L’âge légal de la retraite est fixé à 62 ans. Mais certains facteurs peuvent le faire varier. Lesquels ? Qu’en est-il pour les personnes ayant commencé à travailler jeune ? Pour les personnes handicapées ? Dans quel cas est-il plus intéressant de différer votre départ en retraite ?…

Bonjour à tous! Nous sommes ravis de vous accueillir pour ce nouveau tchat Retraite. Nathalie, Sandrine, Sarah et Sandrine, nos expertes Retraite vont maintenant répondre à vos questions. Prêts ?…C’est parti !

Il est l’heure de nous quitter. Merci pour vos questions ! Nous n’avons malheureusement pas pu vous répondre à tous, mais nous avons sélectionné les questions les plus représentatives. Un grand merci à Nathalie, Sandrine, Sarah, Sandrine, Fanny et Didier nos experts retraite pour leurs réponses détaillées et rendez-vous demain pour un nouveau tchat Retraite !

Carrière longue

Je suis née en 1963 j ai commencé de travailler en 1980 donc 12 trimestres avant 20 ans. Mon employeur propose des ruptures conventionnelle. Cela à t’il un impacté sur ma carrière longue.

Bonjour Laurence,

Pour bénéficier du dispositif de retraite anticipée Carrières longues, né en décembre 1963, vous devez justifier de 4 trimestres d’assurance avant la fin de l’année de votre 20ème anniversaire et de 168 trimestres cotisés dans toute votre carrière.

Dans le cadre de ce dispositif, il ne peut être retenu plus de 4 trimestres de chômage pour toute la carrière.

Une période de chômage suite à une rupture conventionnelle pourrait donc remettre en question votre éligibilité à ce dispositif.

A défaut de remplir les conditions vous permettant un départ anticipé, vous ne pourrez pas bénéficier de votre retraite à taux plein avant l’âge légal, soit 62 ans pour votre génération.

Ceci étant, pour vérifier votre situation, je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée,

Né fin 1960. J’a 5 trimestres validés avant 20 ans et 164 trimestres validés en totalité au 31 décembre 2017. Sachant que je travaille en 2018 et que je vais cotiser 4 trimestres de plus j’en aurai donc au 31 décembre 2018,168.
Je compte partir dans le cadre d’une rupture conventionnelle au 30 février 2019 et compte tenu de mon salaire brut que je vais percevoir je vais cotiser 4 trimestres de plus,donc j’en serai à 172 trimestres validés.
Ma question est double:
– Puis je demander ma retraite pour carrière longue au 1er mai 2020 compte tenu que je serai à Pole emploi a cette date depuis le 1er mars 2019 ?
– la période de chômage n’aura t’elle pas d’incidence sur ce départ au 1er mai 2020 compte tenu que j’aurai bien plus que 167 trimestres validés (172).
Merci d’avance pour votre réponse.

Bonjour Angel,
Pour pouvoir bénéficier d’un départ anticipé en retraite pour carrière longue, dès 60 ans, les personnes nées en avril 1960 comme vous doivent justifier : de 5 trimestres d’assurance avant la fin de l’année de leur 20 ème anniversaire (ou 4 pour les personnes nées aux cours du dernier trimestre) et de 167 trimestres dans toute leur carrière. Dans ces 167 trimestres, tous les trimestres cotisés sont retenus. En revanche, le nombre de trimestres pouvant être pris en compte pour des périodes d’interruption de carrière est limité : 4 pour le chômage, 4 pour la maladie et 2 pour l’invalidité. Dès lors, si vous disposez déjà de 168 trimestres répondant à la définition ci-dessus au 31.12.2018, bien avant que la rupture conventionnelle au 28.2.2019 intervienne, cette dernière ne compromettra pas votre éligibilité à un départ anticipé à votre 60 ème anniversaire, soit au 1.5.2020. Pour vous en assurer, je vous conseille, avant d’entamer vos démarches en vue de la rupture conventionnelle, de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr
Bonne journée

À fin 2019 je cumulerais 160 trimestres dont 5 avant 20 ans. Je voudrais demander une rupture conventionnelle au 31 Mars 2020 . Grâce a ces 3 mois de revenu sur 2020 , je validerais 4 trimestres en 2020 ( règle du montant ). Je devrais ensuite être indemnisé jusqu’à fin 2021, je n’ai j’avais eu de période de chômage, donc je devrais valider 4 trimestres pour les droits de retraite carrière longue. Ma date de naissance c’est mars 1961, il me faut 168 trimestres. Je serais touché par la décote de 10 % pendant 3 ans. Ma date de départ en retraite serais donc le 31/12/2021. Mon raisonnement en fonction des lois en vigueur en 2018 est il bon ?

Bonjour Marc,

Je confirme votre analyse.

Ayant commencé à travailler jeune, vous pouvez, dans le cadre du dispositif de retraite anticipée Carrières longues, partir en retraite dès 60 ans si vous réunissez au moins 5 trimestres d’assurance avant la fin de l’année civile de vos 20 ans, ce qui semble être le cas, et justifiez de 168 trimestres cotisés.

Comme vous l’indiquez, dans ces 168 trimestres “carrières longues”, il ne peut être tenu compte, pour toute la carrière, de plus de 4 trimestres assimilés pour chômage.

N’ayant jusqu’alors jamais été indemnisé par Pole emploi, vous pourrez donc, dans l’hypothèse d’une rupture conventionnelle suivie d’une indemnisation chômage suffisamment longue, retenir 4 trimestres assimilés pour chômage dans la durée d’assurance de 168 trimestres.

En outre, toujours dans l’hypothèse d’une rupture conventionnelle, qui interviendrait au 31 mars 2020, 4 trimestres cotisés pourraient être inscrits à votre compte sur cet exercice si les sommes versées sur le trimestre en cause en permettent la validation par le régime de base.

Si toutes ces conditions sont réunies, vous pourrez alors bénéficier d’une retraite de base à taux plein au 1.1.2022, à 60 ans et 9 mois.

En outre, votre retraite complémentaire serait versée dans les mêmes conditions, c’est-à-dire à la même date d’effet et sans minoration définitive. Comme vous le précisez, le montant de celle-ci serait toutefois minoré temporairement de 10% pendant 3 ans.

Toutefois, n’ayant pas accès à vos données personnelles, je ne peux pas vous apporter une réponse plus précise.

C’est pourquoi, pour vérifier l’application de ces règles à votre situation personnelle, je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée

Née en 09/1960, 14 trimestres cotisés avant mes 20 ans. Tjs dans la même entreprise, Pas de chomage, 4 trimestres congés maternités. Au 31/12/2017, 163 trimestres cotisés. Donc les 167 requis au 31/12/2018, mais 58 ans. Mon employeur m’ a proposée une rupture au 01/10/2018. La période de carence et les 18 mois de chômage peuvent ils remettrent en cause mon départ à 60 ans pour carrière longue ?

Bonjour Nicky,

Née en septembre 1960, vous pouvez, dans le cadre du dispositif de retraite anticipée Carrières longues, partir dès 60 ans, si vous réunissez au moins 4 trimestres d’assurance avant la fin de l’année civile de vos 20 ans (1980) et justifiez de 167 trimestres cotisés.

Attention, dans ces 167 trimestres “carrières longues”, le nombre de trimestres non cotisés pouvant être pris en compte est limité : 4 pour chômage, 4 pour maladie, … Les trimestres pour enfants (8 au maximum pour chaque) ne sont pas comptés.

A mon sens, si vous réunissez les deux conditions précitées au 31 décembre 2018, vous pourrez normalement bénéficier d’un départ anticipé en carrières longues puisque ces conditions sont remplies avant votre période de chômage.

En revanche, votre rupture conventionnelle pourrait avoir éventuellement une incidence sur votre départ en carrières longues si, au 31 décembre 2018, vous n’avez pas les trimestres cotisés requis.

Ceci étant, n’ayant pas le détail de votre carrière, je ne peux être plus précise.

C’est pourquoi, pour vérifier l’application de ces règles à votre situation personnelle, je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée

J’ai 54 ans, j’ai commencer a travailler le jour de mes 16 ans en apprentissage (sans arrêt majeurs le long de ma carriere), j’ai 140 trimestres a ce jour mais mon apprentissage na pas l’air d’être retenue sur le régime général, il apparait que sur la complémentaire ,  quand pourrai je partir a la retraite ?

Bonjour Christian,
L’acquisition d’un trimestre de retraite ne dépend pas de la durée de la période de travail mais du salaire soumis à cotisation. Ainsi, il se peut que vos rémunérations de l’époque n’aient pas été suffisantes pour permettre l’inscription de trimestres. Pour vérifier ce point, je vous conseille de vous rapprocher de l’Assurance retraite : – au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) – ou sur http://www.lassuranceretraite.fr . S’agissant de l’âge de votre départ à la retraite, celui-ci dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée de votre carrière, votre année de naissance, l’âge auquel vous avez commencé à travailler, … Ainsi, pour les personnes nées comme vous en novembre 1963 et selon la législation actuelle, la retraite à taux plein peut être versée : à 67 ans, sans condition particulière de durée d’activité, à partir de 62 ans, à condition de justifier de 168 trimestres d’assurance auprès des régimes de retraite de base. Le dispositif de retraite anticipée Carrières longues permet quant à lui un départ en retraite à taux plein à partir de 60 ans, à condition de réunir 4 trimestres avant la fin de l’année de votre 20ème anniversaire et 168 trimestres cotisés pour toute votre carrière. Attention, pour apprécier le nombre de trimestres total pour être éligible à ce dispositif (168), il ne peut être retenu plus de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour maladie, … Pour vérifier l’application de ces règles à votre situation personnelle, je vous conseille là aussi de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, seul habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein.
Bonne journée

Bonjour Philippe,
L’âge de départ à la retraite dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée de la carrière, l’année de naissance, l’âge auquel vous avez commencé à travailler (…). Ainsi, les personnes nées en 1958 peuvent bénéficier de leur retraite à taux plein à compter de: 67 ans, sans condition de durée d’assurance, 62 ans si vous justifiez de 167 trimestres. Certains dispositifs permettent toutefois de partir à la retraite à taux plein avant l’âge légal. Ainsi, une personne handicapée peut bénéficier d’une retraite anticipée, avant 62 ans, sous réserve qu’elle se trouve dans l’une des situations suivantes : être atteint d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 50 %, ou avoir un handicap de niveau comparable car titulaire d’une pension d’invalidité de 2ème ou 3ème catégorie et bénéficiaire d’une allocation aux adultes handicapés pendant la durée totale d’assurance exigée. Par exemple, les personnes nées en 1958, remplissant les critères précités, peuvent bénéficier de leur retraite à partir de 59 ans si elles justifient de 87 trimestres d’assurance dont 67 cotisés. Le dispositif Carrières longues permet quant à lui un départ en retraite à taux plein dès 60 ans à condition, pour les personnes nées comme vous en octobre 1958, de réunir les deux conditions suivantes : totaliser au moins 4 trimestres avant la fin de l’année civile de votre 20ème anniversaire et 167 trimestres cotisés pour toute la carrière. Dans ce décompte des 167 trimestres, il peut être tenu compte, au maximum et pour toute la carrière, de 4 trimestres au titre du chômage, 4 au titre de la maladie. Cela étant, seul le régime général de la Sécurité sociale est habilité à déterminer la date de départ en retraite de l’assuré. C’est pourquoi, je vous invite à contacter ce régime en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr . Sachez enfin que si vous obtenez votre retraite de base à taux plein dans le cadre de l’un ou l’autre des ces dispositifs, il en sera de même pour les régimes de retraite complémentaire Arrco (et Agirc si vous êtes cadre).
Bonne journée

J’ai actuellement 157 trimestres et je rentrerai dans le dispositif carrière longue au regard de mon âge et des critères requis.
Maintenant je regarde avec mon employeur pour quitter mon poste le plus rapidement. Il me reste 10 trimestres à acquérir pour accéder au dispositif et avoir mes 167 trimestres. Maintenant en fin d’année 2017 si je souhaiterais me mettre au chômage auquel j’ai droit ( Jusquà 3 ans) , pendant la période des 10 trimestres avec une compensation de salaire par mon employeur jusqu’ au moment d’activer mes 4 trimestres indemnisés. Est que je peux quand même accéder au dispositif carrière longue pour ne pas perdre mon taux plein?

Bonjour Laurent,

Né en juillet 1960, vous devez, pour bénéficier d’un départ anticipé dès 60 ans dans le cadre du dispositif Carrières longues :
•réunir au moins 5 trimestres d’assurance avant la fin de l’année civile de vos 20 ans,
•et justifier de 167 trimestres “cotisés”.

Attention, dans ces 167 trimestres, ne peuvent être retenus que 4 trimestres de chômage au maximum pour toute la carrière.

