Majoration / minoration

Quel impact pour vous ? Que deviendront les droits à la retraite des salariés en activité ? Y aura-t-il des changements pour les retraités ? Quelles seront les nouvelles conditions de départ à la retraite ?.

Nos réponses à vos questions !

Bonjour à tous! Nous sommes ravis de vous accueillir pour ce nouveau tchat Retraite. Fatima, Sandrine, Corinne et Alexandra, nos Experts Retraite vont maintenant répondre à vos questions. Prêts ?…C’est parti !

Il est l’heure de nous quitter. Merci pour vos questions ! Nous n’avons malheureusement pas pu vous répondre à tous, mais nous avons sélectionné les questions les plus représentatives. Un grand merci à Fatima, Sandrine, Corinne, Alexandra, Ludovic et Didier nos Experts Retraite pour leurs réponses détaillées et rendez-vous demain pour un nouveau tchat Retraite !

Je suis né le 29 décembre 1958, vais-je échapper au malus de 10% pendant trois ans?

Bonsoir,

Oui, si vous obtenez votre retraite de base au taux plein avant le 1er janvier prochain.
En revanche, si vous remplissez les conditions du taux plein après le 1er janvier 2019, un coefficient de minoration de 10 % s’appliquera sur votre retraite complémentaire pendant une durée de trois ans.

Bonne soirée

Née en 1961, je suis au chômage depuis moins d’un an. Que va-t-il se passer pour moi si je suis encore chômeuse au moment de ma retraite? Sera-t-elle baissée de 10%?

Bonsoir,

À l’issue de votre période de chômage, quand vous bénéficierez de votre retraite de base à taux plein, votre retraite complémentaire sera temporairement minorée de 10 % pendant trois ans, sauf si vous êtes, au moment de votre départ en retraite, exonérée de CSG compte tenu de vos ressources.

Bonne soirée

Je suis en invalidé catégorie 2 depuis 4 ans, je perçois une pension, ma mise en retraite se fera d’office le 1er juillet 2019. J’aurai 62 ans le 19 mai 2019, serai-je concerné par le malus de 10% ?

Bonsoir,

Non. La minoration temporaire de 10 % n’est pas appliquée aux personnes invalides partant à la retraite pour inaptitude au travail.

Bonne soirée

Je suis éligible à la retraite à 60 ans pour carrière longue. En partant à 61 ans échapperai- je à la décote de 10%?

Bonsoir,

Si vous êtes d’ores et déjà éligible au dispositif des carrières longues, le coefficient de minoration temporaire de 10 % ne vous concerne pas et ce, quelle que soit la date à laquelle vous déciderez de partir.
En revanche, si vous ne pouvez bénéficier de ce dispositif qu’à partir de 2019, pour éviter ce malus, vous devrez décaler le point de départ de votre retraite complémentaire d’un an après la date d’obtention de votre retraite de base à taux plein.

Bonne soirée

Je reçois une allocation amiante, serai je touché par la minoration de 10%?

Bonsoir,

Non, les personnes pouvant bénéficier d’une retraite dans le cadre du dispositif Amiante ne sont pas concernées par le coefficient de minoration.

Bonne soirée

Après une carrière longue dans la même société, j’aurai 60 ans en mai 2019 et je compte prendre ma retraite. J’aurais 173 trimestre pour 167 demandés. Serai je puni par ce malus d’avoir trop travaillé pour une retraite bien méritée?

Bonsoir,

Dans la mesure où vous êtes né après 1957, au cas où vous décideriez de partir à la retraite dès l’obtention de votre taux plein, votre retraite complémentaire sera en effet minorée de 10 % pendant trois ans. Pour éviter cette minoration, il vous faudrait reporter le point de départ de votre Agirc-Arrco d’un an.

Bonne soirée

J’aurai pu partir en retraite au 1 mars 2018 pour carrière longue. Je travaille encore et je compte partir au 1 mars 2020, à 62 ans. Ma retraite sera-t-elle minorée de 10 % pendant 3 ans?

Bonsoir,

Non. Non seulement votre retraite complémentaire ne subira pas de minoration mais, dans votre cas, si vous partez à compter du 1er mars 2020, vous bénéficierez au contraire d’une majoration de 10 % pendant 1 an. A noter : cette majoration sera de 20 % si vous décidez de reporter votre départ à mars 2021 et de 30 % si vous décidez de le reporter à mars 2022. Ces majorations sont temporaires (un an).

Bonne soirée

Je suis autoentrepreneur et ne valide pas 4 trimestres par an. Faut-il que je reporte mon départ d’un an ou que je valide 4 trimestres supplémentaires?

Bonsoir,

Pour être exonéré de l’abattement temporaire de 10 %, vous devrez décaler le point de départ de votre retraite complémentaire de 4 trimestres civils par rapport à la date d’obtention de votre taux plein auprès du régime de base de la Sécurité sociale.

Bonne soirée

Je suis née en septembre 1960. Ai-je intérêt à prendre ma retraite pour carrière longue ou à attendre d’avoir 62 ans ou plus?

Bonsoir,

Vous avez tout intérêt à décaler le pont de départ de votre retraite complémentaire d’un an après la date d’obtention de votre retraite de base à taux plein. De cette manière, votre retraite complémentaire ne subira pas de minoration.

Bonne soirée

Je suis né en 1951, cadre et je compte partir à la retraite en avril 2019, serais je impacté par la nouvelle réforme?

Bonsoir,

Non. Dans la mesure où vous êtes né avant 1957, vous ne serez pas concerné par le coefficient de solidarité mis en place par l’accord Agirc-Arrco de 2015.

Bonne soirée

Je dois être en retraite en avril 2019. Je suis au chômage et ne perçoit sur l’Ass. Serai-je concernée ?

Bonsoir,

Si vous êtes née après le 1er janvier 1957 et que vous demandez votre retraite dès la date d’obtention de votre taux plein, votre retraite complémentaire subira une minoration de 10 % pendant trois ans. Certaines situations permettent cependant d’éviter cette minoration. C’est notamment le cas des retraités exonérés de CSG par exemple. Pour connaître les cas d’exonération, rendez-vous sur https://www.agirc-arrco.fr/ce-qui-change-au-1er-janvier-2019/vous-etes-proche-de-la-retraite/

Bonne soirée

La minoration de 10 % concerne-t-elle tous les nouveaux retraités, quel que soit le montant de leur retraite complémentaire ?

Bonsoir,

Non, les personnes dont la retraite est totalement exonérée de CSG ne sont pas concernées par le coefficient de minoration. Pour celles qui sont partiellement exonérées de CSG, le coefficient de minoration est réduit à 5 % (au lieu de 10 %). Consultez les autres cas d’exonération sur https://www.agirc-arrco.fr/ce-qui-change-au-1er-janvier-2019/vous-etes-proche-de-la-retraite/

Bonne soirée

Bonjour, Je suis actuellement en retraite progressive, que je souhaite encore prolonger (jusqu’à 63 ans en décembre 2018), ma pension sera telle minorée de 10% en janvier 2019? Mes droits acquis seront ils modifiés?

Bonsoir,

Dans la mesure où vous êtes né avant 1957, vous n’êtes pas concerné par le coefficient de minoration et ce, quelle que soit votre date de départ en retraite. Par ailleurs, nous vous confirmons que vos droits acquis ne seront pas modifiés.

Bonne soirée

Je suis en retraite progressive depuis le 1er octobre 2017 et mon départ definitif à 62 ans au 1 er octobre 2019. Comment cela va t il se passer ?

Bonsoir,

Dans la mesure où vous êtes née après le 1er janvier 1957 et où votre demande de retraite interviendra après le 1er janvier 2019, votre retraite complémentaire subira une minoration de 10 % pendant trois ans. Pour l’éviter, la solution serait de différer le point de départ de votre retraite complémentaire d’un an.

