Cicas au 0820 200 189 (0,09€/mn depuis un poste fixe), un conseiller retraite pourra alors vous guider dans vos démarches.

Je vous souhaite bon courage.
Bien à vous

Je vous interpelle au nom de ma mère qui perçoit une retraite émanant de votre organisme. Malheureusement est vient de nous quitter. Que dois-je faire?

Bonsoir,

Notre équipe d’Experts retraite vous présente ses sincères condoléances.

N’ayant pas accès aux données personnelles des internautes, je vous invite donc à contacter les caisses de retraite chargées du paiement de la retraite de votre mère :

Bien à vous

Ma grand-mère bénéficiaire d’une pension de réversion avec PRO BTP depuis le décès de mon grand-père, vient de décédé à son tour.
Nous devons supprimer les réversion mais, nous avons perdu son numéro d’adhérant et même les papiers concernant cette réversion. Pour leur parler au tel il faut absolument indiquer ce code à 10chiffres que nous n’avons pas. Y a t-il une autre solution pour retrouver ce fameux code.

Bonsoir,

Si vous ne connaissez pas le numéro d’adhérent de votre grand-mère, je vous conseille d’informer de son décès les caisses de retraite qui lui versaient une pension de réversion à partir de son numéro de Sécurité sociale, son nom et prénom .

Si vous ne connaissez pas leurs coordonnées, vous trouverez via le lien suivant :
https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/dopli

Bien à vous

Si la première épouse de mon mari est décédé, la pension de réversion ARRCO, retraite des cadres, est elle divisée au prorata temporis d’année de mariage? Ou l’intégralité de la pension doit elle me revenir?

Bonsoir,

S’il n’y a pas d’ex-conjoint non remarié lors du calcul de la réversion, le conjoint bénéficie de l’intégralité des droits de réversion Arrco (et Agirc s’il était cadre), ce qui correspond à 60% des droits du défunt.
Dans cette situation, la difficulté réside dans la preuve du décès de l’ex-conjointe. Il est parfois nécessaire de transmettre à la caisse de retraite un acte de décès ou un acte de naissance avec la mention de ce décès.

À noter que si l’ex-conjoint décède ou se remarie après le calcul de la réversion, celle-ci n’est pas recalculée.

Bonne soirée

Je suis une orpheline de père et de mère, mon père était retraité retraite complémentaire arrco j ai 25 et j ai fais la demande mon père est décédé en 2014.

Bonsoir,

Dans les régimes Agirc et Arrco, la pension de réversion peut être versée à un orphelin (de père et de mère) à condition d’être âgé à la date du décès du dernier parent de moins de 21 ans.
Pour en savoir plus, http://www.agirc-arrco.fr/particuliers/demander-retraite/pension-reversion/

Bien à vous

Quand plusieurs épouses (une ex-épouse et un mariage en cours au moment du décès du mari) se partagent une pension de réversion de leur ex-mari et mari, si l’ex-épouse décède, y a-t-il un nouveau calcul de la réversion pour l’épouse survivante comme c’est le cas pour le régime de base ?
Ou bien le calcul qui a été fait au moment du décès du mari (soit répartition en fonction des années de mariage) reste-t-il inchangé ?

Bonsoir,

Si l’une des Ex-épouse venait à décéder, il n’y aura pas de nouveau calcul de retraite de réversion étant donné que le calcul tient compte du prorata des années de mariage.

En effet le calcul fait au moment du décès du mari restera le même.

Bonne soirée.

Mon mari est décédé, j’ai demandé la pension de réversion complémentaire car j’ai maintenant 55 ans. Sachant que mon mari avait eu 2 ex-épouses avant moi, que celles-ci ont plus de 63 ans et n’ont pas demandé la pension de réversion complémentaire, est ce qu’aujourd’hui ma pension sera imputée de leurs droits ? Ou bien sera t-elle imputée seulement lorsqu’elles en feront la demande, si elles la font ?