Une indemnisation par Pôle Emploi pendant 36 mois après votre rupture conventionnelle ne vous permettrait plus à mon avis de bénéficier d’un départ anticipé “carrières longues” dès 60 ans, soit au 1er août 2020.

Je ne peux être plus précise, ne connaissant pas le détail de votre carrière.

C’est pourquoi je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, seul organisme habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée

Je suis née le 27 juin 1959, à fin 2016, j’avais cotisé 157 trimestres cotisés et 165 trimestres retenus (majoration pour 2 enfants) sur le relevé CNAV.
Si je poursuis mon activité, je peux partir au 1 juillet 2019 pour carrière longue et j’aurais 167 trimestres cotisés, et n’aurait pas besoin des trimestres maternités.

Cependant, j’envisage une rupture conventionnelle au 31 décembre 2017 car j’ai 6h de transport par jour pour aller à mon travaiL
Mon employeur m’indique que j’aurais droit aux allocations chômage et que 4 trimestres seront pris en compte pour la retraite , qu’à ceux ci s’ajoutent les trimestres maternité et que je peux partir en carrière longue au 1 juillet 2019.
Je n’arrive pas à contacter la CNAV pour que cela soit confirmé. J’ai lu sur différents sites que du fait de la rupture conventionnelle, mon âge de départ serait repoussé à 62 ans, soit au 01/07/2021, or je n’aurai droit qu’à 3 ans d’indemnisations d’allocations chomage, ce qui occasionnerait une rupture de revenus entre le 1 janvier 2018 et le 1 juillet 2019
Pouvez vous m’aider sur ce sujet?

Bonjour Laurence,

L’âge de départ à la retraite dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée de votre carrière, votre année de naissance, l’âge auquel vous avez commencé à travailler (…).

Ainsi, pour les personnes nées comme vous en 1959, la retraite à taux plein peut être versée :
– à 67, sans condition particulière de durée d’activité,
– à partir de 62 ans, à condition de justifier de 167 trimestres d’assurance auprès des régimes de retraite de base

Ceci étant, le dispositif de retraite anticipée Carrières longues permet effectivement de partir dès 60 ans si vous réunissez au moins 5 trimestres d’assurance avant la fin de l’année civile de vos 20 ans et justifiez de 167 trimestres cotisés.
Attention, dans ces 167 trimestres “carrières longues”, il ne peut être tenu compte de plus de 4 trimestres de chômage.
La majoration de durée d’assurance (8 trimestres au maximum par enfant) n’est pas retenue dans ce dispositif.

Dès lors, une indemnisation chômage à la suite de votre rupture conventionnelle pourrait modifier votre droit à une retraite anticipée. Je ne peux toutefois être plus précis, ne disposant pas du détail de votre carrière.

Pour vérifier l’application de ces règles à votre situation personnelle, je vous conseille de contacter avec le régime général de la Sécurité sociale, seul habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Bon après-midi

Né le 02/09/1958 et ayant commencé à travailler à 18 ans, j’ai cotisé mes 5 trimestres avant d’avoir 20 ans. Je n’ai jamais connu, jusqu’à aujourd’hui de période de chômage. Je peux donc prétendre à un départ au titre de la carrière longue au 1/10/2018. Mon employeur évoque pour moi une possibilité de “rupture conventionnelle” au 31 mars 2018. Cela remettrait-il en cause mon droit à la “carrière longue” ? Quelle influence cela aurait-il sur ma future prestation retraite ?

Bonjour Patrick,

Né en septembre 1958, vous pouvez en effet partir à la retraite à taux plein dès 60 ans, dans le cadre du dispositif de retraite anticipée Carrières longues, à condition de réunir 5 trimestres avant la fin de l’année civile de votre 20ème anniversaire, ce qui semble être le cas, et 167 trimestres cotisés pour toute la carrière.

Sachez toutefois que les trimestres cotisés sont ceux pour lesquels vous avez cotisé à un régime de retraite et les trimestres réputés cotisés sont les périodes particulières pendant lesquelles vous n’avez pas cotisé mais qui sont tout de même retenues, dans une certaine limite, dans le cadre du dispositif dit carrières longues. Ainsi, il peut être tenu compte de 4 trimestres réputés cotisés au titre du chômage, 4 au titre de la maladie, …

Si vous n’avez jamais été indemnisé par Pôle Emploi, il est alors possible qu’une rupture conventionnelle, courant 2018, suivi d’une période de chômage, ne remette pas en cause votre éligibilité à un départ anticipé au 1er octobre 2018.

Ceci étant, pour vérifier l’application des règles actuelles à votre situation personnelle, je vous conseille vivement, avant toute décision, de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, seul habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée,

J’ai commencé à travailler à 18 ans, j’ai eu 2 enfants, j’aurai mes 42 années de cotisations et 168 trimestres en Décembre 2021 ( je suis née en Décembre 1961) aurai-je droit à la retraite à taux plein sans décotes à partir de Janvier 2022?

Pour les personnes nées comme vous décembre 1961, la retraite de base à taux plein peut être versée, dans le cadre du dispositif de retraite anticipée Carrières longues, dès 60 ans à la condition de réunir au moins 4 trimestres d’assurance avant la fin de l’année civile de vos 20 ans, ce qui semble être le cas, et 168 trimestres cotisés.
Ces 168 trimestres sont des trimestres cotisés ou “réputés cotisés” (et non validés).
Ainsi, le nombre de trimestres retenus pour toute la carrière est limité à 4 pour le chômage, 4 pour la maladie, 2 pour l’invalidité. Les trimestres de majoration pour enfants ne sont également pas retenus.
Pour connaître la date à laquelle vous pourrez obtenir votre retraite à taux plein, je vous conseille de vous rapprocher de l’Assurance retraite au 3960 (0,06€/mn + coût d’appel) ou sur http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée

Je vais avoir 58ans en decembre, je voudrais savoir a partir de quelle àge je dois commencer a prèparer ma retraite longue carriere commencer a travailler a 16ans.
Merci

Je vous conseille, dans un premier temps, de déterminer votre date de départ à la retraite avec l’Assurance retraite sur http://www.lassuranceretraite.fr ou au 3960 (Service 0,06 €/min + prix appel)

Lorsque ce point de départ est fixé, il est conseillé de se manifester 6 mois avant. Ce délai permet de constituer sa demande de retraite auprès de son régime de base et de son régime de retraite complémentaire.

Le moment venu, je vous suggère de contacter un conseiller retraite au 0820 200 189 (du lundi au vendredi de 8h30 à 18h sans interruption – Service 0,09 € TTC la min. + prix appel).

D’ores et déjà, pour déterminer le montant approximatif de vos futures retraites, y compris vos droits à retraite complémentaire, vous pouvez effectuer vous-même des simulations grâce à l’outil m@rel, en vous rendant dans votre espace personnel sur le site https://www.agirc-arrco.fr

Né en 1959, vous pouvez partir en retraite dès 60 ans dans le cadre du dispositif de retraite anticipée Carrières longues à condition de réunir 5 trimestres avant la fin de l’année de votre 20ème anniversaire et 167 trimestres cotisés.
Attention, dans ces 167 trimestres “carrières longues”, il ne peut être tenu compte de plus de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour maladie, … En outre, les trimestres rachetés ne sont pas pris en compte dans le cadre de ce dispositif.
Pour vérifier l’application de ces règles à votre situation personnelle, je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

J’aimerais savoir si je peux prétendre à partir à 60 ans, je suis née en octobre 1961, j’ai commencer à travailler en mai 1980 et j’ai pris un congé parental de 30 mois

Née en octobre 1961, vous pouvez partir en retraite dès 60 ans dans le cadre du dispositif de retraite anticipée Carrières longues à condition de réunir 4 trimestres avant la fin de l’année de votre 20ème anniversaire, ce qui semble être le cas, et 168 trimestres cotisés.
Attention, dans ces 168 trimestres “carrières longues”, il ne peut être tenu compte de plus de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour maladie, … En outre, les trimestres de majoration pour enfants ne sont pas pris en compte dans le cadre de ce dispositif.
Pour vérifier l’application de ces règles à votre situation personnelle, je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

L’âge de départ à la retraite dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée de votre carrière, votre année de naissance, l’âge auquel vous avez commencé à travailler, …

Ainsi, selon la législation actuelle, la retraite à taux plein peut être versée :
• à 67 ans, sans condition particulière de durée d’activité,
• à partir de 62 ans, à condition de justifier d’une certaine durée d’assurance exprimées en trimestres et qui est fonction de votre année de naissance.

Le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue permet, sous certaines conditions, un départ en retraite à taux plein à partir de 60 ans.

N’ayant pas accès à vos données personnelles, je ne peux vous apporter une réponse plus précise.

Dès lors, pour vérifier l’application de ces règles à votre situation personnelle, je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Par ailleurs, pour déterminer le montant approximatif de vos futures retraites, y compris vos droits à retraite complémentaire, vous pouvez effectuer vous-même des simulations grâce à l’outil m@rel, en vous rendant dans votre espace personnel sur le site https://www.agirc-arrco.fr

Malheureusement non. Le fait de totaliser une durée d’assurance supérieure à celle requise pour partir à la retraite anticipée dès 60 ans ne vous permettra pas d’anticiper d’une année votre départ.

Je suis née en 1960 j’ai actuellement 168 trimestres cotisés et j’ai travaillé avant l’âge de 20 ans et cotisés 5 trimestres avant 20 ans, sur le site de la retraite il me dise que je peux prétendre à ma retraite à l’age de 62 ans mais est il possible dans mon cas de partir à la retraite à 60 ans? D’avance merci

Née en 1960, vous pouvez en effet partir en retraite dès 60 ans dans le cadre du dispositif de retraite anticipée Carrières longues à condition de réunir au moins 5 trimestres avant la fin de l’année de votre 20ème anniversaire, ce qui semble être le cas, et 168 trimestres cotisés.
Attention, dans ces 168 trimestres “carrières longues”, il ne peut être tenu compte de plus de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour maladie, … En outre, les trimestres de majoration pour enfants ne sont pas pris en compte dans le cadre de ce dispositif.

Pour vérifier l’application de ces règles à votre situation personnelle, je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

J’ai commencé a travailler a 16 ans jusque 26 ans, ensuite j’ai élevé mes 4 enfants, et j’ai repris le travail a l’age de 42 ans. Ais-je droit a la carrière longue ?

Pour bénéficier d’une retraite anticipée dans le cadre du dispositif des Carrières longues, il faut réunir, outre la condition d’un nombre de trimestres minimum avant l’âge de 20 ans, une certaine durée d’assurance cotisée.
Dans ces 168 trimestres “carrières longues”, il ne peut être tenu compte de plus de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour maladie, … Les trimestres de majoration pour enfants ne sont pas pris en compte dans le cadre de ce dispositif.

Dès lors, à partir des seuls éléments de votre message, vous ne devez pas a priori remplir les conditions nécessaires à un départ à la retraite anticipée.

Vous pouvez toutefois vérifier l’application de ces règles à votre situation personnelle en contactant le régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Quel est l’age légal de départ à la retraite, sans décote, en cas de carrière longue (10 trimestres cotisés)avant mes 20 ans.
si je pars à 60 ans, j’aurai cotisé 170 trimestres. Est-ce suffisant pour partir à 60 ans.

Votre retraite de base peut en effet être versée à taux plein dès 60 ans, dans le cadre du dispositif des carrières longues, sous certaines conditions dont notamment celle de totaliser un nombre de trimestres qui est fonction de votre année de naissance.
La nature de vos trimestres est également une donnée importante. En effet, pour apprécier le nombre de trimestres total pour être éligible à ce dispositif, il ne peut être retenu plus de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour maladie, …
Vous trouverez les différentes conditions via le lien suivant : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/salaries/age-et-montant-de-ma-retraite/a-quel-age-vais-je-partir/departs-anticipes.html#header-b464966e-8d3d-4af3-85ef-5ab77cd8d041

Née en août 1958, vous pouvez bénéficier d’une retraite anticipée pour carrière longue dès 60 ans si vous remplissez les conditions suivantes :
• réunir au moins 5 trimestres avant la fin de l’année de votre 20ème anniversaire,
• totaliser 167 trimestres cotisés dans toute votre carrière.

La définition de ces 167 trimestres “carrière longue” est toutefois assez restrictive.

En effet, si les trimestres acquis par cotisation sont intégralement pris en compte, certains trimestres ne sont retenus que dans la limite de 4 pour toute la carrière. Il en est ainsi pour ceux inscrits pour du chômage ou de la maladie.
En outre, les trimestres de majoration pour enfants ne sont pas retenus dans le cadre de ce dispositif.