Bonne soirée

Bonjour, je peux prendre ma retraite au 01/12/2018, je voudrais savoir les conséquences si je ne la prends pas? J’ai le nombre de trimestres requis et 62ans en octobre.

Bonsoir,

Concernant la retraite complémentaire, dans la mesure où vous vous êtes née avant le 1er janvier 1957, vous n’êtes pas concernée par le coefficient de solidarité et ce, quelle que soit la date que vous choisirez pour demander votre retraite.

Bonne soirée

Je dois partir fin 2019. Comment savoir ce que valent 10% en moins sur ma pension complémentaire?

Bonsoir,

Pour vous faire une idée de ce montant, nous vous conseillons d’utiliser le simulateur Retraite accessible depuis votre espace personnel du site agirc-arrco.fr. Lorsque le montant estimatif de votre retraite s’affichera, cliquez dans « plus de détails » pour connaître la part des différents versements constituant la somme globale (part de la retraite de base, de l’Arrco, de l’Agirc, etc) ainsi que la valeur de la minoration.

Bonne soirée

Bonsoir,

Si vous travaillez deux ans de plus que la date à laquelle vous obtiendrez votre retraite de base au taux plein, vous aurez continué à cotiser, et donc, à acquérir des points Agirc-Arrco et votre retraite complémentaire sera de plus majorée de 10 % pendant un an. Elle sera majorée de 20 % dans le cas où vous décideriez de prolonger votre activité de 3 ans et de 30 % si vous la prolongiez de 4 ans. A noter que dans le même temps, votre retraite de base sera, elle aussi, majorée grâce à une surcote.

Bonne soirée

Est-ce que votre simulateur retraite fait le calcul avec les 10 % en moins ?

Bonsoir,

Oui, ce paramètre est intégré aux formules de calcul du simulateur.

Bonne soirée

Je vous remercie de bien vouloir m’apporter des réponses sur les questions suivantes :

1 – Minoration dans le cadre d’une carrière longue :
Je suis né en 1958. J’ai fait une demande d’attestation de carrière longue auprès de la CARSAT. Si la CARSAT indique sur l’attestation de carrière longue que je peux prétendre à une retraite anticipée par exemple au 1er octobre, ou 1er novembre, ou 1er décembre, et que je souhaite comme date de départ à la retraite le 1er janvier 2019, ou 1er février, ou 1er mars, etc, est-ce que je serai impacté par la minoration ? Par ailleurs, si la CARSAT indique comme date le 1er janvier 2019, est-ce que je serai impacté par la minoration ?

2 – Cas d’exonération de la minoration :
A priori, les personnes qui ont élevé un enfant handicapé sont exonérés de la minoration, quelle que soit la date de départ en retraite. Pouvez-vous me confirmer, et si c’est le cas, quel doit être le taux d’invalidité de l’enfant et quels sont les justificatifs à fournir ?

3 – Prime de départ à la retraite :
Est-ce que les personnes qui partent en retraite en 2018 doivent déclarer leur prime de départ en retraite aux services fiscaux ? Ou s’agit-il d’une année blanche ?

Bonsoir,

Je vous apporte ci-après les réponses à vos 3 questions :

1. Si vous remplissez les conditions pour obtenir une retraite de base à taux plein, y compris au titre des carrières longues, dès 2018 ou au plus tard au 1.1.2019, le coefficient minorant de 10% que vous évoquez ne vous sera pas appliqué et ce quelle que soit la date de votre départ en retraite (en 2018, au 1.1.2019 ou plus tard).

2. Je vous confirme que les personnes qui bénéficient du taux plein dans le régime de base dès 65 ans au titre de l’aide effective qu’elles ont apporté à leur enfant handicapé en tant qu’aidant familial sont exonérées du coefficient de solidarité.
Attention, l’obtention de la pension vieillesse dans ce cas est soumise à plusieurs conditions que je vous invite à consulter sur la page suivante : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/salaries/mes-droits-selon-de-mon-parcours/droits-lies-aux-enfants.html#header-aed0ff2d-73c9-4e60-aa70-e2a963b30c8f

3. Déclaration de la prime de départ en retraite aux services fiscaux : ce sujet n’est pas de la compétence des Experts retraite. Je ne peux donc que vous inviter à vous renseigner auprès de votre Centre des impôts.

Bonne soirée

Je suis né le 27 juillet 1958 et je compte partir à la retraite avec le dispositif carrière longue à taux plein le 1er août 2018.
Mon dossier a été validé par l’assurance retraite et j’attends le dossier au courrier
1 – Bénéficiant du départ carrière longue à 60 ans je voudrais savoir si je toucherai ma retraite complémentaire à compter du 01/08/2018 et si oui serai-je impact par les 10% solidarité prévu pour 2019?
2 – Comment faire ma demande de retraite complémentaire une fois que j’ai reçu mon dossier de l’assurance retraitait notamment l’attestation carrière longue?

Bonsoir,
D’après les éléments de votre message, vous ne subirez pas de minoration de votre retraite complémentaire. En effet, les personnes qui remplissent les conditions pour bénéficier d’une retraite du régime de base à taux plein avant le 1er janvier 2019 ne seront pas concernées par le coefficient de solidarité que vous évoquez (minoration de 10% de la retraite complémentaire Agirc-Arrco pendant les 3 premières années de la retraite). Dans votre situation, né en juillet 1958, remplissant les conditions permettant un départ anticipé pour carrière longue dès 60 ans, le 1.8.2018, vous ne serez pas visé par ce coefficient, quelle que soit votre date de départ au 1.1.2019 ou 1.2.2019 ou plus tard. En outre, il est conseillé de faire sa demande de retraite complémentaire 6 mois maximum avant la date de départ souhaitée. Toutefois, normalement, votre demande de retraite déposée auprès de l’Assurance retraite entraînera un signalement vers les régimes de retraite complémentaire Arrco (et Agirc si vous avez été cadre). Vous recevrez alors à votre domicile un dossier de demande de retraite complémentaire, qu’il vous faudra compléter, signer et renvoyer.  Toutefois, si vous n’aviez rien reçu 3 à 4 semaines après votre démarche auprès de l’Assurance retraite, je vous conseille de déposer votre demande en ligne dans votre espace personnel sur  http://www.agirc-arrco.fr ou de contacter le réseau d’accueil Cicas au 0820 200 189 (0,09 €/mn depuis un poste fixe).
Bonne soirée

Née le 15 décembre 1958.J’ai commencé a travailler en 1976 j’ai 7 trimestres avant mes 20 ans. En apprentissage de 1979 à 1981 j’ai valide 7 trimestres en attente de validation par la Carsat.D’apres les calculs il faudra  que je fasse 1 trimestre en plus soit au lieu de partir 1/01/2019 ce sera le  01/04/2019 , serai je impactee des 10% ?

Bonjour Jacqueline,
Née en décembre 1958, vous pourrez partir en retraite anticipée Carrières longues à condition de réunir 4 trimestres avant la fin de l’année du 20 ème anniversaire et 167 trimestres cotisés pour toute sa carrière. Attention, dans ces 167 trimestres “carrières longues”, il ne peut être tenu compte de plus de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour maladie, …Pour vérifier l’application de ces règles à votre situation personnelle, je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr Si vous remplissez les conditions permettant un départ à la retraite à taux plein au 1er avril 2019, votre retraite complémentaire sera en effet temporairement diminuée de 10% pendant 3 ans à compter de cette date. Toutefois, vous pourriez ne pas être visée par ce coefficient si :vous reportez votre départ en retraite d’une année au moins, ou vous êtes, au moment de votre départ en retraite, exonérée de CSG compte tenu de vos ressources.
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la page suivante : https://www.agirc-arrco.fr/ce-qui-change-au-1er-janvier-2019/vous-etes-proche-de-la-retraite/
Bonne journée

Je suis née en septembre 1958, je vais demander une retraite progressive avec l’accord de mon employeur à partir d’octobre 2018, je suis en carrière longue et mon taux plein sera effectif en septembre 2019. Serai-je impactée par un malus en prenant ma retraite complète en octobre 2019 ou janvier 2020.