Bonsoir,

En présence d’un conjoint survivant et d’un ou plusieurs ex-conjoints non remariés, chacun a droit à une pension proportionnelle à la durée de leur mariage rapportée à la durée totale des mariages. Le calcul se fait au moment d’étude de la pension de la première épouse qui la demande.

Si les ex-épouses se sont remariées , elles ne pourront pas en bénéficier.

Bonne soirée

Mon epouse est décédé en 2003 j ai obtenu une pension de réversion qui m a été supprimée mes revenus dépassant le montant en vigueur à l époque.Hors je viens d apprendre que je pouvais faire une nouvelle demande mes revenus ayant nettement diminues depuis quelques années.Est ce possible, et comment faire ?

Bonsoir,

Pour le régime de base, vous pouvez demander la pension de réversion au moyen du formulaire cerfa n°13364*02 rempli et signé, accompagné des pièces justificatives (RIB, photocopie de l’acte de naissance du défunt (conjoint ou ex-conjoint décédé) comportant les mentions marginales, photocopie du dernier avis d’impôt sur le revenu).

Cet imprimé est mis à disposition :

– dans les caisses de sécurité sociale de votre département (pour les salariés agricoles : dans les caisses de mutualité sociale agricole) https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/retraites/nos-contacts.html,

– dans les points d’accueil retraite,

– dans les mairies

Une seule demande (‘imprimé cerfa n°13364*02) sert pour obtenir une pension de réversion auprès :

– du régime général des salariés,

– du régime des salariés et des non salariés agricoles (MSA),

– du régime social des indépendants (RSI) qui regroupe les régimes de retraite des artisans, des industriels et des commerçants (anciennement Ava et Organic),

du Régime de base des professions libérales sauf avocats (CARCD, CARMF, Carpimko, CARPV, Casaf, Cavamac, Cavec, Cavom, CAVP, Cipav, CRN).

L’imprimé ne concerne pas les régimes spéciaux, le régime des avocats, les régimes de retraites complémentaires de salariés et les régimes de retraites complémentaires des professions libérales.

Auprès des régimes Agirc et Arrco :
La demande de réversion des régimes complémentaires Agirc/Arrco doit être adressée à la dernière caisse Arrco de votre conjoint, ou à sa dernière caisse Agirc s’il était cadre.
Il est possible également de prendre rendez-vous auprès d’un CICAS (Centre d’Information, Conseil et Accueil des Salariés Agirc
et Arrco) http://www.agirc-arrco.fr/fr/particuliers/utiles-particuliers/annuaire-des-centres-dinformation-cicas/

Bonne soirée

Mon mari est décédé en 2017 après 50 ans de mariage. il était retraité tout comme moi et recevait une pension de 800€/mois. Je vais avoir 80 ans au mois de mai prochain. J’ ignorais que j’avais droit à une pension de reversion, et du coup je ne l’ ai jamais demandée. Donc, comment puis je faire pour réclamer ma pension de reversion ? De plus, j’ ai moi-même une pension de près de 1225€ nets par mois. Puis je encore demander ma pension de reversion? je n’ ai jamais eu d’ autre homme à part mon défunt mari. Ai je droit à des indémnités retroactives ?

Bonsoir,

Pour le régime de base, vous pouvez demander la pension de réversion au moyen du formulaire cerfa n°13364*02 rempli et signé, accompagné des pièces justificatives (RIB, photocopie de l’acte de naissance du défunt (conjoint ou ex-conjoint décédé) comportant les mentions marginales, photocopie du dernier avis d’impôt sur le revenu).

Cet imprimé est mis à disposition :

dans les caisses de sécurité sociale de votre département (pour les salariés agricoles : dans les caisses de mutualité sociale agricole) https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/accueil, dans les points d’accueil retraite, dans les mairies.

Une seule demande (‘imprimé cerfa n°13364*02) sert pour obtenir une pension de réversion auprès : du régime général des salariés, du régime des salariés et des non salariés agricoles (MSA),du régime social des indépendants (RSI) qui regroupe les régimes de retraite des artisans, des industriels et des commerçants (anciennement Ava et Organic),du Régime de base des professions libérales sauf avocats (CARCD, CARMF, Carpimko, CARPV, Casaf, Cavamac, Cavec, Cavom, CAVP, Cipav, CRN).