Pour vérifier votre éligibilité à un départ en retraite anticipée, je vous conseille de contacter le régime général de la Sécurité sociale au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

J’ai 58 ans , je suis en activité , je suis en carrière longue et j’aurais tous mes trimestre pour partir à 60 ans le 1 juillet 2020. Si je prolonge d’un an quel sera l’incidence sur le montant de ma retraite ? 
J’ai une autre question concernant le montant de la retraite , les simulateurs en ligne ne donne pas les mêmes montants pourquoi l’évaluation sur le site AGIRC ARCO est il un estimé au temps ‘t’ ou prend t-il en compte mes 2 dernières années pas encore cotisée ?

Si vous justifiez de tous les trimestres nécessaires pour obtenir votre retraite à taux plein à 60 ans, prolonger votre activité d’une année pourrait vous permettre :

– la prise en compte d’un meilleur salaire dans le calcul du salaire annuel moyen des 25 meilleures années retenu pour obtenir le montant de votre pension vieillesse,
– l’augmentation de votre nombre de points Agirc-Arrco,
– la suppression du coefficient de minoration temporaire (10% pendant 3 ans) applicable sur le montant de votre retraite complémentaire.

Par ailleurs, n’ayant pas accès à vos estimations, je ne suis pas en mesure de vous indiquer la raison de l’écart constaté. En tout état de cause, la simulation disponible dans votre espace personnel sur http://www.agirc-arrco.fr est une projection de vos droits jusqu’à votre départ à la retraite, en fonction des éléments que vous avez renseignés.

J’ai travaillé 4 trimestres avant mes 20 ans, sur mon relevé je suis a ce jour a plus de 168 trimestres compte tenu du fait que j’ai eu 3 enfants. Puis-je partir a 60 ans a la retraite ?

Vous pouvez, dans le cadre du dispositif de retraite anticipée Carrières longues, partir dès 60 ans, si vous réunissez au moins 4 trimestres d’assurance avant la fin de l’année civile de vos 20 ans, ce qui semble être le cas, et 168 trimestres.

Attention toutefois, la définition de ces 168 trimestres “carrière longue” est assez restrictive.
En effet, si les trimestres acquis par cotisation sont intégralement pris en compte, certains trimestres ne sont retenus que dans la limite de 4 pour toute la carrière. Il en est ainsi pour ceux inscrits au titre du chômage ou de la maladie.
En outre, les trimestres de majoration pour vos 3 enfants ne seront pas retenus dans le cadre de ce dispositif.

Dès lors, je vous suggère de vérifier votre situation, et connaître ainsi la date à partir de laquelle un départ en retraite à taux plein est possible, en contactant le régime général de la Sécurité sociale au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

L’âge de départ à la retraite dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée de la carrière et l’année de naissance.

Ainsi, pour les personnes nées comme vous en 1960, la retraite à taux plein peut être versée :
• à 67 ans, sans condition particulière de durée d’activité,
• à partir de 62 ans, à condition de justifier de 167 trimestres d’assurance auprès des régimes de retraite de base.

Le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue permet un départ en retraite à taux plein entre 60 et 62 ans, à condition de réunir 5 trimestres avant la fin de l’année civile de votre 20 ème anniversaire (1980) et 167 trimestres cotisés pour toute votre carrière.
Attention, pour apprécier le nombre de trimestres total pour être éligible à ce dispositif (167), il ne peut être retenu plus de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour maladie, …

pour vérifier votre situation personnelle, je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 39 60 ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

J’ai 58 ans et je pourrai partir en carriere longue à la retraite le 01/07/20 .J’ai déjà tous les trimestres requis càd 167 ,puis-je alors faire la demande ,dès maintenant ,de l attestation de la carrière longue ?

Bonjour Sylvie,
Vous pouvez en effet dès à présent demander votre attestation d’éligibilité à la retraite anticipée pour carrière longue sur le site de l’Assurance retraite via le lien suivant : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/demande-attestation-depart-anticipe-carriere-longue.pdf
Bonne journée

Le 31/12/2019 ayant une carrière longue j’aurai tout mes trimestres (167) mais pas 60ans.Il faut pousser jusqu’au 1er /09/2020 .Ma question est :puis je signer une rupture conventionnelle pour les 8 mois et arrivé à 60 ans sans incidences sur ma retraite?

Bonjour Bruno,

Pour partir en retraite anticipée à taux plein à 60 ans dans le cadre du dispositif des Carrières longues, l’assuré, né comme vous en août 1960, doit réunir 5 trimestres avant la fin de l’année de son 20 ème anniversaire et 167 trimestres dans toute sa carrière.

Attention, dans ces 167 trimestres, il ne peut être tenu compte de plus de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour la maladie (…).

Si vous remplissez ces conditions avant votre rupture conventionnelle, celle-ci n’aura pas de conséquence sur votre date de départ en retraite.
Elle pourra peut-être modifier légèrement le montant de votre retraite (complémentaire principalement).

Pour vérifier votre date de départ à la retraite, je vous conseille de contacter l’Assurance retraite, habilitée à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 39 60 (0,06 €/min + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Vous pouvez obtenir une simulation de vos droits à retraite, tant pour les régimes de base (régime général de la Sécurité sociale, Sécurité Sociale pour les Indépendants…) que pour les régimes de retraite complémentaire, en vous rendant dans votre espace personnel sur le site https://www.agirc-arrco.fr

Bonne journée

Est-ce que les trimestres attribués suite au rachat de cotisations d’arriérées , sont comptabilisés comme cotisés ou assimilés ?
Et est-ce que ces trimestres comptent pour prétendre à la retraite longue carrière.(si avec 5 trimestres avant 20ans et 167 trimestres cotisés pour mon cas né en 1960).

Bonjour Thierry,

À ma connaissance, les périodes régularisées suite au rachat de cotisations d’arriérées sont considérées comme des périodes cotisées. De ce fait, elles sont prises en compte pour la détermination de votre date de départ en retraite. Ainsi, né en septembre 1960, pour bénéficier d’un départ à la retraite anticipée pour carrière longue à compter de 60 ans, vous devez réunir : 5 trimestres avant la fin de l’année civile de votre 20 ème anniversaire, 167 trimestres cotisés pour toute votre carrière.
Attention, dons ces 167 trimestres, il ne peut être tenu compte de plus de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour maladie,… Pour vérifier votre situation, je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 39 60 (0,06 €/min + prix d’appel) ou via le site http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée

J’ai eu mes 60 Ans en Mai 2018. Sur mon relevé de carrière figure Trimestres retenus 164 Total Durée D’assurance ( sauf périodes équivalentes ) 172 dont trimestres à justifier 8 . Es ce que je pourrai faire ma demande en sachant que depuis Avril je suis au chomage et que j’ai fait de droit au mois d’Octobre 2018.

Bonjour Monique,

Née en mai 1958, pour bénéficier d’un départ anticipé à la retraite pour carrière longue, vous devez réunir 5 trimestres avant la fin de l’année de vos 20 ans (1978) et 167 trimestres cotisés pour l’ensemble de votre carrière.

Attention dans ces 167 trimestres, il ne peut être tenu compte de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour la maladie, 2 pour l’invalidité,…
Les trimestres supplémentaires de majoration pour enfants (8 maximum pour chaque) ne sont retenus dans le cadre de ce dispositif.

Si vous ne remplissez pas les conditions requises pour bénéficier d’une retraite anticipée pour carrière longue, dans ce cas, votre départ en retraite ne pourra intervenir avant votre âge légal, soit 62 ans pour votre génération, même avec une décote.

Pour vérifier votre éligibilité à ce dispositif, je vous conseille de contacter le régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

En outre, à ma connaissance, l’indemnisation chômage est versée, sous certaines conditions, jusqu’à l’âge auquel l’assuré peut bénéficier de sa retraite à taux plein.

Dans votre situation, si vous avez atteint la durée limite d’indemnisation par Pôle emploi en octobre 2018 et que vous ne pouvez pas prendre votre retraite à taux plein avant 62 ans, plusieurs situations sont possibles.

1. Votre indemnisation en cours peut être poursuivie par Pôle Emploi jusqu’à votre retraite à taux plein. Il faut pour cela remplir certaines conditions, qui sont détaillées via le lien suivant : https://www.unedic.org/indemnisation/fiches-thematiques

2. Votre indemnisation en cours est interrompue, mais vous remplissez les conditions (de ressources notamment) pour obtenir l’allocation de solidarité spécifique (ASS). Via le lien suivant, vous retrouverez ces conditions : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12484

Dans ces deux premières hypothèses, vous continuez à acquérir des droits à retraites : trimestres au régime de base et points de retraite complémentaire.

3. Si vous n’êtes éligible à aucune allocation de Pôle Emploi, des trimestres pour chômage non indemnisé peuvent néanmoins vous être attribués, sous certaines conditions.

Pour leur part, les régimes de retraite complémentaire n’attribuent pas de points pour le chômage non indemnisé.

En tout état de cause, pour en savoir plus sur votre situation en matière d’indemnisation, je vous conseille de contacter Pôle Emploi au 3949 (service gratuit + prix d’appel) ou via le lien : https://www1.pole-emploi.fr/faq/contactezNous

Bonne journée

Je suis née le 28 décembre 1957, j’aie commencer à travaille àen 1973 jusqu en 1982, j’aie eu 10 enfants. Aurais je droit de faire ma demande de retraite à 60 ans ?

Bonjour Odile,

Les personnes nées, comme vous, en décembre 1957, peuvent obtenir leur retraite à taux plein : à 67 ans sans condition de durée d’assurance, 62 ans si elles justifient de 166 trimestres. Le dispositif de retraite anticipée Carrières longues permet un départ en retraite à taux plein à partir de 60 ans, à condition de réunir 4 trimestres avant la fin de l’année du 20 ème anniversaire et 166 trimestres cotisés.
Dans votre situation, ayant cessé votre activité en 1982, soit à l’âge de 25 ans, vous ne pourrez pas, a priori, bénéficier de la retraite anticipée pour carrières longues à partir de 60 ans. Ceci étant, seule l’Assurance retraite est habilitée à déterminer l’âge de votre retraite à taux plein. C’est pourquoi je vous invite à la contacter au 3960 (0,06 €/min + prix appel) ou sur http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée

Je suis un ancien militaire de carrière et travaille actuellement dans le privé. J’ai commencé ma carrière militaire le 09/12/80, et ma carrière civile le 07/04/03. J’ai 5 trimestres validées avant mes 20 ans (1 trimestre dans le privé et 4 dans l’Armée), je pourrais donc prétendre à une carrière longue, pour un départ à 60 ans, mais avec 168 trimestres requis. Dans l’état actuel des choses j’aurais 166 trimestres de validés à 60 ans
Ma question est la suivante, j’ai effectué 22 ans et 4 mois dans l’Armée. Durant cette période j’ai acquis 1 mois de bonification pour des heures de vol, 5 heures pour des campagnes,1 an de bonification pour un enfant et 4 ans de bonification, qui sont systématiques (1 an de boni tous les 5 ans). Sur mon relevé d’état des services, il est noté 22 ans et 6 mois de validé. (le calcul de ma pension de retraite militaire était basé sur 27 annuités).
Par contre, pour uniquement effectuer le calcul de l’âge de départ à ma retraite civile, quelles sont les annuités de mon passif militaire qui seront réellement prises en compte? seulement 90 trimestres (22×4 + 2), ou l’année de boni pour 1 enfant sera t-elle également prise en considération? On entend de tout, c’est pourquoi je me tourne vers vous car je ne sais pas où obtenir cette information…

Bonjour Alain,

Né en décembre 1961, vous pouvez partir en retraite à taux plein dans le cadre du dispositif de retraite anticipée Carrières longues à partir de 60 ans, si vous réunissez 4 trimestres avant la fin de l’année de votre 20 ème anniversaire et 168 trimestres cotisés, tous régimes de base confondus.

A ma connaissance, le régime général de la Sécurité sociale devrait prendre en compte les annuités retenues par le Service des retraites de l’Etat (SRE) pour calculer votre pension militaire, soit 27 annuités (durée d’assurance + bonifications).

A noter que, dans les 168 trimestres nécessaires pour obtenir une retraite pour carrière longue, le régime général de la Sécurité sociale ne tient compte au maximum que de 4 trimestres assimilés pour le chômage, la maladie (..).

Pour permettre l’examen de votre situation, je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Enfin, si vous obtenez votre pension vieillesse à taux plein, il en sera de même pour votre retraite complémentaire Arrco (et Agirc si vous avez été cadre).

Bonne journée

Fin 2016 155 dont 153 trimètres retenue + j’ai élevé ma fille seul, j’ai la garde à l’age de sait deux ans cela né pas sur mon relevé, j’en n’ai fais la demande, mon employeur me propose une rupture conventionnel a la fin de l’année 2017, il me faut 167 trimètres,.
Question: je dois accepter la rupture? pendant la période de chomage de 36 mois de la rupture cela compt’il pour les trismètre.