Bonjour Christine,

Le malus (minoration temporaire dde 10 % pendant 3 ans) ne s’applique pas aux personnes en situation de retraite progressive.
Ce n’est qu’au moment de la retraite définitive que la situation sera appréciée pour définir si le coefficient de solidarité doit ou non être appliqué.

Dans votre situation, si vous remplissez les conditions du taux plein au 1er septembre 2019 et que vous demandez la retraite définitive au 1er octobre 2019 ou au 1er janvier 2020, votre retraite complémentaire pourra être temporairement minorée de 10%.

Toutefois, sachez que vous pourriez ne pas être visée par ce coefficient si :
• votre départ en retraite se situe au moins une année après la date à laquelle vous remplissez les conditions du taux plein (dans votre situation, si vous décalez votre retraite au 1er septembre 2020),
• vous êtes, au moment de votre départ en retraite, exonérée de CSG compte tenu de vos ressources.

Bonne journée

J’ai mes 42 Ans de cotisations, j’aurai mes 60 Ans le 12 Janvier (année de naissance 1958), et j’aurai souhaité partir à l’age de 62 Ans. J’ai été informé d’une minoration de 10 %.
Je souhaiterai savoir :
– Suis je impacté si je pars à l’age de 62 Ans ?
– Pouvez vous me communiquer le montant de ma prestation complémentaire, à l’instant présent, et à l’age de 62 ans.
– Si mon employeur, décide d’une rupture conventionnelle en 2018, que me conseillez vous de faire. (impact Pole Emploi, impact au niveau des cotisations retraites)

Bonjour Ludwig

Les Experts retraite vous remercient pour vos vœux et vous souhaitent également une bonne et heureuse année 2018.

Bien que réunissant, selon vos indications, les conditions d’une retraite anticipée à 60 ans, en février prochain, vous souhaitez poursuivre votre activité jusqu’à vos 62 ans.

Dans cette hypothèse, et dans la mesure où vous remplissez bien les conditions du taux plein auprès du régime de base avant le 1er janvier 2019, le coefficient de solidarité de 10% ne s’appliquera pas à vos retraites complémentaires Arrco et Agirc (si vous êtes cadre) en cas d’un départ au 1er février 2020.

Pour votre information, sachez que, né en 1958, une retraite à taux plein avant 62 ans pour « carrière longue » est possible si vous justifiez de 5 trimestres d’assurance avant la fin de l’année civile de vos 20 ans et 167 trimestres cotisés (avec au maximum 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour maladie …)

Pour vérifier votre situation, je vous conseille de contacter l’Assurance retraite au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

En outre, vous pouvez réaliser une simulation de votre retraite, à 60 ans et à 62 ans, via votre espace personnel sur le site www.agirc-arrco.fr accessible grâce au lien suivant :
https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/auth/login?service=https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/

Enfin, dans l’éventualité d’une rupture conventionnelle en 2018, des trimestres assimilés vous seront accordés par le régime général de la sécurité sociale, à raison d’un trimestre pour 50 jours indemnisés, dans la limite de 4 par an.

Pour la retraite complémentaire, tant que vous êtes indemnisé par Pôle emploi, vous acquerrez des points calculés sur la base du salaire perçu avant la rupture de votre contrat de travail. Pour compléter votre information sur ce sujet, je vous recommande la lecture de cette brochure :
http://fr.calameo.com/read/00271172907acf8cc59bc

Bonne fin de journée

J’ai lu dans la revue dossier familial n° 519 avril 2018 un article intitulé “Agirc – Arrco: ce qui va changer en 2019” que certaines personnes seront exonérées du bonus-malus sous réserve de remplir les conditions exigées dabs leur situation : les salariés justifiant d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 50% OU AYANT ETE RECONUS “TRAVAILLEURS HANDICAPES”AVANT LE 1er JANVIER 2016. Je suis dans ce dernier cas. Pouvez vous m’éclairer sur ce point ?

Bonjour Patricia,

Le coefficient de solidarité (minoration de 10 % pendant 3 ans) que vous évoquez sera appliqué sur la retraite complémentaire des personnes nées à partir de l’année 1957 et qui obtiennent une retraite à taux plein à compter du 1.2.2019.

Certaines catégories de personnes bénéficiant de leur retraite de base à taux plein avant l’âge légal au titre de dispositifs particuliers tel celui concernant les assurés handicapés sont exonérées de ce coefficient minorant.

Dans votre situation, le fait d’être reconnue travailleuse handicapée peut effectivement vous permettre de bénéficier d’une retraite anticipée à partir de 55 ans, sous certaines conditions.

Ainsi, pour obtenir une retraite anticipée en tant que travailleur handicapé, il faut être atteint d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 50% ou avoir un handicap de niveau comparable (par exemple être titulaire d’une pension d’invalidité 2ème ou 3ème catégorie, titulaire de l’allocation aux adultes handicapés, etc.) pendant la durée d’assurance totale et la durée d’assurance cotisée exigées.

Etant né en 1959, la durée d’assurance totale exigée pour une retraite dès 59 ans est de 87 trimestres validés et 67 cotisés.

Vous pouvez consulter ces conditions ainsi que toutes les informations sur l’âge de départ à la retraite en cliquant sur ce lien : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/salaries/mes-droits-selon-de-mon-parcours/handicap-inaptitude.html#header-00c4b855-bdb4-40b8-be33-95e54e8d2946

En tout état de cause, pour définir la date de votre départ à la retraite, je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée

Né en 1958, je suis concerné par les minorations/majorations des complémentaires.  A 62 ans, j’aurais le nombre de trimestre requis (167) pour un taux plein.  Malgré cela,si je rachète des trimestres,au moins 4, et si je prends ma retraite à 62 ans (167 trimestres cotisés+4 trimestres rachetés), serais je concerné par la minoration?

Bonjour Pierre,

D’une manière générale, le coefficient de solidarité (la minoration que vous évoquez) concernera les futurs retraités nés à compter de 1957 et obtenant leur retraite complémentaire à partir de 2019.

Cette minoration de 10% sera appliquée sur les allocations Agirc-Arrco pendant les 3 premières années de la retraite.

Pour ne pas être concerné par ce coefficient, il vous faut reporter votre départ en retraite d’au moins un an après la date à laquelle les conditions de la retraite à taux plein seront remplies, soit jusqu’à 63 ans selon les informations que vous donnez.

Il s’agit bien d’un report du point de départ de votre retraite complémentaire d’une année, de date à date.
Un rachat de 4 trimestres au régime de base serait donc inutile car il ne vous exonérerait pas du coefficient de solidarité en cas de départ à 62 ans.

Pour en savoir plus sur ce coefficient, vous pouvez consulter la page suivante : https://www.agirc-arrco.fr/ce-qui-change-au-1er-janvier-2019/vous-etes-proche-de-la-retraite/

Bonne journée

Acores – Ayant eu la possibilité de partir à la retraite anticipée à 60 ans mais ne partant qu’à 62 ans la minoration de 10 % sera t’elle appliquée, alors que nous avons travaillés 2 ans de plus?

Le coefficient de solidarité que vous évoquez sera appliqué sur les retraites complémentaires à partir de 2019 pour les personnes nées à compter de 1957 et bénéficiant d’une retraite de base à taux plein. Il s’agit d’une minoration de 10% de la retraite complémentaire Arrco (et Agirc, si vous êtes cadre) pendant les 3 premières années de la retraite.