L’imprimé ne concerne pas les régimes spéciaux, le régime des avocats, les régimes de retraites complémentaires de salariés et les régimes de retraites complémentaires des professions libérales.

Auprès des régimes Agirc et Arrco :
La demande de réversion des régimes complémentaires Agirc/Arrco doit être adressée à la dernière caisse Arrco de votre conjoint, ou à sa dernière caisse Agirc s’il était cadre.
Il est possible également de prendre rendez-vous auprès d’un CICAS (Centre d’Information, Conseil et Accueil des Salariés Agirc
et Arrco). Le délai de rétroactivité est de 1 an.

Bonne soirée

Quelles sont les droits de l’ex epouse, pour le partage de la pension retraite de son ex mari, (epoux en vie, francais, cadre, 60 ans, fonctionnaire de FT, ex epouse 58 ans.), au moment de la retraite de celui ci. et comme faire les demarches?

Bonsoir,

Il existe plusieurs modalités de calcul de la pension de réversion en fonction de la situation des bénéficiaires à la date de la 1ère demande :

– Le conjoint unique obtient la pension de réversion sur la totalité des droits réunis par le défunt ;

– l’ex-conjoint unique obtient un montant de pension proportionnel à la durée du mariage rapportée à la durée d’assurance réunie par le défunt ;

– En présence d’un conjoint survivant et d’un ou plusieurs ex-conjoints non remariés, chacun a droit à une pension proportionnelle à la durée de leur mariage rapportée à la durée totale des mariages.

– En présence de plusieurs ex-conjoints non remariés (sans conjoint survivant), chacun a droit à une pension proportionnelle à la durée de leur mariage rapportée à la durée d’assurance du défunt. Lorsque la durée des mariages est supérieure à la durée d’assurance, la réversion est partagée en fonction de la durée respective de chaque mariage rapportée à la durée totale des mariages.

– En cas de mariage coranique, la réversion est partagée à parts égales entre les épouses sans considération de la durée des mariages.

La suppression d’une allocation de réversion en raison du remariage ou du décès de l’un des ayants droit est sans effet sur le montant des autres allocations servies.

La demande de réversion des régimes complémentaires Agirc/Arrco doit être adressée à la dernière caisse Arrco de votre conjoint, ou à sa dernière caisse Agirc s’il était cadre.
Il est possible également de prendre rendez-vous auprès d’un CICAS (Centre d’Information, Conseil et Accueil des Salariés Agirc
et Arrco) http://www.agirc-arrco.fr/fr/particuliers/utiles-particuliers/annuaire-des-centres-dinformation-cicas/

Bien à vous

Ma mère percevait une pension de réversion est décédée le mois décembre 2017 et je me demande si nous les héritiers nous avons droit au capital décès ?

Bonsoir,

Notre équipe des Experts retraite vous présente ses sincères condoléances.

S’agissant du capital décès, celui-ci ne peut, à ma connaissance, concerner que les personnes non encore retraitées (actifs, chômeurs).

Si votre mère était déjà retraitée, certaines caisses de retraite peuvent attribuer une aide pour participer au financement des obsèques.

Pour cela, je vous invite à contacter :

Bonne soirée

J’ai demandé tardivement une retraite de reversion de mon premier mari car je ne savais pas que j’y avais droit. Pensez vous que je puisse récupérer des arrièrés. J’ai eu la notification de retraite de reversion carsat en 2014. Je n’ai pas droit à la reversion complémentaire car je suis remariée.

Bonsoir,

La pension de réversion du régime général de la Sécurité sociale est attribuée à partir du 1er du mois qui suit la date du décès à condition d’en faire la demande, ceci dans un délai d’un an à compter du jour du décès.

Passé ce délai d’un an, elle est accordée à partir du 1er jour du mois qui suit la date de la demande de réversion.