Bonjour Jean Luc,

Né en août 1960, vous devez, pour bénéficier d’un départ anticipé dès 60 ans dans le cadre du dispositif Carrières longues : réunir au moins 5 trimestres d’assurance avant la fin de l’année civile de vos 20 ans, et justifier de 167 trimestres cotisés. Attention, dans ces 167 trimestres, ne peuvent être retenus que 4 trimestres de chômage au maximum pour toute la carrière. Une indemnisation par Pôle Emploi pendant 36 mois après votre rupture conventionnelle ne vous permettrait plus de bénéficier d’un départ anticipé “carrières longues” dès 60 ans, soit au 1er septembre 2020. Je ne peux être plus précise, ne connaissant pas le détail de votre carrière. C’est pourquoi je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, seul organisme habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée

Je suis de juin 1959; a 20 ans j’avais 6 trimestres cotisés . Fin 2017 je comptabilise 160 trimestres comptés et 154 cotisés .
Mon employeur me demande d’evaluer la possibilité d’envisager une rupture conventionnelle
a partir de quand puis je prétendre faire la demande ?

Bonjour Pascal,

En cas de rupture conventionnelle, une allocation chômage peut être versée par Pôle emploi sous certaines conditions.

Né en 1959, la retraite à taux plein remplacera l’allocation chômage à compter de vos 62 ans si vous justifiez de 167 trimestres d’assurance auprès des régimes de retraite de base.

Normalement, tant que vous n’aurez pas atteint ce nombre de trimestres, cette allocation chômage continuera de vous être versée dans la limite toutefois de la durée maximale de votre droit à indemnisation fixée par Pôle emploi.

Un départ en retraite anticipée “Carrières Longues” pourrait aussi être envisagé à compter de 60 ans si vous justifiez de 5 trimestres avant la fin de l’année de votre 20ème anniversaire et de 167 trimestres cotisés.
Attention, dans ces 167 trimestres, ne sont retenus que 4 trimestres pour le chômage, 4 pour la maladie, etc.

Ainsi, selon les informations que vous m’avez indiquées, vous ne devriez pas pouvoir partir en retraite anticipée dans le cadre des carrières longues dès 60 ans car vous n’aurez pas obtenu la durée d’assurance requise en juin 2019 (167 trimestres requis).

Pour vous aider dans votre réflexion, vous pouvez effectuer des simulations sur l’outil M@rel en créant votre compte sur l’espace personnel du site http://www.agirc-arrco.fr.

Je vous conseille également de contacter l’Assurance retraite au 3960 (0,06 €/min + prix appel) ou sur http://www.lassuranceretraite.fr, seule habilitée à déterminer votre date de départ à la retraite.

Bonne journée

Je suis née en mars 1959, à ce jour je compte 154 trimestre, je n’ai pas travaillé avant mes 20 ans, il me faut 167 trimestres , j’ai 34 ans et 5 mois dans l’assurance à ce jour .
Puis je partir avant mes 62 ans à taux plein , puisque j’aurai mes 167 trimestre à la fin du 1er trimestre 2020.Puis je partir en avril ou mai 2020 , ou dois- je attendre avril 2021?

Bonjour Lucienne

Un départ anticipé à la retraite au titre des carrières longues ne peut être envisagé qu’à condition que vous ayez commencé à travailler avant 20 ans et que vous justifiez d’une certaine durée d’assurance cotisée.

Dans votre cas, votre âge de départ à la retraite sera 62 ans .

Nous vous conseillons de demander un Entretien Information Retraite.

Pour bénéficier de ce service, il vous suffit de faire la demande sur le site internet de votre dernière caisse de retraite à laquelle vous avez cotisé http://www.retraite-repartition.fr/dopli/

Bonne journée

En juillet 2022 j’ai 60 ans, j’ai mes 5 trimestres avant 20 ans mais que 167 trimestres au lieu de 168 il me manque 1 trimestre pour la retraite anticipée, est ce que je peux travailler 1 trimestre en plus ou faut il attendre l’âge de 62 ans.

Pour obtenir une retraite anticipée pour longue carrière à compter de 60 ans, une personne née comme vous en juillet 1962 doit justifier de 5 trimestres validés avant la fin de l’année de ses 20 ans et de 168 trimestres.

Dans ces 168 trimestres, tous les trimestres cotisés comptent.
En revanche, ne sont retenus que 4 trimestres pour le chômage, 4 pour la maladie… Les trimestres pour les enfants ne sont pas pris en compte.

Si à la date de vos 60 ans, il vous manque 1 seul trimestre cotisé ou réputé cotisé, vous pourrez obtenir votre retraite dès que ce trimestre sera inscrit à votre compte, sans attendre vos 62 ans.

Quoi qu’il en soit, je vous conseille de demander une attestation d’éligibilité au dispositif de retraite anticipée « Carrières Longues » à l’Assurance retraite au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

Je suis née le 15/08/1961. J’ai débuté ma carrière à 16ans sur l’année 1977 (année de mes 16 ans) j’ai validé 4 trimestres. A quel age puis-je prendre ma retraite à taux plein. A ce jour j’ai 168 trimestres de validés.

Le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue permet aux personnes nées comme vous en août 1961 d’obtenir leur retraite à compter de 60 ans à condition de justifier de 5 trimestres validés avant la fin de l’année de leur 20 ans, ce qui semble être votre cas, et 168 trimestres.

Dans ces 168 trimestres sont retenus tous les trimestres cotisés. En revanche, ne sont pris en compte que 4 trimestres pour le chômage, 4 pour la maladie…
Il n’est pas tenu compte des trimestres de majoration pour enfant.

Dès lors, pour vérifier votre situation, je vous conseille de contacter l’Assurance retraite au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

Carrière longue j’ai validé des trimestres avant 20 ans je peux prétendre partir à 60 ans. Puis je bénéficier de la retraite progressive ou alors après avoir fait valoir mes droits à la retraite, travailler à mi-temps dans la même entreprise pour former mon successeur sans délai de carence (6 mois) et sans imputation sur ma retraite totale. 

Même si vous remplissez les conditions pour bénéficier de votre retraite à taux plein dès 60 ans, vous pouvez effectivement obtenir une retraite progressive, à condition que votre employeur accepte que vous exerciez votre activité à temps partiel.

C’est d’ailleurs cette solution que je vous conseillerais.

En effet, si vous demandez votre retraite pour carrière longue, vous ne pourrez pas travailler pour le même employeur avant le 1er jour du 7eme mois suivant le point de départ de votre retraite.

De plus, pendant une retraite progressive, vous continuerez à obtenir des droits pour votre retraite, ce qui ne serait pas le cas en cas de cumul emploi-retraite définitif.

Je suis née le 01 12 1961. J’ai commencé ma carrière en 1980. J’ai 5 trimestres validés avant mes 20 ans et je disposerais du nombre de trimestres validés nécessaires le jour de mes 60 ans le 01 12 1921.
Pourrais je partir à la retraite le 01/12/2021?

Né le 1er décembre 1961, vous pourrez partir à la retraite à taux plein, pour longue carrière, à compter de vos 60 ans à condition de justifier de 4 trimestres validés avant la fin de l’année de vos 20 ans, ce qui semble le cas et de 168 trimestres.

Dans ces 168 trimestres, tous les trimestres cotisés comptent.
En revanche, ne sont retenus que 4 trimestres pour le chômage, 4 pour la maladie… Les trimestres pour les enfants ne sont pas pris en compte.

Pour vérifier votre situation, je vous conseille de contacter l’Assurance retraite au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

J’ai commencé à travailler à 16 ans, j’ai actuellement 164 (en attente de validation 5 trimestres travaillés en Suisse, absent de mon relevé).
A quel âge puis je prendre ma retraite ?
Et surtout quel montant ? est ce le montant affiché pour un départ à 62 ans ? à 63 ans ? etc ..

Bonsoir,

L’âge de départ en retraite anticipée pour carrière longue dépend de votre année de naissance, ainsi que du nombre et de la nature de vos trimestres acquis auprès du régime de base. Je vous invite à contacter l’Assurance retraite au 3960 ou sur http://www.lassuranceretraite.fr pour vérifier votre situation.

Vous pouvez effectuer une simulation de votre future retraite (base et complémentaire) à différents âges dans votre espace personnel sur http://www.agirc-arrco.fr.

J’ai 58 ans, j’ai travaillé depuis 1977, puis-je bénéficier d’une carrière longue ,10 trimestres avant 20 ans, actuellement 158 trimestres.
Quelle différence entre trimestres validés et cotisés et combien j’ai de trimestres qui comptent?

Bonjour,

Vous pouvez partir à la retraite à 60 ans ou avant en fonction de l’âge de début de carrière et de votre nombre de trimestres cotisés.

Ainsi, pour partir à la retraite à compter de 60 ans, vous devez justifier de 5 trimestres validés avant la fin de l’année de votre 20 ème anniversaire (4 si vous êtes née au 4 ème trimestre) et de 167 trimestres.

Pour la retraite anticipée pour longue carrière, le régime général retient les trimestres acquis grâce aux cotisations prélevées sur vos rémunérations.
Sont également retenus des trimestres “réputés cotisés” correspondant à des périodes pendant lesquelles vous n’avez pas travaillé. Il s’agit :
– des périodes de maladie et d’incapacité temporaire pour accident du travail (4 trimestres au maximum);
– de l’ensemble des trimestres liés aux congés de maternité;
– des périodes de chômage pour 4 trimestres…

Bonne soirée

Sandrine,

Bonjour
J’aimerai savoir née en 1961 j ai travaille à 19 ans et je voudrais savoir si je peux avoir retraite carrière longue pour partir a 60 ans.

Bonjour,

Pour bénéficier d’une retraite anticipée pour carrière longue, vous devez réunir au moins 5 trimestres avant la fin de l’année civile de vos 20 ans et justifier de 168 trimestres dans toute votre carrière.
Dans ces 168 trimestres, il ne peut être tenu compte de plus de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour maladie et 2 pour invalidité.
Les trimestres de durée d’assurance pour les enfants ne sont pas retenus.

Bonne soirée
Sandrine, votre conseiller retraite

Bonjour j’ai 7 trimestres de cotisés avant 20 ans et je suis né en Août 1963. Pourrais je bénéficier d’un départ en retraite anticipé à 60 ans et y aura t’il une dégressivité.
Merci

Bonsoir,

Vous pourriez effectivement être éligible au dispositif des carrières longues si vous avez acquis au moins 5 trimestres avant la fin de l’année civile de vos 20 ans. Vous devez également à vos 60 ans avoir un total de 168 trimestres “carrière longue”.
En cas de période de chômage, de maladie ou militaire au cours de votre carrière, seuls 4 trimestres pour chacune de ces périodes seront prises en compte.

Concernant votre demande sur la dégressivité, je pense que vous parlez de la minoration sur les retraites Agirc-Arrco à compter de 2019.
En effet, si vous êtes éligible au dispositif de carrière longue, vous serez soumis à une minoration temporaire de 10% pendant 3 ans. Toutefois en reportant le point de départ de votre retraite complémentaire d’une année, vous n’y serez pas soumis.

Bonne soirée




À quel âge

Je suis né le 28 juillet 1961 et j’aimerai partir en retraite a taux plein à 60 et 9 mois ans pour carrière longue (le 1er avril 2022). J’ai validé 5 trimestres avant la fin de l’année de mes 20 ans.
En revanche, fin 2017 j’ai acquis 151 trimestres dont 144 sont cotisés et 4 autres sont retenu au titre du chômage. Soit 148 trimestres. Sur le site de l’assurance retraite le serveur me dit que dans l’état actuel des choses je peux partir a taux plein a 61 ans et 5 mois (le 1er janvier 2023)
J’ai 2 questions;
1°) Pour partir à 60 ans et 9 mois, il me manquera donc 3 trimestres. Puis-je racheter 3 trimestres d’apprentissage pour valider les 3 manquants . Tout en sachant que sur 1 année d’apprentissage le montant de mes rémunérations n’ont permis que de valider qu’un seul trimestre.