Dans votre situation, vous ne serez pas concerné par cette minoration. En effet, en décalant la liquidation de votre retraite complémentaire d’au moins une année (à 62 ans) par rapport à la date où vous remplissez les conditions du taux plein auprès du régime de base (60 ans), vous êtes de facto exonéré du coefficient minorant de 10%. En outre, si vous êtes né à compter de 1957 (ce que vous ne précisez pas dans votre message), vous êtes susceptible en demandant votre retraite à 62 ans d’être concerné par une majoration temporaire de 10% de votre retraite complémentaire.
Vous trouverez des informations utiles à ce sujet en cliquant ici.

J’ai 60 ans, J’ai les trimestres voulus, mon entreprise peut cotiser à plein temps sur 2 ans. Si je prends une retraite progressive à 61 ans je travaille 2 ans à temps partiel et liquiderai ma retraite à 63ans.
Est-ce que les complémentaires vont me minorer ma retraite ?
Comment demander une retraite progressive ? ce serait pour Juin 2019.

Le coefficient de solidarité que vous évoquez ne s’appliquera pas aux allocations Arrco (et Agirc, pour les cadres) des personnes bénéficiant d’une retraite progressive.
Ce n’est qu’au moment de la retraite définitive que votre situation sera appréciée pour définir si le coefficient de solidarité doit ou non vous être appliqué.
L’application du coefficient sur votre retraite complémentaire définitive dépendra ainsi de la date à laquelle vous remplirez les conditions pour obtenir la retraite à taux plein et la date à laquelle vous déposerez votre demande de retraite complémentaire définitive.
Pour ne pas être visé par le coefficient de solidarité de 10%, il faut en effet reporter la liquidation de sa retraite complémentaire d’un an à partir de la date où les conditions de la retraite de base à taux plein sont remplies
Par ailleurs, pour demander une retraite progressive, il vous suffit de déposer une demande auprès de :
– l’Assurance retraite au au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site www.lassuranceretraite.fr, pour la retraite de base
– en ligne dans votre espace personnel sur www.agirc-arrco.fr ou auprès du réseau d’accueil Cicas au 0820 200 189 (du lundi au vendredi de 8h30 à 18h sans interruption – Service 0,09 € TTC la min. + prix appel), pour la retraite complémentaire.

Dès lors que les conditions d’un départ en retraite anticipée pour carrière longue sont remplies, la retraite de base est versée sans décote

Il en est de même pour la retraite complémentaire qui pourra être attribuée à la même date sans minoration définitive.
En revanche, une minoration temporaire de 10% pendant 3 ans pourra être appliquée si vous êtes née à compter du 1er janvier 1957 et demandez votre retraite après le 1er janvier 2019.

Pour en savoir plus sur cette minoration, je vous conseille de consulter notre rubrique dédiée.

On m’indique sur le site “l’assurance retraite” un age de départ anticipé pour carrière longue à 61 ans et 6 mois.
Si j’en profite, y aura t’il une minoration du montant ma retraite ?

Un coefficient de solidarité temporaire sera en effet appliqué sur les retraites complémentaires à partir de 2019 pour les personnes nées à compter de 1957 et bénéficiant d’une retraite à taux plein à compter du 1er janvier 2019, y compris au titre du dispositif des carrières longues.
Il s’agit d’une minoration temporaire de 10% de la retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres) pendant les 3 premières années de la retraite.
Selon les éléments de votre message, vous serez effectivement concerné par ce coefficient temporaire si vous demandez à bénéficier de votre retraite à taux plein à 61 ans et 6 mois.
Ceci étant, vous pourriez ne pas être visé par ce coefficient si :
• vous décalez la liquidation de votre retraite complémentaire d’une année au moins, soit à 62 ans et 6 mois dans votre situation,
• vous êtes, au moment de votre départ en retraite, exonéré de CSG compte tenu de ses ressources.

Bonjour,je suis en carrière longue et j’aurai atteint les 168 trimestres en juillet 2021 à l’âge de mes 60 ans .Pour ne pas être pénaliser de la décote de 10% sur la retraite complémentaire pendant 3 ans à partir du 1er janvier 2019 , j’ai noté qu’il faut faire un an de plus , mais à partir de quelle date : 1 an de plus à partir de juillet 2021 soit juillet 2022 ou bien à la date de mon anniversaire c’est à dire au 22022 ( 61 ans ).

Pour ne pas être visé par le coefficient minorant de 10% que vous évoquez, il vous faut décaler de 4 trimestres calendaires la liquidation de votre retraite complémentaire Agirc-Arrco par rapport à la date à laquelle vous remplissez les conditions du taux plein au régime de base. Dans votre situation, il vous faudrait donc décaler la liquidation de votre retraite complémentaire à juillet 2022.

Je suis né en 1960 et éligible au dispositif carrière longue pour avoir travaillé le nombre de trimestres suffisants avant mes 20 ans (Début en 1978). D’autre part, j’aurai tous les trimestres nécessaires pour une retraite à taux plein en 2020.
Mes questions sont les suivantes:
1- Pour un départ à 60 ans (en Oct 2020), ma décote de 10% sur la complémentaire serait elle de 3 ans?
2- Pour un départ à 61 ans (en Oct 2021) aurais-je une décote sur la complémentaire?

Si vous remplissez les conditions permettant de percevoir votre retraite de base à taux plein dès 60 ans, dans le cadre du dispositif des carrières longues, votre retraite complémentaire sera en effet minorée de 10% pendant 3 ans si vous demandez à en bénéficier au même âge, c’est-à-dire en octobre 2020.
En revanche, si vous faites le choix de décaler la liquidation de votre retraite complémentaire de 4 trimestres calendaires, soit en octobre 2021, votre allocation vous sera alors versée sans aucune minoration.

je suis né le 23 février 1961, et je peux bénéficier d’un départ anticipé à la retraite pour carrière longue.
La décote de 10% pendant 3 ans s’applique-t-elle si je pars à 60 ans en Avril 2021?
Dois-je cumuler 4 trimestres supplémentaires pour effacer cette décoté, ou y a-t-il des paliers par trimestre supplémentaire au dela des 60 ans?

Si vous remplissez les conditions permettant de bénéficier d’une retraite de base à taux plein au 1er avril 2021, votre retraite complémentaire sera versée dans les mêmes conditions, c’est-à-dire à la même date d’effet et sans minoration définitive.
Ceci étant, dans cette situation, un coefficient de solidarité sera en effet appliqué sur le montant de votre retraite complémentaire. Il s’agit d’une minoration temporaire de 10% de la retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres) pendant les 3 premières années de la retraite.

Pour ne pas être visé par ce coefficient, vous devez :
• décaler la liquidation de votre retraite complémentaire d’une année au moins,
• ou être, au moment de votre départ en retraite, exonérée de CSG compte tenu de ses ressources.

Il s’agit bien de décaler le point de départ de votre retraite complémentaire d’une année calendaire, c’est-à-dire, dans votre situation, de reporter la liquidation de votre retraite complémentaire au 1er avril 2022.

je peux partir en retraite à taux plein pour carrière longue au 1/10/2019. J aurais 60 ans et 1 Mois et les 167 trimestres.et j ai eu 3 enfants. Pour la retraite complémentaire, la minoration aura t elle lieu sur le montant et de combien?

Si vous remplissez les conditions permettant de bénéficier d’une retraite de base à taux plein au 1er octobre 2019, votre retraite complémentaire sera versée dans les mêmes conditions, c’est-à-dire à la même date d’effet et sans minoration définitive.

Ceci étant, dans cette situation, un coefficient de solidarité sera en effet appliqué sur le montant de votre retraite complémentaire. Il s’agit d’une minoration temporaire de 10% de la retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres) pendant les 3 premières années de la retraite.

Pour ne pas être visée par ce coefficient, vous devez :
• décaler la liquidation de votre retraite complémentaire d’une année au moins, soit au 1er octobre 2020,
• ou être, au moment de votre départ en retraite, exonérée de CSG compte tenu de ses ressources.