Si votre demande a été déposée en dehors du délai d’un an, vous ne pourrez récupérer les arriérés.

Si les règles du régime général permettent l’octroi d’une réversion même si le bénéficiaire est remarié, ce n’est pas le cas pour les retraites complémentaires Agirc et Arrco. Je vous confirme donc que vous ne pouvez obtenir une réversion auprès de ces régimes.

Bonne soirée

Bonsoir

Les conditions d’attribution d’une retraite de réversion et les montants varient selon les régimes de retraite.

Ainsi, la retraite de réversion du régime général de la Sécurité sociale est versée sous condition de ressources aux personnes âgées de 55 ans au moins, remariés ou non.
Elle correspond à 54 % des droits du conjoint décédé.

Les pensions de réversion des régimes complémentaires Arrco et Agirc sont attribuées sans condition de ressources. Le bénéficiaire doit être âgé de 55 ans au moins pour l’Arrco et de 60 ans pour l’Agirc. Elles peuvent être versées avant ces âges si, au moment du décès, le bénéficiaire a deux enfants à sa charge ou s’il est invalide. Si le demandeur s’est remarié, il ne peut pas en bénéficier.
La retraite de réversion est égale à 60 % des droits acquis par le conjoint décédé.

Pour vérifier vos droits et demander des dossiers de pension de réversion, je vous invite à contacter :
– pour le Régime général de la Sécurité sociale, le numéro suivant : +33 9 71 10 39 60.
– pour la Retraite complémentaire, le centre de gestion dédié : centregestionRHF@agirc-arrco.fr.

Bonne soirée

J’ai étais marié 19 ans avec une première épouse et actuellement je suis marié depuis 25 ans avec une seconde épouse. La première n’est pas remariée.
Je souhaite faire bénéficier ma seconde épouse de la totalité de ma retraite de reversion, complémentaire, et de cadre, comment procéder. Je crois que ce n’est pas possible sur la retraite de base, mais possible pour les complémentaires.

Bonsoir,

Effectivement , vous n’avez pas la possibilité de favoriser votre dernière épouse concernant la pension de réversion.
En présence d’un conjoint survivant et d’un ou plusieurs ex-conjoints non remariés, chacun a droit à une pension proportionnelle à la durée de leur mariage rapportée à la durée totale des mariages.

Bonne soirée

Mon épouse est décédée depuis 2009 je ne savais pas que je pouvais prétendre à une pension de réversion. Je suis retraité du secteur public. Existe t-il une rétroactivité dans le versement de celle ci ?

Bonsoir,

La pension de réversion du régime général de la Sécurité sociale est attribuée à partir du 1er jour du mois qui suit la date du décès, à condition d’en faire la demande dans le délai d’un an à compter du jour du décès.
Passé ce délai d’un an, elle est attribuée à compter du 1er jour du mois qui suit la date de la demande de réversion, normalement sans effet rétroactif.
Ce n’est qu’à titre très exceptionnel et sous réserve de justifier de circonstances particulières qu’une rétroactivité pourrait être accordée.
Cette pension est en outre attribuée sous condition de ressources du bénéficiaire.
Pour vérifier vos droits, je vous invite à contacter l’Assurance retraite au 3960 (0,06 €/mn + prix appel) ou sur http://www.lassuranceretraite.fr.

S’agissant des retraites complémentaires Arrco (et Agirc pour les cadres) la réversion est attribuée à partir du 1er jour du mois suivant la demande avec une rétroactivité systématique d’une année. En cas de demande tardive, une rétroactivité supérieure peut être accordée dans la limite de 5 ans si le bénéficiaire justifie de circonstances particulières (état de santé par exemple) qui l’ont empêché de faire ses démarches à temps.
Enfin, la réversion dans les régimes complémentaires Arrco et Agirc n’est pas soumise à condition de ressources.
Si vous n’avez pas encore déposé votre demande, je vous invite à contacter sans attendre notre réseau d’accueil Cicas au 0820 200 189 (0,09 €/mn depuis un poste fixe).