2°) Si la première option n’est pas possible. Je suis aussi reconnu en incapacité permanente pour maladie professionnelle au taux de 10% pour avoir été exposé à des facteurs de risques depuis plus de 17 ans chez le même employeur.
Puis-je partir pour carrière longue à 60 ans en invoquant mon incapacité permanente. Dans ce cas de figure, 68 semestres seulement de cotisations seront exigés. Ma question est de savoir si ma retraite de base sera a taux plein et de savoir si j’aurai droit a l’intégralité de ma retraite complémentaire et a taux plein (hormis la décote de 10% de la complémentaire pendant 3 années en application de la nouvelle loi en 2019)

Bonjour Françoise,

Vous pouvez réaliser une simulation de vos droits à retraite, tant pour les régimes de base (régime général de la Sécurité sociale, Sécurité Sociale pour les Indépendants…) que pour les régimes de retraite complémentaire, en vous rendant dans votre espace personnel sur le site https://www.agirc-arrco.fr

Vous pouvez également contacter votre Carsat au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée

J’ai travaillé une dizaine d’années en tant que salariée, je voudrais savoir si je peux avoir une retraite? J’ai eu 2 enfants, et me suis occupé de ma famille et mon mari handicapé. Je suis de 1959, et à partir de quel age?

Bonjour Josiane,

Dès lors que vous avez exercé une activité salariée dans une entreprise du secteur privé et cotisé à ce titre auprès des régimes de base et complémentaire, les droits à retraite acquis durant cette période pourront effectivement vous être versés lors de votre départ en retraite.

Vous pourrez percevoir votre retraite du régime de base à taux plein, à compter de 62 ans, à condition d’avoir obtenu les 167 trimestres requis en fonction de votre année de naissance. Si tel est le cas, votre retraite complémentaire Arrco (et Agirc) pourra également vous être versée à la même date.

Dans le cas contraire, si vous demandez la liquidation de votre retraite sans avoir le nombre de trimestres requis, une minoration définitive sera appliquée sur les montants de vos pensions en fonction du nombre de trimestres manquants.

Par ailleurs, la qualité d’aidant familial est reconnue par le régime général de la Sécurité sociale à l’assuré ayant interrompu son activité pendant au moins 30 mois consécutifs pour aider une personne handicapée, bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap (PCH).

Dès lors, si le statut d’aidant familial vous est reconnu, votre retraite du régime de base pourrait alors vous être attribuée à taux plein à l’âge de 65 ans, quelle que soit la durée de votre carrière.

Pour vérifier votre situation, je vous conseille de contacter le régime général de la Sécurité sociale, seul organisme habilité à vous confirmer l’âge à partir duquel vous pourrez bénéficier de votre retraite à taux plein, en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée

J’ai 61 ans , cadre de l’Industrie et souhaite partir avant l’âge du “taux plein” vers 62 ou 63 ans ….
Ayant un gros déficit de trimestres cotisés j’envisage un rachat ( X8 trimestres ) auprès de la Carsat ( régime général) afin d’améliorer ma situation MAIS sans atteindre les conditions du taux plein >>> j’ai obtenu un devis de la Carsat et connais le cout et l’impact de l’opération sur la partie régime général , cet impact étant relativement faible ….. ma question est : y-a-t-il aussi un impact sur les complémentaires Agirc – Arrco ? comment le calcule t on le cas échéant ?

Bonjour Bernard,

Les personnes qui obtiennent leur pension vieillesse du régime général de la Sécurité sociale à taux plein, au titre du nombre de trimestres requis par exemple, peuvent bénéficier de leur retraite complémentaire Arrco, et Agirc si elles sont cadres, sans minoration, à la même date d’effet.

Lorsque ces conditions ne sont pas remplies, les droits à retraite complémentaire peuvent toutefois être liquidés mais sont dans ce cas calculés avec un abattement définitif.

A toutes fins utiles, je vous invite à consulter le lien suivant :
https://www.agirc-arrco.fr/particuliers/demander-retraite/conditions-pour-la-retraite/
notamment le paragraphe relatif à la retraite Agirc-Arrco à taux minoré définif.

Dans votre situation, je vous conseille de demander un Entretien d’Information Retraite (EIR). Le conseiller pourra examiner votre carrière et vous donner les explications que vous souhaitez.

Dans le cadre de ce bilan, personnalisé et gratuit, des simulations du montant potentiel de vos futures pensions, tous régimes confondus, pourront également vous être communiquées, en fonction d’hypothèses de fin de carrière que vous pourrez déterminer.

Pour bénéficier de ce service, il faut en faire la demande auprès de votre caisse de retraite complémentaire (http://www.retraite-repartition.fr/dopli/) ou du réseau d’accueil Cicas au 0820 200 189 (0,09€/mn depuis un poste fixe).

Bonne fin de journée

Je vais racheter 12 trimestres auprès de la CNAV
Ces trimestres augmenteront-ils mon nombre de points gratuitement auprès de l’AGIRC et de l’ARCO ou faut-il les racheter comme pour la CNAV auprès de ces mêmes organismes et comment procéder ?
La CNAV me propose deux options de rachat :
option 1 avec prise en compte de mon versement uniquement pour le taux applicable à ma future retraite
Option 2 avec prise en compte de mon versement pour le taux et la durée d’assurance applicable à ma future retraite
Quel est l’option qui me permet d’avoir la retraite la plus intéressante financièrement auprès de l’AGIRC et l’ARCO.

Bonjour Rachel,

Le fait de racheter des trimestres auprès de la CNAV ne vous permettra pas d’obtenir des points gratuitement auprès des régimes Agirc et Arrco.

Si ce rachat de trimestres concerne vos années d’études supérieures, il est possible de racheter jusqu’à 70 points par année d’études supérieures, dans la limite de trois années, dans chacun des régimes Arrco et Agirc, sous deux conditions :

• le rachat doit porter sur les périodes d’études supérieures pour lesquelles un versement a déjà été effectué auprès du régime de base ;
• la demande de rachat doit être présentée avant la liquidation de sa retraite complémentaire.

Si cette possibilité vous intéresse, je vous invite à prendre contact avec votre caisse de retraite complémentaire (coordonnées via le lien suivant : https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/dopli).

Le montant annuel brut de l’allocation de retraite complémentaire est égal au produit du nombre de points par la valeur annuelle du point.

Votre option de rachat (taux seul ou taux + durée d’assurance) auprès du régime de base ne modifiera donc pas le montant de vos droits à retraite complémentaire.

Bonne journée

Je vais etre en cessation d’activite en 06/2017 pour cause de travail en milieu Amiante. J’aurais 56 ans donc je resterais 4 ou 5 ans avec ce dispositif avant retraite definitive.
Comment va etre calculé ma retraite complementaire pendant ce temps Amiante? Vais je cotisé pour ma retraite complementaire pendant cette periode? Qui va cotiser? A quel taux?

Bonjour Bernard,

Les salariés et anciens salariés exposés au cours de leur vie professionnelle à l’inhalation de poussières d’amiante peuvent, sous certaines conditions, cesser leur activité dès 50 ans et percevoir une allocation de cessation anticipé d’activité (ATA) et jusqu’à ce qu’elles remplissent les conditions pour obtenir leur retraite à taux plein (possible dès 60 ans).

Pendant la durée de perception de cette allocation, des cotisations sont versées pour la retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres).

Ces cotisations sont calculées sur la base du salaire servant de référence pour le versement de l’allocation et des taux de cotisation obligatoires Arrco. Elles permettent d’obtenir des points de retraite complémentaire.

En outre, pendant la période de préretraite des intéressés, les entreprises qui ont un taux de cotisation supérieur au taux obligatoire peuvent, de manière facultative, décider de verser des cotisations supplémentaires.

L’utilisation de cette possibilité doit être décidée par accord au sein de l’entreprise et s’impose à l’ensemble des titulaires de l’allocation de cessation anticipée d’activité.

Pour savoir si un tel accord a été signé au sein de votre entreprise, je vous invite à interroger votre employeur.

Bonne journée

Je suis né en 1957, en souhaite liquider ma retraite en avril 2019, à 62 ans.
Je totaliserai alors 148 trimestres, aussi j’envisage un rachat de 12 trimestres d’assurance auprès de la Carsat (option 1 avec prise en compte uniquement pour le taux applicable), ce qui me ferait 160 trimestres. Je n’envisage pas de racheter des points Agirc/Arrco.
Voici ma question : ce rachat de trimestre (pour passer de 148 à 160) entrainera-t-il aussi une augmentation du coefficient d’abattement pour le calcul de ma retraite complémentaire Agirc/Arrco (c’est-à-dire de 0.805 à 0.94) ?
Cette mesure sera-t-elle encore en vigueur en 2019, après la réforme de l’Agirc et de l’Arrco ?

Bonjour Jean-Marc,

En effet, dans votre situation, si le nombre de trimestres manquants pour obtenir la retraite de base à taux plein passe de 18 à 6, le coefficient d’anticipation passera de 0.805 à 0,96, soit 4% d’abattement.

Cette disposition est applicable dans le cadre de l’Accord du 17 novembre 2017 qui institue le régime Agirc-Arrco à compter du 1er janvier 2019.

Bonne journée

Je suis ne le 26/11/1958 et je peux partir en retraite fin avril 2019 ( lettre du RSI). 
Je souhaiterais partir à 60 ans pile pour des raisons de santé. 
Puis je racheter ces 2 trimestres en rachat trimestre MADELIN et a quel prix ?
Si oui, pourrais je toucher ma retraite des décembre 2018 ?

Bonjour Bernard,

En tant qu’assuré de la Sécurité sociale pour les indépendants (ex-RSI) ou radié depuis moins d’un an, il est possible de racheter des trimestres de retraite pour des périodes postérieures à 1972 avec les conditions d’ouverture suivantes :

• avoir exercé exclusivement pendant cette période une activité relevant du RSI ou de la Sécurité sociale pour les indépendants, sauf sur les années incomplètes,
• être à jour dans le paiement des cotisations vieillesse et invalidité-décès,
• racheter pour les 6 dernières années, dont le revenu définitif est connu, la totalité des trimestres manquants par année.

Le calcul du montant d’un trimestre racheté tient compte de la moyenne des revenus non-salariés cotisés et de l’âge de l’assuré au moment du rachat.

Ce rachat permet aux revenus concernés d’être pris en compte dans le revenu annuel moyen et dans le nombre de trimestres validé.

Pour vérifier votre éligibilité à ce dispositif et le coût de cet éventuel rachat de trimestres, vous devez vous adresser à l’agence de Sécurité sociale pour les indépendants dont vous relevez.

Bonne journée

J’ai procédé à des rachats de trimestres correspondant à mes années d’etudes supérieures. Est-ce que les trimestres rachetés sur cette période sont pris en compte pour déterminer si oui ou non, on a validé au moins 5 trimestres avant la fin de l’année civile des 20 ans ?

Bonjour Jérome,
Les trimestres ayant fait l’objet d’un rachat pour études supérieures ou pour carrière incomplète ne sont plus retenus pour déterminer l’ouverture du droit à retraite anticipée pour longue carrière (durée validées avant 20 ans ou durée cotisée) depuis 2008.
Si vous avez effectué ce rachat avant cette date, je vous conseille de vérifier votre situation auprès de l’Assurance retraite au 39 60 (0,06€/min + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr
Bonne journée

Bonjour Dominique,

Si vous rachetez des trimestres auprès du régime général de la Sécurité sociale, c’est vraisemblablement pour vous permettre de partir en retraite à taux plein à 62 ans, les trimestres rachetés n’étant pas pris en compte pour obtenir la retraite par anticipation pour carrière longue.

Dès lors, si vous obtenez votre pension de base à taux plein à 62 ans, vos droits à retraite complémentaire Arrco, et Agirc si vous êtes cadre, seront calculés sans minoration définitive à la même date d’effet, quelle que soit l’option de rachat choisie : taux seul ou taux + durée.

A toutes fins utiles, je vous joins le lien relatif aux conditions d’ouverture des droits à retraite complémentaire :
https://fr.calameo.com/read/002711729e4fb3d96ae90

Bonne journée

Bonjour Colette,

Oui, vous pouvez bénéficier de votre retraite complémentaire dans les mêmes conditions que votre retraite de base, c’est-à-dire à la même date d’effet (entre 62 et 67 ans).

En outre, si vous faites le choix de continuer à travailler jusqu’à l’âge de 67 ans, vous continuerez à cotiser et à obtenir des points, augmentant ainsi le montant de votre future retraite complémentaire.

S’agissant de votre retraite de base de la Sécurité sociale, poursuivre votre activité au delà de 62 ans peut également vous permettre d’atteindre la durée d’assurance nécessaire au bénéfice d’une retraite à taux plein ou, si vous remplissez déjà cette condition de durée (166 trimestres pour votre génération), de bénéficier d’une surcote de votre future pension (à hauteur de 1,25% pour chaque trimestre civil travaillé supplémentaire).

Bonne journée

J’ai 61 ans, je rachète 12 trimestres auprès de la CNAV, et doit valider l’option choisie. l’option 1 (taux seul) me donnerait 154 trimestres validés au 1er Mai 2020, date à laquelle je souhaite partir. l’option 2 (taux + durée) me donnerait 166 trimestres, mais le coût du rachat est très supérieur. Quel est l’impact de chaque option sur le montant des retraites AGIRC ARRCO? comment calculer le montant de ma retraite complémentaire dans chaque cas?