Le coefficient de solidarité que vous évoquez sera appliqué sur les retraites complémentaires Arrco et Agirc. Il s’agit d’une minoration de 10 % pendant les 3 premières années de la retraite.
Il concernera les personnes, nées en 1957 et après, qui obtiendront leur retraite complémentaire sans abattement à partir de 2019, y compris pour carrière longue.
Ainsi, une personne qui remplira les conditions pour obtenir sa retraite à taux plein à 62 ans devra effectivement décaler le point de départ de sa retraite complémentaire à 63 ans pour en pas être visée par le coefficient.
Une personne qui remplira les conditions pour obtenir sa retraite à taux plein, pour carrière longue, à 60 ans, devra, elle, le décaler à 61 ans.
A noter que ne seront pas visées les personnes qui seront exonérées de CSG au moment de leur départ en retraite, compte tenu de leurs ressources.

Né en 1958 ma dernière visite du site de La CNAV m’informe d’une date possible de départ à la retraite :
Votre âge de départ anticipé Vous pourriez partir à la retraite dès 60 ans et 11 mois soit à partir du 01 octobre 2019
cela impliquerait un abattement de 10 % sur la retraite ?

Le coefficient de solidarité que vous évoquez sera appliqué sur les retraites complémentaires Arrco et Agirc. Il s’agit d’une minoration de 10 % pendant les 3 premières années de la retraite.

Il concernera les personnes, nées en 1957 et après, qui obtiendront leur retraite complémentaire sans abattement à partir de 2019, y compris pour carrière longue.
Vous serez donc concerné par ce coefficient
Pour ne pas être visé, vous devez :
• décaler la liquidation de votre retraite complémentaire d’une année au moins,
• ou être, au moment de votre départ en retraite, exonérée de CSG compte tenu de vos ressources.

Oui, si vous êtes née à compter de 1957 et que vous décidez de partir à la retraite dès l’obtention de votre taux plein au régime de base, un malus de 10 % s’appliquera au montant de votre retraite complémentaire pendant trois ans. Ne sont cependant pas concernées par cette mesure les personnes qui, en raison de leurs ressources, sont exonérées de CSG ou qui reporteront la liquidation de leur retraite complémentaire d’au moins un an après l’obtention du taux plein de leur retraite de base.

Je pouvais prendre une retraite pour carrière longue à 60 ans mais j’ai reporté mon départ. Si je pars en décembre 2018 vais-je subir les 10% de malus retraite complémentaire? Quelle est la meilleure date pour partir sachant que je suis née en juillet 1957 ? 

Comme toute personne remplissant les conditions de la retraite à taux plein au régime de base avant le 1er janvier 2019, vous ne devriez pas être concernée par le coefficient de minoration. Pour plus d’information sur celui-ci, rendez-vous sur http://www.agirc-arrco.fr/ce-qui-change-au-1er-janvier-2019/vous-etes-proche-de-la-retraite.

Si vous obtenez votre retraite de base au titre du handicap, vous ne serez pas concerné par le coefficient de solidarité (minoration de 10% de la retraite complémentaire Arrco Agirc).

Née en novembre 1958, je suis éligible au départ à la retraite pour carrière longue au 1er octobre 2019.
Nous avons élevé un enfant ayant un handicap de 80% reconnu avant sa majorité. Notre enfant n’est plus à notre charge.
Vais-je avoir 10% de minoration au titre de la solidarité ou s’agit-il d’un des cas d’exemption ?

Bonjour Jocelyne,

Il est en effet prévu que les personnes, nées à compter de 1957 et qui prendront leur retraite complémentaire Arrco et Agirc à partir de 2019 à taux plein, se voient appliquer un coefficient de solidarité sur le montant de leur allocation (minoration de 10% pendant trois ans). Cette minoration ne s’appliquera pas aux personnes ayant élévé un enfant handicapé et qui obtiendront, à ce titre, leur retraite à 65 ans. Dans votre situation, si vous bénéficiez d’une retraite à taux plein au 1er octobre 2019, soit avant vos 65 ans, votre retraite complémentaire pourra donc être temporairement minorée de 10%. Toutefois, vous pourrez ne pas être visée par ce coefficient si : vous reportez votre départ en retraite d’au moins une année après la date à laquelle vous remplirez les conditions du taux plein (dans votre situation, si vous décalez votre retraite au 1er octobre 2020), ou si vous êtes, au moment de votre départ en retraite, exonérée de CSG compte tenu de vos ressources.

Bonne journée

Concernant le dispositif de mis en place a partir du 01/01/2019 et l’application d’une minoration de 10% pendant 3 ans sur la retraite complémentaire, je souhaiterais savoir si cette minoration s’applique également aux agents travaillant actuellement dans le service public, mais ayant cotisé également de nombreuses années pour la caisse de retraite Agir/ Arrco.

Bonsoir,

La coefficient de minoration temporaire de 10% ne concerne que les droits acquis auprès du régime de retraite complémentaire AGIRC-ARRCO.

Celui-ci est donc susceptible d’être appliqué sur vos points obtenus dans le secteur privé.

Le régime du secteur Public ne rentre pas dans ce dispositif.

Bonne soirée,

Retraitable en mars 2018 pour carrière longue je vais prendre ma retraiteen mars 2020.
La minoration de 10% sera-t-elle appliquée sur ma retraite complémentaire ?
Quelles démarches pour faire valoir mes droits ?

Bonsoir,

Dès lors que vous remplissez les conditions pour bénéficier de votre retraite au titre d’une carrière longue avant 2019, vous ne serez pas soumis au coefficient de minoration.

Il est préconisé d’effectuer vos démarches de demande de retraite 6 mois avant la date d’effet.

Bonne soirée

Je suis né en juin 1960, je suis en carrière longue. Si je prends ma retraite en juillet 2020, le taux de la complémentaire sera t’il de 100% où serai je pénalisé et si oui merci de me communiquer le taux.

Bonsoir,

Si vous prenez votre retraite au 1er juillet 2020, il sera appliqué un coefficient de solidarité de 10 % pendant trois ans.
Toutefois  si vous repoussez d’un an la date de départ de votre retraite, soit au 1er juillet 2021, votre retraite complémentaire vous sera versée intégralement.

Bonne soirée.

Je dois prendre ma retraite au 1 janvier 2020. J’ai élevé un enfant avec une reconnaissance handicapé à 80 %. Serais je impacter par les 10%  de minoration de la complémentaire
Quelle justificatifs apportés  pour ne pas être impacter ?

Bonsoir,

Le fait d’avoir élevé un enfant handicapé vous permet d’obtenir une majoration de vos trimestres auprès du régime de base ainsi qu’une majoration de votre allocation Agirc-Arrco si votre enfant est toujours à charge.
Ceci étant, cette situation ne vous permet pas d’être exonéré de la minoration temporaire que vous évoquez qui sera mise en oeuvre au 1.1.2019.
Pour ne pas être impacté par le coefficient de minoration de 10%, vous devez décaler d’au moins 4 trimestres calendaires la liquidation de votre retraite complémentaire par rapport à l’âge où vous remplissez les conditions du taux plein au régime de base.

Bonne soirée

Je vais avoir 60 ans le 29 décembre 2018 et j’ai 172 trimestres, est-ce que j’aurais une minoration à partir de 2019 ?

Bonsoir,

Si vous bénéficiez du dispositif carrière longue et que vous remplissez les conditions au 31 décembre 2018 pour un point de départ de votre retraite au 1er janvier 2019, vous ne serez pas soumis au coefficient de minoration.

Bonne soirée.

J’aurai 60 ans le 13/04/2019 et je pourrai pendre ma retraite avec 167 trimestres à taux plein à 60 ans et 8 mois pour carrière longue. Dois-je continuer uniquement une année supplémentaire pour ne pas subir le malus normalement de 3 ans ?