Bonne soirée

Je viens d’apprendre le décès de mon ex conjoint ; décédé depuis 5 ans ; un acte de décès va m’être expédié ; cependant ai je droit à la reconversion et celle ci est elle rétroactive ….car je n’ai pas été prévenu de son décès ; divorcée depuis 1992 .
Le dossier de ma demande de retraite , prévue en mai 2017, est en cours.

Bonsoir,

Vous pouvez bénéficier de la réversion de la retraite de base de votre ex-conjoint auprès du régime général sous conditions de ressources.
Cette pension est attribuée à partir du 1er du mois qui suit la date du décès à condition d’en faire la demande, ceci dans un délai d’un an à compter du jour du décès.
Passé ce délai d’un an, elle est accordée à partir du 1er jour du mois qui suit la date de la demande de réversion.

Votre demande sera déposée en dehors du délai d’un an, vous ne pourrez donc récupérer les arriérés.

Pour plus d’informations sur cette pension, je vous invite à contacter l’Assurance Retraite sur http://www.lassuranceretraite.fr ou au 39 60 (service 0,06 €/min + prix appel). Depuis l’étranger, d’une box ou d’un mobile, le 09 71 10 39 60 est également à votre disposition.

La réversion de retraite complémentaire Arrco (et Agirc si votre ex-conjoint était cadre) est attribuée aux ex-conjoints à condition qu’ils ne soient pas remariés.
Il n’y a pas de condition de ressources.
Vous pourrez obtenir un rappel d’arrérages d’une année.

Pour obtenir le dossier de demande de réversion Agirc-Arrco, contactez notre Réseau d’accueil CICAS au 0820.200.189 (0,09€/mn depuis un poste fixe).

Bonne soirée

Je perçois la pension de réversion de mon mari fonctionnaire de police. Je vais faire valoir mes droits à retraite personnelle au 01/01/2019.
Vais-je pouvoir cumuler réversion et retraite (régime général + agirc et arrco) ou y a t-il un plafond à ne pas dépasser ?

Bonsoir,

La pension de réversion du Service des pensions de l’Etat (SRE) n’est pas soumise à une condition de ressources.
Vous pouvez toutefois vérifier votre situation auprès du SRE :
http://www.pensions.bercy.gouv.fr

Le service de votre pension personnelle du régime de base de la Sécurité sociale et des allocations des régimes de retraite complémentaire Agirc-Arrco n’est pas soumis à condition de ressources.

Dès lors, bien que percevant une pension de réversion servie par le Service de Retraite de l’Etat, les allocations se rapportant à vos droits propres, calculées à partir des cotisations versées pendant toute votre carrière dans le secteur privé, seront versées sans condition de ressources à compter du 1er août 2017.

Bonne soirée

Suite au décès de mon ex-conjoint, je perçois une pension de reversion AGIRC et ARRCO. Sur le détail du calcul, il est indiqué un coefficient de partage de 0.64010. Je ne comprends pas pourquoi. Mon ex-conjoint et moi même n’avons pas eu d’autre conjoint(e).

Bonsoir,

Les pensions de réversion Agirc et Arrco versées à un ex-conjoint non remarié sont calculées en fonction de la durée de mariage qu’il y ait ou non un ou plusieurs ayants droits.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le livret Pension de réversion à l’adresse suivante : http://www.agirc-arrco.fr/fileadmin/agircarrco/documents/notices/pensions_reversion.pdf

Enfin, pour connaître le calcul exact de votre pension de réversion, je vous invite à contacter l’institution qui verse celle-ci.

Bonne soirée

Après une demande pension de réversion auprès de carsat, faut-il également faire un dossier de reversion pour complémentaires avec formulaire arrco agirc ?

Bonsoir,

Je vous confirme que, même si vous avez demandé une pension de réversion auprès de la Carsat, il vous faut également faire une demande distincte pour les régimes de retraite complémentaire Arrco (et Agirc si votre conjoint a été cadre au cours de sa carrière).