Bonjour Marie-Hélène,

Un rachat effectué auprès de la CNAV vous permettra de bénéficier d’une retraite de base à taux plein et ainsi d’obtenir votre retraite complémentaire dans les mêmes conditions, c’est-à-dire à la même date d’effet et sans minoration définitive.

Dès lors, que vous optiez pour l’option 1 (taux seul) ou l’option 2 (taux + durée), votre retraite complémentaire sera d’un niveau équivalent quelle que soit l’option choisie.

Dans les deux cas, si vous rachetez 12 trimestres au régime de base, vous avez la possibilité de racheter également des points de retraite complémentaire, dans la limite de 70 points par an et par régime soit, dans votre situation, 210 points Arrco et 210 points Agirc.

Pour en savoir plus sur ce point, rendez-vous sur la page suivante : https://www.agirc-arrco.fr/particuliers/comprendre-retraite-complementaire/points-retraite-complementaire/#c465
Si cette option retient votre attention, vous devez contacter votre caisse de retraite complémentaire. Si vous ne connaissez pas ses coordonnées, vous les trouverez via le lien suivant : https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/dopli

Enfin, vous pouvez réaliser une simulation de vos droits à retraite, tant pour les régimes de base (régime général de la Sécurité sociale, Sécurité Sociale pour les Indépendants…) que pour les régimes de retraite complémentaire, en vous rendant dans votre espace personnel sur le site https://www.agirc-arrco.fr

Bonne journée

Je serais à la retraite en juin 2018 avec mes 5 dernières années actives passées au chômage (2014 à 2018).
2013 a donc été ma dernière année travaillée au cours de laquelle j’ai cotisé à la tranche B et C de l’AGIRC.
Le chômage m’a validé pendant 5 ans des points AGIRC sur la tranche B seulement.
Puis-je acheter, avant le calcul final de ma retraite, des points AGIRC tranche C ?

Bonjour Bernard,

Dans certaines situations, il est en effet possible de racheter des points de retraite complémentaire.

Pour cela, il est nécessaire que le participant ait racheté au préablable des trimestres auprès de son régime de base pour études supérieures ou années incomplètes.

A l’issue de ce rachat de trimestres, le participant a alors la possibilité de racheter des points de retraite complémentaire à hauteur de 70 points par année pour chacun des régimes Arrco et Agirc, dans la limite de 3 années.

Dans votre situation, la réglementation actuelle ne prévoit pas la possibilité de racheter des points de retraite, y compris des points Agirc sur la tranche C.

Bonne journée

J’ai effectué une carrière de 15 ans et 6 mois , je suis à la retraite j ai retravaillé pendant 20 ans, il me manque des trimestres.
Est ce que les 15ans et 6 mois compterons dans le calcul de ma retraite civile ?

Bonjour Dominique,

L’âge de départ à la retraite dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée de votre carrière, votre année de naissance, l’âge auquel vous avez commencé à travailler (…).

Ainsi, pour les personnes nées comme vous en 1954, la retraite à taux plein peut être versée :
• à 66 ans et 7 mois, sans condition particulière de durée d’activité,
• à partir de 62 ans, à condition de justifier de 165 trimestres d’assurance tous régimes de base confondus.

Pour connaître la date de votre départ à la retraite à taux plein, je vous invite à contacter le régime général de la Sécurité sociale en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

À toutes fins utiles, vous pouvez consulter les liens suivants :
https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/Brochure_maretraiteaquelage_2017.05.pdf
http://fr.calameo.com/read/002711729e4fb3d96ae90

Bonne journée

Je suis en recherche d’emploi et indemnisée depuis juin 2017.
Je vais avoir 62 ans le 17 mai 2018. Pôle emploi me demande une notification de rejet ou d’acceptation de ma caisse de retraite. Or je n’ai pas encore demandé ma retraite (155 trimestres fin 2016) car je souhaiterais le faire en 2019 afin de bénéficier d’un taux plein ou presque.
Comment dois-je procéder et quel type de document communiquer à Pôle emploi?

Bonjour Nadine,

Née en mai 1956, vous pourrez bénéficier d’une retraite à taux plein au plus tôt à 62 ans si vous réunissez 166 trimestres.

A ma connaissance, tant que vous n’aurez pas atteint ce nombre de trimestres, une allocation chômage pourrait continuer à vous être versée dans la limite toutefois de la durée maximale de vos droits.

C’est pourqoi Pôle emploi vous demande de produire une attestation précisant que vous ne réunissez pas la durée d’assurance requise pour obtenir votre retraite à 62 ans à taux plein.

Cette attestation peut vous être délivrée sans que vous ayez à demander votre dossier de retraite.

Pour obtenir ce justificatif, je vous conseille de vous rapprocher de l’Assurance retraite en contactant le 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée

J’ai 58 ans, 123 trimestres cotisés, (commencé à travailler à 17ans) en France et plus de 45 trimestres en allemagne. Comment savoir quand et à quel taux je peux prétendre à la retraite ? Je travaille encore en saisonnière cette année.

Bonjour Christiane,

L’âge de départ à la retraite dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée de la carrière et l’année de naissance. Ainsi, pour les personnes nées comme vous en avril 1960, la retraite à taux plein peut être versée : à 67 ans, sans condition particulière de durée d’activité, à partir de 62 ans, à condition de justifier de 167 trimestres d’assurance auprès des régimes de retraite de base.
Le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue permet un départ en retraite à taux plein à partir de 60 ans, à condition de réunir 5 trimestres avant la fin de l’année civile de votre 20 ème anniversaire (1980), ce qui semble être votre cas, et 167 trimestres cotisés auprès de tous les régimes de retraite de base (français et allemand) pour l’ensemble de votre carrière. Attention, pour apprécier le nombre de trimestres total pour être éligible à ce dispositif (167), il ne peut être retenu plus de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour maladie, 2 pour l’invalidité, …
Les trimestres de majoration pour enfants (8 par enfant) ne sont pas pris en compte dans le cadre de ce dispositif. Ceci étant, ne connaissant pas le détail de votre carrière, je ne peux vous répondre plus précisément. C’est pourquoi, pour vérifier votre situation personnelle, je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 39 60 ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr
Bonne journée

Ma femme est au chômage depuis fin 2016;au cas ou elle ne retravaille pas avant 62 ans peut elle demander sa retraite à 62 ans ne justifiant pas des 166 trimestres. Sachant que malgré tout elle peut racheter ces trimestres d apprentissage;il lui manquerait alors 1 trimestre ; comment sont validées les périodes de chômage sur l’ensemble de la carrière ?

Bonjour Jean-Claude,

L’âge de départ à la retraite dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée de votre carrière, votre année de naissance, l’âge auquel vous avez commencé à travailler, … Ainsi, selon l’année de naissance de votre épouse, la retraite à taux plein peut lui être versée : à 67 ans, sans condition particulière de durée d’activité, à partir de 62 ans, à condition de justifier de 166 trimestres (si née entre 1955 et 1957). Pendant une période de chômage indemnisé, le régime général de la Sécurité sociale attribue 1 trimestre pour 50 jours indemnisés. À noter que, normalement, tant que la personne n’a pas atteint le nombre de trimestres requis pour bénéficier de sa pension vieillesse à taux plein, l’allocation chômage continue d’être versée dans la limite toutefois de la durée maximale de ses droits. Si toutefois votre femme souhaite bénéficier de sa retraite à 62 ans sans avoir acquis la durée d’assurance requise, sa pension lui sera versée avec un coefficient de minoration. Il en sera alors de même pour sa retraite complémentaire. Pour vérifier sa situation et pour connaître sa date de départ à la retraite, je vous conseille de vous rapprocher de l’Assurance retraite en appelant le3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée

Bonjour Marie,

Née en octobre 1960, il vous faut totaliser 167 trimestres d’assurance (quelle que soit la nature de ces trimestres) auprès des régimes de retraite de base pour obtenir vos retraites à taux plein à partir de 62 ans. Pour un départ à 59 ans, il vous faudrait justifier : de 4 trimestres avant la fin de l’année de vos 16 ans (1976), et de 175 trimestres dans votre carrière. En outre, dans ces 175 trimestres, il ne peut être retenu plus de 4 trimestres pour chômage, 4 pour maladie, … La majoration de durée d’assurance (8 trimestres au maximum par enfant) n’est pas comptée. Si vous ne remplissez pas ces conditions de la retraite “carrière longue”, il n’y a pas de possibilité d’obtenir sa retraite de base avant 62 ans, sauf disposition particulière : travailleur handicapé, travailleur concerné par une exposition à l’amiante ou fonctionnaire de catégorie active par exemple. Si vous avez été salariée dans le secteur privé, une possibilité existe : les retraites complémentaires Arrco et Agirc peuvent verser une allocation dès 57 ans, même si la pension de base ne peut être obtenue. Toutefois, dans ce cas, l’allocation Arrco (et Agirc pour les cadres) est calculée avec une minoration très importante et définitive. Pour davantage d’éléments, vous pouvez consulter la brochure détaillée sur la demande et le calcul de la retraite complémentaire, via le lien suivant : http://fr.calameo.com/read/002711729e4fb3d96ae90

Bonne journée

Je lis sur votre site que la cotisation à une couverture complémentaire n’est pas possible pour des VSI? Pourquoi Est-ce le cas?
Pourriez-vous me dire ce qu’il en est pour les coopérants ainsi que pour les services civiques ouvrant droit à cotisation retraite?

Bonjour Caroline,

Durant son contrat, le volontaire de solidarité internationale perçoit une indemnité.

Cette indemnité n’est pas soumise aux règles de droit commun français, notamment en matière de cotisations et de contributions sociales, contrairement à un salaire ou une rémunération.

Toutefois, l’association est tenue d’affilier ses ressortissants à un régime de sécurité sociale lui garantissant des droits d’un niveau identique à celui du régime de base de la Sécurité sociale française couvrant les risques maladie, maternité, invalidité, décès, vieillesse, accidents du travail et maladies professionnelles. En pratique, les personnes concernées sont souvent inscrites à la Caisse des Français de l’Etranger (CFE).

A ce jour, les dispositions des régimes de retraite complémentaire Agirc-Arrco, quant à elles, ne prévoient pas la possibilité de cotiser volontairement à ce titre.

Bonne fin de journée

Je suis née le 2 avril 1961; je travaille dans le privé de octobre 1979 à décembre 2003 (interruption de 18 mois sans travail) puis dans le public (fonction publique hospitalière) depuis 2003. Je totalise aujourd’hui 37 années de cotisation; j’ai deux enfants. Quand pourrai-je partir à la retraite? pour quel montant? qui dois-je aller voir pour ce calcul (carrière compliquée : interrompue, congé parental,CDD dans la fonction publique pendant 20 mois, disponibilité 6 mois en 2015,) ?

Bonjour Sylvie,

L’âge de départ en retraite pour votre activité de fonctionnaire dépend de votre catégorie : sédentaire ou active.
Ainsi, pour les fonctionnaires nés comme vous en 1961, cet âge est fixé pour les sédentaires à 62 ans et à 57 ans pour les actifs.

Ceci étant, d’autres dispositifs permettent, dans certaines situations et sous conditions, un départ en retraite anticipé (l’invalidité, l’incapacité permanente, travailleur handicapé, …).

Pour vérifier votre situation personnelle et pour connaître précisément votre date de départ à la retraite, je vous conseille de prendre contact avec votre administration ou avec la CNRACL via ce lien : https://www.cnracl.retraites.fr/aide-et-contact

En outre, née en avril 1961, vous pouvez demander votre retraite du secteur privé, à taux plein, à compter de :
• 67 ans, quel que soit votre nombre de trimestres,
• 62 ans, (âge légal) si vous avez obtenu 168 trimestres tous régimes confondus (privé et public).

Toutefois, seul le régime de base de la Sécurité sociale est habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein. C’est pourquoi je vous conseille de le contacter par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Sachez enfin que si vous obtenez votre retraite de base du secteur privé à taux plein, il en sera de même pour votre retraite complémentaire Arrco (et Agirc si vous avez été cadre).

Bonne journée

Je suis née en 1960. J ai commencé à travailler de1981à août 2002 dans la fonction publique. Puis de décembre 2002 à ce jour dans le privé . J ai eu 2 enfants. Merci de me confirmer mon départ retraite.