Bonsoir,

Oui, pour éviter l’application du coefficient de solidarité (minoration de 10% de la retraite Agirc-Arrco pendant 3 ans), vous devez prolonger votre activité d’une année, soit en fonction des éléments communiqués, jusqu’au 01.01.2021.

Bonne soirée

Né janvier 1959, j’ai 6 trimestres validés avant 20 ans.j’ai fait ma demande d’attestation depard en retraite anticipée pour carrière longue à la carsat. J’attend réponse. J’aurais cotisé 167 trimestre au 1 avril 2019. Si je decale de 1 an mon dépard à la retraite donc à 61 ans, cela evite t il la minoration de 10% ?

Bonsoir,

Si vous pouvez prétendre à une retraite à taux plein au 1.4.2019, dans le cadre du dispositif des carrières longues, vous ne serez en effet pas visé par la minoration temporaire de 10% en repoussant d’une année, soit au 1.4.2020, la liquidation de votre retraite complémentaire Agirc-Arrco.
Bonne soirée,

Je vais avoir 60 ans le 29 décembre 2018 et j’ai 172 trimestres, est-ce que j’aurais une minoration à partir de 2019 ?

Bonsoir,

Si vous remplissez les conditions pour bénéficier d’une retraite à taux plein au 1.1.2019, dans le cadre du dispositif des carrières longues, vous ne serez pas concerné par la minoration de 10% sur le montant de vos retraites complémentaires.

Bonne soirée.

Ne le 16 juillet 1959, je devrais partir le 1 août 2019 pour carrière longue, j aurais 172 trimestres début 2019, es ce que je vais surgir une minoration ?

Bonsoir,

La minoration s’applique pour toute personne née à compter de 1957 et qui remplit les conditions pour obtenir sa retraite de base à taux plein à compter de 2019.
Cela vous concernera donc.

Bonne soirée

Bonsoir,

Le coefficient majorant qui sera mis en oeuvre à compter de 2019 a un caractère temporaire et s’appliquera, pour les situations concernées, pendant une année.

Bonne soirée,

Je suis carrière longue et je peux partir à l’âge de 59,5 ans (vu avec la CARSAT). Aurais-je une décote sur la partie retraite complémentaire et si oui, jusqu’à quel âge ?
A partir de quel âge je peux commencer à bénéficier d’une surcote ?

Bonsoir,

Le coefficient de solidarité de 10% sur la retraite complémentaire Agirc-Arrco s’applique aux futurs retraités nés à compter de 1957 et qui remplissent ls conditions de la retraite de base à taux plein au régime de base à compter de 2019. Il s’applique pendant 3 ans jusqu’à l’âge maximum de 67 ans.
Cette minoration ne concerne toutefois pas les personnes qui reportent d’un an le point de départ de leur retraite complémentaire.

En cas de report de 2 ans au moins, un coefficient majorant sera appliqué :

– de 10% pendant un an pour un départ reporté de 2 ans,
– de 20% pendant un an pour un départ reporté de 3 ans,
– de 30% pendant un an pour un départ reporté de 4 ans.

Bonne soirée

Je suis né en novembre 1958 et je suis éligible pour un départ en retraite carrière longue le 01 avril 2019. Suis-je concerné par la minoration de 10% sur la retraite complémentaire Agirc – Arco  ?

Bonsoir,

Si vous pouvez bénéficier d’une retraite de base à taux plein au 1.4.2019, dans le cadre du dispositif des carrières longues, votre retraite complémentaire Agirc-Arrco sera en effet minorée temporairement de 10% pendant 3 ans, soit jusqu’au 31.3.2022.
Vous percevrez donc la complétude de vos droits à retraite complémentaire au 1.4.2022.

Bonne soirée,

Née le 28/09/1957 : j’ai appris lors d’un entretien téléphonique avec la Carsat que je pouvais partir à la retraite en Octobre 2017 à taux plein pour carrière longue… mais avec une décôte??est-ce normal ? si je pars à 62 ans avec 190 trimestres ma retraite sera-t-elle majorée ?

Bonsoir,

Si vous pouvez bénéficier de votre retraite du régime général au titre des carrières longues au 1er octobre 2017, vous ne serez pas soumis au coefficient de minoration sur votre retraite complémentaire AGIRC ARRCO.

Le fait de décaler de 2 ans le point de départ de votre retraite complémentaire (soit au 1.10.2019 selon les indications données), vous permettra en outre de bénéficier pendant un an d’une majoration de 10% de votre allocation AGIRC ARRCO. Ce n’est pas votre nombre de trimestres qui conditionne le bénéfice de cette majoration mais bien de reporter le point de départ de votre retraite complémentaire.

Bonne soirée.

Depuis le 11 mars 2018 je suis à la retraite de la FPH pour atteinte de la limite d’âge en catégorie active.  Le 1er juin 2019 je prends ma retraite du privé à 62 ans. Aurais-je la minoration ?

Bonsoir,

Si vous ne pouvez pas bénéficier d’une retraite de base à taux plein avant le 1.6.2019, à 62 ans, votre retraite complémentaire sera en effet minorée de 10% pendant 3 ans. Pour ne pas être visée par cette minoration temporaire, vous devez décaler la liquidation de votre retraite complémentaire d’une année, soit au 1.6.2020 ou être, au moment de votre départ en retraite, exonéré de CSG compte tenu de vos ressources.

Bonne soirée,

Je peux prendre ma retraite anticipé pour carrière longue au 1/10/2019  pour la carsat à taux plein.  c’est pareil pour la complémentaire., je n aurais pas la minoration sur ma retraite ?

Bonsoir,

Le régime complémentaire s’aligne sur le régime de base concernant le taux plein.

Cependant, les retraites complémentaires liquidées à compter de 2019 sont soumises au dispositif des coefficients temporaires.

Une minoration de 10 % vous sera ainsi appliquée pendant 3 ans.

Cette minoration temporaire ne s appliquera pas pour :

– les retraités exonérés totalement de CSG
– les retraites liquidées au titre du handicap
– les retraités au titre dispositif de l’amiante ou de l’inaptitude
– les retraites ayant élevés un enfant handicapés
– les aidants familiaux

Pour les retraités exonérés partiellement de la CSG, la minoration sera réduite à 5%.

Bonne soirée,

Je peux prendre ma retraite anticipé pour carrière longue au 1/10/2019  pour la carsat à taux plein. c’est pareil pour la complémentaire., je n aurais pas la minoration sur ma retraite ?

Bonsoir,

Si vous pouvez bénéficier d’une retraite de base à taux plein au 1.10.2019, au titre du dispositif des carrières longues, votre retraite complémentaire sera minorée de 10% pendant 3 ans.
Toutefois, vous ne serez pas visée par cette minoration temporaire si vous décalez la liquidation de votre retraite complémentaire d’une année, soit au 1.10.2020 dans votre situation, ou si vous êtes, au moment de votre départ en retraite, exonérée de CSG compte tenu de vos ressources.

Bonne soirée,

J’aurai 62 ans le 25/08/2019. Au 31/12/2018 mon cumul de trimestres validés sera de 167. Ma retraite du régime de base sera calculée sur les 25 meilleures années de mon activité soit celle d’avant 2010. A cette époque j’ai effectué une reconversion qui m’a conduite à travailler en tant que salariée à temps partiel, activité complétée par une petite activité autoentrepreneur.
Je réunis les conditions pour obtenir une « retraite à taux plein » au 1er septembre 2019. Sur la part complémentaire avec un abattement de 10 % pendant trois ans.
J’aurais souhaité savoir s’il était possible de liquider ma retraite de base sans liquider ma retraite complémentaire. En conséquence, j’arrêterais mon activité salariée et continuerait la partie autoentrepreneur. Au bout d’un an, je demanderais la liquidation de la part complémentaire cadre et non cadre ce qui éviterait l’abattement de 10%.
Est-ce possible ?