Pour obtenir le dossier de demande de réversion Agirc-Arrco, contactez notre Réseau d’accueil CICAS au 0820.200.189 (0,09€/mn depuis un poste fixe).

Bonne soirée

Bonsoir,

Les conditions d’attribution d’une retraite de réversion et les montants varient selon les régimes de retraite.

Ainsi, la retraite de réversion du régime général de la Sécurité sociale est versée sous condition de ressources aux personnes âgées de 55 ans au moins, remariées ou non.

Les pensions de réversion des régimes complémentaires Arrco et Agirc sont attribuées sans condition de ressources. Le bénéficiaire doit être âgé de 55 ans au moins pour l’Arrco et de 60 ans pour l’Agirc. Elles peuvent cependant être versées avant ces âges si, au moment du décès, le bénéficiaire a deux enfants à sa charge ou s’il est invalide.
Si le demandeur s’est remarié, il ne peut pas en bénéficier.

Née en 1963, vous ne remplissez pas aujourd’hui la condition d’âge pour bénéficier de l’une ou l’autre de ces pensions de réversion.

Ceci étant, si votre situation personnelle correspond à l’un des cas permettant d’en bénéficier dès à présent (par exemple si vous avez deux enfants à charge au moment du décès), je vous conseille de vous rapprocher de notre Réseau d’accueil CICAS au
0820 200 189 (0,09€/mn depuis un poste fixe).

Bonne soirée

Bonsoir,

Pour signaler le décès de votre proche, vous devez prendre contact directement avec ses caisses de retraite :

Bonne soirée

Mon mari est décédé en 2001 à 40 ans que dois je faire comme démarche pour obtenir la réversion de la retraite complémentaire qu’il aurait perçu sachant que je serai en retraite moi même en 2019 ?

Bonsoir,

Les droits à retraite complémentaire de réversion Arrco (et Agirc pour les cadres) peuvent être attribués dès 55 ans. En cas de demande tardive, un rappel d’allocations d’une année est systématiquement accordé.

Je vous conseille donc de déposer votre demande sans attendre, auprès de notre réseau CICAS au 0820 200 189 (0,09 €/mn depuis un poste fixe) ou dans votre espace personnel sur le site http://www.agirc-arrco.fr.

Bonne soirée

De combien s’élève la pension de reversion d’un conjoint décédé pour le survivant ou de quel pourcentage s’élève celle ci. Le conjoint survivant a t -il droit également à un pourcentage de la retraite complémentaire ?

Bonsoir,

Les conditions d’attribution d’une retraite de réversion et les montants varient selon les régimes de retraite.

Ainsi, la retraite de réversion du régime général de la Sécurité sociale est versée sous condition de ressources aux personnes âgées de 55 ans au moins, remariées ou non. Cette pension correspond à 54 % des droits de l’assuré décédé.

Les pensions de réversion des régimes complémentaires Arrco et Agirc sont attribuées sans condition de ressources. Le bénéficiaire doit être âgé de 55 ans au moins pour l’Arrco et de 60 ans pour l’Agirc. Elles peuvent cependant être versées avant ces âges si, au moment du décès, le bénéficiaire a deux enfants à sa charge ou s’il est invalide.
Si le demandeur s’est remarié, il ne peut pas en bénéficier.

L’allocation Arrco, et Agirc si le participant était cadre, est calculée sur la base de 60 % des droits de ce dernier.

Pour plus d’informations, je vous conseille :
– pour le régime de base, de les contacter au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou via le site http://www.lassuranceretraite.fr
– pour la retraite complémentaire, de consulter la brochure suivante http://www.agirc-arrco.fr/fileadmin/agircarrco/documents/notices/pensions_reversion.pdf

Bonne soirée,

Vous avez une question ?

Utilisez le formulaire pour la soumettre,
elle sera traitée par nos Experts




Moins de 35 ansDe 36 à 45 ansDe 46 à 55 ansPlus de 55 ans


* Champs obligatoires