Bonjour Marie,

L’âge de départ en retraite pour votre activité de fonctionnaire dépend de votre catégorie sédentaire ou active. Ainsi, pour les fonctionnaires nés comme vous en 1960, cet âge est fixé pour les sédentaires à 62 ans et à 57 ans pour les actifs. Ceci étant, d’autres dispositifs permettent, dans certaines situations et sous conditions, un départ en retraite anticipé (l’invalidité, l’incapacité permanente, travailleur handicapé, …). Pour vérifier votre situation personnelle et pour connaître précisément votre date de départ à la retraite, je vous conseille de prendre contact avec votre ancienne administration ou avec : le Service des Retraites de l’Etat à cette adresse https://retraitesdeletat.gouv.fr/actif/je-contacte-mon-re… , si vous êtes fonctionnaire d’état, la CNRACL à cette adresse https://www.cnracl.retraites.fr/aide-et-contact , si vous êtes agent de la fonction publique hospitalière ou territoriale.
En outre, née en 1960, vous pouvez demander votre retraite du secteur privé, à taux plein, à compter de : 67 ans, quel que soit votre nombre de trimestres, 62 ans, (âge légal) si vous avez obtenu 167 trimestres tous régimes confondus (privé et public). Toutefois, seul le régime de base de la Sécurité sociale est habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein. C’est pourquoi je vous conseille de le contacter par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr
Sachez enfin que si vous obtenez votre retraite de base du secteur privé à taux plein, il en sera de même pour votre retraite complémentaire Arrco (et Agirc si vous avez été cadre).

Bonne journée

Je suis fonctionnaire territoriale infirmière pmi du conseil départemental. J’ai commencé à 21 ans. J’ai 59 ans. Quand puis-je prendre ma retraite à taux plein avec une surcote ?

Bonjour Paule,

L’âge minimum à partir duquel vous pouvez partir à la retraite dépend de votre année de naissance et de la catégorie de votre activité de fonctionnaire, sédentaire ou active.

Ainsi, pour les fonctionnaires nés comme vous en 1958, cet âge est fixé à 62 ans pour les sédentaires et à 57 ans pour les actifs.

Ceci étant, dans la fonction publique hospitalière, les infirmiers et les personnels paramédicaux qui ont opté pour leur intégration dans les nouveaux corps de catégories A sédentaire peuvent partir en retraite à 60 ans.

D’autres dispositifs permettent, dans certaines situations et sous conditions, un départ en retraite anticipé :
• sans condition d’âge, en cas de retraite pour invalidité (d’origine professionnelle ou non professionnelle),
• à partir de 55 ans, si vous êtes atteint d’une incapacité permanente d’au moins 50% ou si vous êtes reconnu travailleur handicapé,
• si vous avez eu une carrière longue,
• sans condition d’âge, si vous avez accompli au moins 15 ans de services dans la fonction publique et êtes parent d’un enfant atteint d’une invalidité égale ou supérieure à 80%,
•sans condition d’âge, si vous êtes fonctionnaire d’État, avez accompli au moins 15 ans de services et êtes atteint (ou votre conjoint) d’une infirmité ou d’une maladie incurable rendant l’exercice de toute profession impossible.

En outre, que vous releviez de la catégorie active ou sédentaire, le montant de votre pension de retraite de fonctionnaire peut être majoré pour surcote de 1.25% par trimestre civil supplémentaire, si :
• votre durée d’assurance retraite, tous régimes de retraite de base confondus auprès desquels vous avez cotisé (publics et privés), est supérieure à la durée d’assurance nécessaire pour bénéficier d’une pension à taux plein, soit 166 trimestres,
• et si vous avez atteint l’âge minimum légal de départ en retraite, soit 62 ans pour votre génération.

Pour vérifier l’application de l’ensemble de ces dispositifs à votre situation personnelle, je vous conseille de prendre contact avec votre caisse de retraite, soit la CNRACL via le lien suivant : https://www.cnracl.retraites.fr

Bonne journée

J’ai deux régimes de retraite de base: CNAV et fonctionnaire de l’état . Combien de trimestres je dois déclarer pour demander ma retraite complémentaire: le total ou seulement ceux de la CNAV ?

Bonjour Maryse,

Votre retraite complémentaire sera versée sans minoration si le régime de base vous octroie une retraite à taux plein. Etant née en 1955, vous devez réunir 166 trimestres tous régimes confondus (régime général et régime des fonctionnaires) pour bénéficier d’une retraite à taux plein à partir de l’âge légal, soit 62 ans pour vous.

Dès lors, si vous devez indiquer un nombre de trimestres, il vous faut indiquer la somme des trimestres inscrits à votre compte auprès de vos deux régimes de base.

Bonne journée

Je suis en train d’évaluer des scénarios de départs en retraite. Je suis né en 1957 donc impacté par la décote de 10% pendant 3 ans.
Le premier scénario est départ après 62 ans avec 166 trimestres et décote de 10% pendant 3 ans.
Scénario 2: je pars après 62 ans mais avec 165 trimestres. Dans ce cas je subis une décote VIAGÈRE de 1%.
QUESTION 1: pouvez vous confirmer que dans ce cas la décote de 10% par an pendant 3 ans n’est pas appliquée ?
QUESTION 2: la décote est elle brutale ou progressive. Par exemple si je pars avec 168 trimestres. La décote est elle de 10% également ou diminue t elle à 5% pendant 3 ans?

Bonjour Didier,

Si vous demandez à bénéficier de votre retraite complémentaire avant 67 ans sans remplir les conditions permettant de percevoir une retraite de base à taux plein, je vous confirme que votre retraite complémentaire sera alors versée après application d’un abattement définitif viager (par exemple de 1% pour 1 trimestre manquant). Dans une telle situation, le coefficient de solidarité de 10% ne sera pas appliqué, le principe étant que l’on n’applique pas un coefficient temporaire sur une allocation déjà minorée à titre définitif.
En revanche, si vous êtes concerné par le coefficient temporaire de solidarité (10% pendant 3 ans), celui-ci s’applique dès la date de votre départ en retraite et pour la durée indiquée (il n’y a pas de système d’abattement progressif lié à votre durée d’assurance).

J’ai 58 ans et je ne suis qu’à 105 trimestre de cotisations. Puis-je prendre ma retraite à 62 ans? Y a-t-il un minimum de pension versée pour les personnes n’ayant pas assez cotisé? merci pour vos réponses.

Bonjour Nadia,

Vous pourrez effectivement prendre votre retraite à 62 ans. Toutefois, ne justifiant pas du nombre de trimestres requis (167 trimestres nécessaires pour la génération 1960), votre retraite de base et votre retraite complémentaire seront minorées définitivement.

Il existe effectivement une retraite de base minimum. C’est ce qu’on appelle le minimum contributif. Il est actuellement fixé à 7 615,94 € par an, soit 634,66 € par mois.

Il est accordé sous certaines conditions et est calculé en fonction du nombre de trimestres obtenus.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cette page : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15522

Âgé de 61 ans, je suis au chômage depuis 1 an. À 62 ans il me manquera 5 trimestres pour avoir mes 166 trimestres.
Est ce que pôle emploi me reconduira au delà des 62 ans, jusque j’aurai mes 166 trimestres? et quelle démarche faudra t’il faire?

Bonjour Dominique,

A ma connaissance, tant que vous n’aurez pas atteint le nombre de trimestres requis permettant de percevoir une retraite de base à taux plein, une allocation chômage pourrait continuer à vous être versée dans la limite toutefois de la durée maximale de vos droits.

Pour connaître précisément votre situation, je vous suggère de vous rapprocher de Pôle emploi en appelant le 3949 – service gratuit – ou via le lien https://www1.pole-emploi.fr/faq/contactezNous

Je suis née en mars 1960, j’ai 151 trimestre à fin 2017 et mon patron me propose une rupture conventionnelle en date du 1/04/2019. Aurais je tous mes trimestres validés et cotisés et ma retraite complète au bout de 3 ans au chômage ? je m’inquiète ! 

L’âge de départ à la retraite dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée de votre carrière et votre année de naissance.

Ainsi, pour les personnes nées comme vous en mars 1960, la retraite à taux plein peut être versée à partir de 62 ans, à condition de justifier de 167 trimestres d’assurance auprès des régimes de retraite de base ou à 67 ans sans condition particulière de durée d’activité.

Totalisant 151 trimestres au 31.12.2017, il vous faut donc acquérir 16 trimestres supplémentaires. Vos futures périodes de chômage vous permettront de continuer à acquérir des trimestres au régime général de la Sécurité sociale, à raison d’un trimestre pour 50 jours de chômage (période indemnisée et délai de carence).

Toutefois, je vous suggère de vérifier votre situation, et connaître ainsi la date à partir de laquelle un départ en retraite à taux plein est possible, en contactant le régime général de la Sécurité sociale au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

En outre, vous pouvez obtenir une simulation de vos droits à retraite, tant pour les régimes de base (régime général de la Sécurité sociale, Sécurité Sociale pour les Indépendants…) que pour les régimes de retraite complémentaire, en vous rendant dans votre espace personnel sur le site https://www.agirc-arrco.fr

Je suis en arrêt maladie depuis septembre 2017.J’ai 63 ans (11/02/1955).
J’aurai mes points pour pouvoir partir à la retraite qu’à 66ans et 8 mois. Que faire ?

Bonsoir,

En arrêt maladie, vous continuez à acquérir des droits à la retraite (trimestres au régime général et points de retraite complémentaire Agirc-Arrco) tant que vous êtes indemnisée par la Sécurité sociale.

Votre date de départ à la retraite à taux plein dépend du nombre de trimestres que vous aurez acquis en fonction de votre année de naissance (166 trimestres pour les personnes nées en 1955).

Je suis née le 1° septembre 1957.
A quel âge j’aurais droit à ma retraite sachant que je suis actuellement au chômage depuis peu et qu’ils me disent que mes droits seront terminés au 31/08/2019?
Je croyais que la retraite démarrait le mois suivant la date anniversaire soit le 1° octobre.
J’ai tous mes trimestres.

Bonjour,

Née le 01/09/1957, vous pourrez partir à la retraite dès le 01/09/2019, le jour de vos 62 ans.

Cette règle s’applique uniquement pour les personnes nées le 1er jour du mois .

Celles qui sont nées entre le 2 et le 31 du mois partent le 1 er du mois qui suit leur date d’anniversaire.

Cordialement.

Sandrine,

Merci de m’indiquer quelle année et quelle date je pourrai partir en retraite sincèrement il me tarde. merci

Bonjour,

Pour bénéficier d’une retraite à taux plein, vous devez avoir acquis un certain nombre de trimestres. Par exemple, pour les générations 1955, 1956 et 1957, l’âge légal de la retraite est de 62 ans avec un nombre de trimestres de 166, La durée d’assurance requise augmente progressivement selon les générations.
Il existe aussi des possibilités d’obtenir une retraite avant cet âge pour les personnes qui ont commencé à travailler très jeunes.
N’ayant pas connaissance de votre année de naissance, je vous conseille de vous connecter sur votre espace personnel du site Agirc-Arrco : http://www.agirc-arrco.fr
A partir de votre espace, vous pouvez à tout moment accéder à un ensemble de services et outils pour vous permettre de savoir où vous en êtes.

Bonne soirée
Sandrine, votre conseiller retraite

Fonctionnaire de la poste, je pars en retraite au 01/01/2019. ( mere de 3 enfants et plus) J ai droit à une petite retraite agirc arco. Dois je attendre mai 2022, age légal de départ en retraite pour demander ma retraite aupres de vos services . ( née en mai 1960).
Merci de votre réponse.

Bonjour,

Vous pouvez normalement obtenir votre retraite complémentaire Agirc-Arrco sans minoration définitive si vous avez obtenu votre retraite de base du régime général de la Sécurité sociale à taux plein.

Si ce n’est pas le cas, il est possible de demander seulement sa retraite complémentaire.

Vous pourrez ainsi en bénéficier dès le 01.01.2019, mais celle-ci sera alors calculée avec une minoration définitive.

Je viens d’avoir 60 ans et je cumule déjà 171 trimestres au 31/12/2017 avec 4 enfants, je voudrais savoir si je peux demander mon départ à la retraite à la fin de cette année 2018.
Merci.

Bonsoir,

Vous avez effectivement le nombre de trimestres requis, cependant l’âge de départ dépend aussi de la nature des trimestres acquis. En effet, les trimestres attribués pour vos enfants ne rentrent pas dans le calcul des trimestres pour la retraite carrière longue.
Vous n’avez donc que 139 trimestres effectifs pour cette retraite anticipée.
Au vu de ces informations vous ne pourrez prendre votre retraite qu’à 62 ans.

Bonne soirée
Sarah

bonjour.né en octobre 1959, j’ai fait un apprentissage de deux ans .j’ai à la fin de l année 166 trimestres.
est il possible de demander ma retraite a mes 60 ans ,aurais je une décote.
merci

Bonjour,

Né en octobre 1959 , vous pouvez partir à la retraite à 60 ans si vous remplissez les conditions suivantes :

– avoir au moins 5 trimestres validés à la fin de l’année civile du 20 ème anniversaire, ou au moins 4 si vous êtes né au cours du dernier trimestre de l’année.