Bonsoir,

Si vous prenez votre retraite au régime de base au 1er septembre 2019 et que vous demandez à bénéficier de votre retraite complémentaire un an plus tard soit le 1er septembre 2020, il n’y aura pas application de l’abattement de 10 %.
Normalement, il faut cesser toutes ses activités pour obtenir sa ou ses retraites. Des dérogations existent toutefois.
Renseignez-vous auprès du régime général de la Sécurité sociale : 3960 ou http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne soirée.

Ne le 16 juillet 1959. Je devrais partir le 1 août 2019 pour carrière longue,j aurais 172 trimestres début 2019, es ce que je vais surgir une minoration?

Bonsoir,

En effet, dans la situation décrite, vous serez concerné par le coefficient de minoration de 10% pendant 3 ans de votre allocation de retraite complémentaire Agirc-Arrco. Ceci étant, vous pourriez ne pas être visé par cette minoration temporaire si, au moment de votre départ en retraite, vous étiez exonéré de CSG compte tenu de vos ressources.
Bonne soirée,

Je devrai probablement partir à la retraite en 2020 à mes 62 ans. Il me manquera un trimestre mais je compte le racheter dans les prochains mois afin de bénéficier du taux plein.
Lors d’une conférence avec la CNAV, j’ai appris que le taux minoré (malus) ne sera pas appliqué dans mon cas dans la mesure où je serai mis à la retraite automatiquement étant donnée ma situation (invalidité catégorie 2). Merci de me guider dans la démarche future à suivre afin que je sois effectivement exempté de ce malus.

Bonsoir,

Si vous bénéficiez de votre retraite du régime de base au titre de l’inaptitude, ce qui est le cas pour les personnes en invalidité en fin de carrière, vous ne serez pas concerné par l’application du coefficient de solidarité sur votre retraite complémentaire Agirc Arrco

Bonne soirée

Je suis né le 15/08/1957, j’aurais 168 trimestres fin 2018 et je vais prendre ma retraite en septembre 2019.
Est-ce-que je suis concerné par  la minoration de 10% pendant  3 ans ?

Bonsoir,

Si au 31 décembre 2018, vous avez acquis le nombre de trimestres requis pour un départ au 1er janvier 2019 au titre de la retraite pour carrière longue, le coefficient de minoration de 10 % ne sera pas appliqué sur votre retraite complémentaire Agirc-Arrco.

Bonne soirée

Né  en 1957 j’ai 166 trimestres avant fin 2018. Dans mon cas j’aurais donc le taux pein de la retraite de base comme cela semble être indiqué dans le simulateur du coefficient de solidarité avant fin 2018.
Prenant ma retraite à 62 ans en 2019, le simulateur du coefficient de solidarité m’indique qu’il ne s’applique pas dans mon cas.
Ai je bien compris ?

Bonsoir,

Si vous remplissez bien les conditions pour bénéficier d’une retraite de base à taux plein au plus tard au 1.1.2019, ce qui semble être le cas, vous ne serez en effet pas concerné par la minoration temporaire de 10% de votre allocation de retraite complémentaire, et ce, quelle que soit la date de votre départ en retraite, au 1.1.2019 ou plus tard.

Bonne soirée,

Je suis né en septembre 1959 et j’ai commencé à travailler à 17ans et demi sans interruption .
Est ce que mon départ en retraite est bien en octobre 2019 à taux plein , et est-ce que je suis touché par le prélèvement des 10 % sur les complémentaires ?
J’aurai 171 trimestres .
Quel est la valeur du point Agirc/Arrco aujourd’hui ?

Bonsoir Jean Yves,

Né en 1959, il faut remplir les conditions suivante pour obtenir sa retraite anticipée pour carrière longue à 60 ans :
– réunir au moins 5 trimestres d’assurance avant la fin de l’année civile de vos 20 ans (4 pour les assurés nés au cours du dernier trimestre)
– et justifier de 167 trimestres cotisés (selon la réglementation actuelle).

Si vous obtenez votre retraite de base en octobre 2019, vous serez effectivement concernée par le coefficient de minoration temporaire de 10% pendant 3 ans. Ce dispositif encourage la poursuite de l’activité au-delà de l’âge auquel les conditions sont remplies pour bénéficier de la retraite à taux plein.
Ce dispositif concerne toutes les personnes nées à compter de 1957 et qui demandent leur retraite complémentaire à partir de 2019.

La valeur du point au 01/11/2018 :

0,4378 € pour le régime Agirc
1,2588 € pour le régime Arrco
La valeur du point Agirc-Arrco (fusion de l’Agirc et de l’Arrco) sera aussi de 1,2588 € au 1.1.2019

Bonne soirée Jean Yves,

J’ai 60 ans, suis au chômage et éligible à la retraite à taux plein en mars 2020. Je vais donc subir le malus sur les retraites complémentaires.
– Dans l’hypothèse où je remplirais les conditions d’attribution de la retraite progressive et notamment décrocherais un emploi à temps partiel, pourrais-je éviter le malus sur les complémentaires si je travaille jusqu’à 63 ans à temps partiel ?
– Le fait de bénéficier de la retraite progressive dès 60 ans réduit-il le montant de la retraite à taux plein ?

Bonsoir,

L’application du coefficient de solidarité (minoration de 10% de la retraite Agirc-Arrco pendant 1 an) s’apprécie au moment de la liquidation définitive de la retraite.
Votre retraite progressive pourrait donc effectivement vous permettre d’échapper au coefficient minorant. Attention : il faudra que votre retraite définitive intervienne au moins 1 an après la date à laquelle vous aurez rempli les conditions de la retraite de base à taux plein (âge et nombre de trimestres).

Le fait de bénéficier de la retraite progressive ne réduit pas le montant de la retraite définitive. Durant cette période vous continuer d’acquérir des droits (retraites de base et complémentaire).

Bonne soirée

je suis actuellement invalide et touche une pension de la cpam, l’année prochaine 1 juillet cela ce transforme en retraite pour inaptitude au travail .ma question .
comme ce seras a l’age de 62 ans es-que j’aurais une décote sur le payement de ma retraite complémentaire ?

Bonsoir,
Si vous percevez une retraite de base à taux plein pour inaptitude au travail au 1.7.2019, à 62 ans, vous ne serez pas concerné par la minoration temporaire de votre allocation de retraite complémentaire. Vous percevrez donc la complétude de vos droits à cette date.
Bonne soirée,




Exonérations

Bonjour, en invalidité 2ème catégorie, je serai mise à la retraite d’office à 62 ans (août 2019) pour inaptitude. Serai-je exonérée?

Bonsoir,

Si le régime général de la Sécurité sociale vous permet d’obtenir votre retraite de base au taux plein pour inaptitude au travail (ce qui devrait en effet être votre cas), votre retraite complémentaire Agirc-Arrco ne subira pas de coefficient de minoration.

Bonne soirée




Conversion des points

Est-ce que cela veut dire un seul point de retraite et le même mode de calcul pour l’obtenir que l’on soit cadre ou non cadre?

Bonsoir,

Oui, avec la fusion de l’Agirc et de l’Arrco au sein d’un seul et même régime, il n’y aura plus qu’une seule valeur de point de retraite complémentaire et le mode de calcul des droits à retraite sera le même quel que soit votre statut. Pour les salariés qui étaient cadres avant le 1er janvier 2019, leurs points Agirc seront intégralement convertis en points Arrco selon une formule garantissant une stricte équivalence. Pour en savoir plus, utilisez la calculette mise à votre disposition sur https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/calcru .

Bonne soirée

Mes point acquis en tant que cadre seront-ils perdus?

Bonsoir,

Non, l’intégralité de vos points Agirc seront bien sûr conservés. Ils seront simplement convertis en points Agirc-Arrco selon une formule garantissant une stricte équivalence. Vous pouvez d’ores et déjà faire ce calcul en utilisant la calculette accessible en ligne sur https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/calcru

Bonne soirée

Si je passe d’employée à cadre, serai je concernée par ce changement et cela modifiera-t-il mes droits acquis ?

Bonsoir,

Non, les droits acquis le sont définitivement. Les points Agirc des salariés passés cadres avant le 1er janvier prochain seront convertis en points Agirc-Arrco selon une formule de stricte équivalence leur évitant toute perte de droits. Si vous devenez cadre après le 1er janvier 2019, vous n’aurez qu’un seul régime de retraite complémentaire (le régime Agirc-Arrco) et un seul compte de points.

Bonne soirée

Comment connaître le montant de mes nouveaux droits ?

Bonsoir,

Une précision tout d’abord : pour les salariés non cadres, rien ne change. Leur nombre de points Arrco acquis avant le 1er janvier 2019 seront repris tels quels mais deviendront des points Agirc-Arrco. Idem pour les points Arrco des salariés cadres. Quant à leurs points Agirc, ils seront convertis en points Agirc-Arrco selon une formule garantissant une stricte équivalence. L’Agirc-Arrco a mis en place une calculette en ligne pour permettre aux cadres de connaître dès à présent le montant de leur nouveau compte de points. Cette calculette est accessible directement à partir de la page https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/calcru. À noter que pour assurer une parfaite transparence quant à cette opération de conversion, les documents d’information retraite reprendront un double affichage du nombre de points, avant et après conversion.

Bonne soirée

Née en 1966, j’aurai l’âge de la retraite en 2028. J’ai accumulé des points Arrco et aussi Agirc. Comment vérifier que mes acquis restent intacts?

Bonsoir,

Quand les partenaires sociaux ont pris la décision de fusionner l’Agirc et l’Arrco, l’une de leurs exigences a été de prémunir les salariés contre toute perte de droits. Ceux-ci seront donc intégralement repris dans le nouveau compte de points Agirc-Arrco. Si vous souhaitez néanmoins le vérifier, nous vous conseillons d’utiliser la calculette en ligne sur le site de l’Agirc-Arrco. Pour y accéder : https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/calcru. Par ailleurs, pour assurer la transparence et une meilleure lisibilité de la mesure, les documents d’information retraite reprendront un double affichage du nombre de points Agirc-Arrco, avant et après conversion.

Bonne soirée




Impacts de la fusion

Bonsoir,

Pour les personnes déjà à la retraite, la fusion Agirc-Arrco n’a pas d’impact : elles conserveront le même nombre de versements qu’auparavant et, bien sûr, le montant de leur(s) retraite(s) restera le même. Seul le nom des caisses émettrices inscrit sur les relevés de compte bancaire est susceptible d’être modifié.

Bonne soirée

J’ai eu et élevé 3 enfants. L’ARRCO accorde une majoration plafonnée à 1031,15 euros par an et l’AGIRC accorde également une majoration plafonnée annuellement à 1028 euros. Quel le sera le plafond après la fusion des deux régimes ?

Bonsoir,

La majoration pour enfants nés ou élevés sera plafonnée au montant du cumul des plafonds en vigueur à l’Arrco et à l’Agirc, montants qui seront fixés au 1er novembre 2018 en fonction de l’évolution de la valeur du point. Chaque année, ce montant sera revalorisé en fonction de la nouvelle valeur du point qui prendra effet au 1er novembre.

Bonne soirée

Je suis née en 1960. Est-ce que le fait de cotiser à une caisse unique sera un avantage pour les employés ? Et un désavantage pour les cadres ou assimilés cadres ?

Bonsoir,

Avec la fusion de l’Agirc et de l’Arrco, il s’agit d’apporter plus de lisibilité et de simplicité à l’ensemble des clients de la retraite complémentaire. Par exemple, les actifs (cadres et non cadres) n’auront plus qu’un seul compte de points, la pension Agirc-Arrco des cadres qui partiront à la retraite à partir du 1er janvier prochain sera payée en un seul versement et les entreprises bénéficieront d’un dispositif de cotisations simplifié.

Bonne soirée

La fusion a quelques avantages ou seulement plus de cotisations et moins de pension?

La fusion de l’Agirc et de l’Arrco consolide l’assise financière de la retraite complémentaire. À ce titre, elle constitue une garantie forte pour les retraites d’aujourd’hui et de demain.
Elle apporte aussi plus de lisibilité et de simplicité à l’ensemble des clients de la retraite complémentaire : un seul compte de points pour les actifs, un seul versement pour les cadres qui prendront leur retraite à partir du 1er janvier 2019, etc.

La fusion a-t-elle un impact sur mes points de retraite acquis ?

Non, les droits acquis (au titre de l’Arrco comme au titre de l’Agirc) le sont définitivement et nous vous confirmons que quand vous demanderez votre retraite, ils seront intégralement pris en compte pour son calcul.

Née en 1954 ayant les trimestres requis, vaut-il mieux prendre ma retraite en novembre 2018 ou au 1er janvier 2019 pour gagner un trimestre?
Ma retraite complémentaire sera-t-elle impactée par les nouvelles directives gouvernementales?
Quel est le moment le plus opportun?
J’ai eu des avis différents à la Carsat et par téléphone auprès de ma retraite complémentaire qui ne peut me recevoir…la date est proche!

Bonjour Ouarda,

Il peut être intéressant de partir en retraite en début d’année En effet, pour que la rémunération de la dernière année d’activité soit prise en compte dans le montant de la retraite (trimestres et calcul des 25 meilleures années), il faut qu’elle soit complète, c’est-à-dire que contrat de travail se soit poursuivi jusqu’au 31 décembre. Ainsi, un départ au 1er janvier 2019 devrait permettre à votre salaire brut annuel 2018 d’être retenu par le régime de base dans le calcul de votre revenu annuel moyen des 25 meilleures années d’activité et d’augmenter légèrement le montant de votre pension. Pour en savoir plus, je vous joins le lien détaillant ce calcul : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/salaries/age-et-montant-de-ma-retraite/quel-sera-montant-ma-retraite/le-calcul-en-detail.html. Pour connaître l’impact d’un départ en retraite au 1er novembre 2018 ou au 1er janvier 2019 sur le montant de vos retraites, vous pouvez effectuer des simulations de vos droits, en fonction de ces dates de départ, tant pour le régime de base que pour les régimes de retraite complémentaire, en vous rendant dans votre espace personnel sur le site https://www.agirc-arrco.fr. En outre, le coefficient de solidarité que vous évoquez (minoration de 10% pendant 3 ans) concerne les personnes nées en 1957 et après qui obtiennent leur retraite de base à taux plein à compter de 2019. Née en 1954, vous n’êtes donc pas concernée par cette mesure. Enfin, pour demander votre retraite, il est conseillé d’effectuer vos démarches six mois avant la date de départ souhaitée. Vous pouvez le faire via les liens suivants : http://www.lassuranceretraite.fr ou au 3960 (Service 0,06 €/min + prix appel), pour la retraite de base, dans votre espace personnel sur http://www.agirc-arrco.fr ou auprès du réseau d’accueil Cicas au 0820 200 189 (0,09€/mn depuis un poste fixe), pour la retraite complémentaire. Ainsi, pour un départ au 1.11.2018 ou au 1.1.2019, je vous invite à déposer vos demandes dès maintenant.

Bonne fin de journée

Vous avez une question ?

Utilisez le formulaire pour la soumettre,
elle sera traitée par nos Experts




Moins de 35 ansDe 36 à 45 ansDe 46 à 55 ansPlus de 55 ans


* Champs obligatoires