– justifier de 167 trimestres cotisés sur l’ensemble de la carrière.

Tout les salariés nés à partir de 1957 et partant en retraite en 2019 se verront appliquer un coefficient de solidarité de 10 % pendant 3 ans.

En l’occurrence si vous partez à 60 ans vous serez concerné.

Bonne soirée
Nathalie

Bonsoir.
En aôut 2019 je peux prendre ma retraite.
175 trimestres en tant que salarié puis travailleur indépendant et depuis 2008 je travaille en Belgique.
La retraite en Belgique est à 65 ans, en 2019 j’aurai 62 ans. Est ce que je peux prendre ma retraite française et continuer à travailler en Belgique.

Bonjour,
Vous pouvez effectivement prendre votre retraite en France dès 2019 ( 62 ans) et attendre votre 65ème anniversaire pour bénéficier de votre retraite en Belgique, tout en continuant à y travailler.
Bonne soirée
Sandrine




Retraite progressive

Je suis assistante maternelle, j’aurais 62 ans en juillet prochain, je désirerais faire le choix de la retraite progressive. D’après un conseiller retraite eu au téléphone, je remplis bien toutes les conditions nécessaires, mais comment procéder à la diminution de mon activité? Au nombre de contrats? D’heures?
Je ne comprends pas très bien. Est-ce que pour chaque année d’activité à partir de mes 62 ans, je pourrais bénéficier de la surcote? A quelles conditions?

Bonjour Sylvie,

La retraite progressive permet d’exercer une activité à temps partiel tout en percevant une partie de sa retraite (ex : activité exercée à 80 %, versement de la retraite au taux de 20 % correspondant au montant des droits acquis au début de la retraite progressive).

La situation des assistantes maternelles, titulaires de plusieurs contrats de travail simultanés étant particulière, je vous conseille de vérifier votre éligibilité au dispositif de retraite progressive auprès du régime général de la Sécurité sociale, soit en appelant le 3960 (0,06 € / mn + prix d’appel) soit sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée,

Le 27/02/2019 j’aurai 60 ans et je peux prendre ma retraite à taux plein pour carrière longue au 01/03/2019.
Pour ne pas subir le malus je dois effectuer une année supplémentaire. Puis-je demander ma retraite progressive pour 20 % et continuer à travailler à 80 % pour une seule année uniquement ?
Quel est le délai pour effectuer ma demande auprès de mon employeur ?
Merci d’avance.

Bonjour,

Vous pouvez demander votre retraite progressive pour ne pas être concernée par la minoration sur votre retraite complémentaire Arrco et ou Agirc. Votre départ en retraite définitive devra intervenir au moins un an après avoir rempli les conditions de la retraite de base à taux plein.
La retraite progressive est un dispositif permettant de cumuler un salaire d’activité à temps partiel et une partie de sa retraite tout en continuant des droits à la retraite. Avec l’accord de l’employeur, vous pouvez déclencher votre retraite progressive pour un départ en 2019.
Il est conseillé de prévenir son employeur le plus tôt possible, en tout cas en respectant les délais en vigueur dans votre entreprise.

Bonne soirée
Sandrine




Handicap

Bonjour j ai 58 ans et 168 trimestre en 2018, j’ai commencé a travaillé a 17 ans. J’ai une polyarthrite rhumatoïde. Au chômage depuis 2015 payer. Invalidité 1 ère catégorie depuis 2016. Reconnue travailleur handicapé depuis 2014. Quel âge pour la retraite merci d’avance de votre réponse.

Bonjour André,
La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé peut permettre de bénéficier d’une retraite anticipée à condition de justifier d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 50 % ou d’un handicap de niveau comparable pendant la durée d’assurance totale et de la durée d’assurance cotisée exigées.

Ainsi, né en 1960, pour pouvoir partir à compter de 59 ans, la durée d’assurance totale exigée est de 87 trimestres et celle cotisée de 67 trimestres.

Il est peu probable que vous puissiez obtenir une retraite anticipée.

En revanche, avec 168 trimestres en 2018, vous pourrez obtenir votre retraite à taux plein à 62 ans.

Cela étant, pour définir la date de votre départ en retraite, je vous conseille de prendre contact avec le régime général de la Sécurité sociale par téléphone au 39 60 (0,06 €/min + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée,

Bonjour, je suis reconnu Travailleur Handicapé depuis le 04/03/ 2000 et j’ai un taux d’Invalidité de 20%; Par ailleur, je travail à mi-temps et j’ai une rente de la sécurité sociale pour d’autre problèmes médicale.
Est-ce que je peux demander ma retraite à 60 ans et avoir un taux plein même si je n’ai pas tout mes trimestres. Merci.

Bonjour Michel,

Pour pouvoir obtenir une retraite anticipée en tant que travailleur handicapé, il faut être atteint d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 50% ou avoir un handicap de niveau comparable (par exemple être titulaire d’une pension d’invalidité 2ème ou 3ème catégorie, titulaire de l’allocation aux adultes handicapés, etc.) pendant la durée d’assurance totale et la durée d’assurance cotisée exigées.
Je vous joins le lien vers le site vous donnant les détails de cette retraite anticipée : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F16337

Etant né en 1959, la durée d’assurance totale exigée est de 87 trimestres validés et 67 trimestres cotisés, pour un départ en retraite à compter de 59 ans.

C’est l’Assurance retraite qui est habilitée à déterminer l’âge de votre retraite à taux plein. C’est pourquoi je vous invite à la contacter au 3960 (0,06 €/min + prix appel) ou sur http://www.lassuranceretraite.fr

Si vous obtenez votre retraite de base à taux plein à ce titre, votre retraite complémentaire Arrco (et Agirc si vous avez été cadre) vous sera également versée sans minoration.

Papa d’un enfant schizophrène, je suis né en 1954 et je bénéficierai de la retraite à taux plein à 66 ans et 7 mois, puis-je bénéficier de la retraite à taux plein à 65 ans et dans quelles conditions ?

Bonjour François,

Les parents qui ont à charge un enfant handicapé atteint d’un taux d’incapacité d’au moins 80% bénéficient d’un trimestre par période d’éducation de 30 mois (dans la limite de 8 trimestres). Cette majoration est cumulable avec les trimestres (8 au maximum également) pour enfant.

Par ailleurs, ils sont susceptibles de bénéficier d’une retraite anticipée calculée au taux plein dès 65 ans (sans devoir attendre 66 ans et 7 mois, âge automatique du taux plein, pour les personnes nées en 1954), quelle que soit la durée de carrière.

Pour vérifier l’application de ces mesures à votre situation, je vous conseille de vous rapprocher du régime général de la Sécurité sociale, habilité à déterminer l’âge de votre départ en retraite à taux plein, par téléphone au 39 60 (0,06 €/min + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne fin de journée,

Bonjour Thierry,

Sauf cas particulier (travailleur handicapé par exemple), vous ne pourrez pas obtenir votre retraite à 60 ans au 1.4.2020 avec seulement 165 trimestres. En effet, le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue, permet un départ à partir de 60 ans, à condition : de réunir 5 trimestres avant la fin de l’année du 20 ème anniversaire (ou 4 pour les personnes nées aux cours du dernier trimestre) et de totaliser 167 trimestres dans toute sa carrière. Attention, dans les 167 trimestres  “carrière longue”, il ne peut être retenu plus de 4 trimestres assimilés pour le chômage, 4 pour la maladie,… À défaut de remplir ces conditions spécifiques, les personnes nées comme vous en 1960 peuvent obtenir leur retraite à taux plein : à 67 ans sans condition de durée d’assurance, à compter de 62 ans, si elles justifient de 167 trimestres d’assurance auprès des régimes de retraite de base. A cet âge, tous les trimestres de carrière sont retenus. N’ayant pas accès à vos données personnelles, et notament à la nature de vos trimestres, je ne peux vous indiquer la date de votre retraite à taux plein. C’est pourquoi pour vérifier votre situation, je vous conseille de contacter l’Assurance retraite, habilitée à déterminer cette date, par téléphone au 3960 (0,06€/mn + prix d’appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée

J’ai 56 ans, 155 trimestres de cotisations ,taux d’incapacité maladie professionnelle de 23%,reconnu travailleur handicapé depuis novembre 2017 et demandeur d’emploi indemnisé depuis octobre 2017, puis je prétendre à un départ à 60 ans à taux plein, voir 58 ans ?

Bonjour Christian,

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé peut permettre de bénéficier d’une retraite anticipée à condition de justifier d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 50% ou d’un handicap de niveau comparable pendant la durée d’assurance totale et de la durée d’assurance cotisée exigées.
Ainsi, né en 1962, pour pouvoir partir à compter de 59 ans, la durée d’assurance totale exigée est de 88 trimestres et celle cotisée de 68 trimestres.
Compte tenu de votre taux d’incapacité et de la date de reconnaissance de votre handicap, il est peu probable que vous puissiez obtenir une retraite anticipée.
En revanche, vous pourriez prétendre à une retraite à taux plein à compter de 62 ans, quel que soit votre nombre de trimestres, si, du fait de votre handicap, vous étiez reconnu inapte au travail ou titulaire d’une pension d’invalidité.
Cela étant, pour vérifier votre situation exacte, je vous conseille de contacter l’Assurance retraite, seule habilitée à déterminer l’âge de votre retraite à taux plein, au 3960 (0,06 €/min + prix appel) ou sur http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée,

Bonjour Duy Lam,

Outre les 8 trimestres supplémentaires de maternités attribués en général à la mère (4 au titre de la maternité et 4 autres au titre de l’éducation de l’enfant pour les enfants nés avant 2010), les parents ayant élevé un enfant handicapé peuvent bénéficier d’une majoration d’assurance. Cette majoration est au maximum de 8 trimestres. Elle concerne les enfants atteints d’une incapacité permanente de 80%, ouvrant droit à : l’allocation d’éducation spéciale et un de ses compléments, l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) et son complément, l’AEEH et la prévention de compensation du handicap (PCH). S’il n’entre dans aucun autre dispositif permettant une retraite plus précoce, le parent est susceptible de bénéficier d’une retraite calculée au taux plein à 65 ans (sans devoir attendre 66 ans et 7 mois, âge automatique du taux plein pour la génération 1954), quelle que soit sa durée de carrière. Pour vérifier l’application de ces mesures à votre situation, je vous conseille de vous rapprocher du régime général de la Sécurité sociale en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr
Bonne fin de journée

Je suis né en 1963 et j’ai commencé à travailler à l’âge de 16 ans. Mon dernier relevé CARSAT fait état au 31/12/2017 de 152 trimestres avec 131 trimestres cotisés. Je suis reconnu travailleur handicapé depuis 2002. Ma question est : comment se calcule les années depuis ma reconnaissance RQTH (avant et après le 31/12/2015) ? Aurais-je le droit à une retraite anticipée à 60 ans ?

Bonjour Jean Philippe,

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé peut permettre de bénéficier d’une retraite anticipée à condition de justifier d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 50 % ou d’un handicap de niveau comparable pendant la durée d’assurance totale et la durée d’assurance cotisée exigées.

Né en juillet 1963, vous pourrez partir dès 55 ans, si vous justifiez d’une incapacité permanente d’au moins 50% pendant 128 trimestres validés et 108 trimestres cotisés.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cette page :
https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/salaries/mes-droits-selon-de-mon-parcours/handicap-inaptitude.html

Pour vérifier si vous pouvez obtenir votre retraite par anticipation, je vous conseille de vous rapprocher de l’Assurance retraite au 3960 (0,06€/mn + coût d’appel) ou sur http://www.lassuranceretraite.fr

Par ailleurs, l’allocation adulte handicapée (AAH) ne permet pas en tant que telle d’obtenir des trimestres auprès du régime de base.

Bonne journée

Je vais avoir 57 ans et j’ai cotisée 187 trimestres, eu 4 enfants, j’ai une reconnaissance de travailleur handicapée, je suis conductrice de transport et j’en ai marre, mal aux genou bref je veux partir en retraite.

Bonjour Françoise,
Le congé de fin d’activité (CFA) Transport permet à certains conducteurs routiers de cesser leur activité salariée à partir de 57 ans sous conditions. Pour vérifier si vous remplissez les conditions pour en bénéficier, je vous invite à contacter le groupe Klésia, en charge de la gestion du CFA, sur http://www.klesia.fr ou au 0969 36 22 22 (appel non surtaxé). La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé peut vous permettre de bénéficier d’une retraite anticipée. Il faut être atteint d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 50% ou avoir un handicap de niveau comparable (par exemple être titulaire d’une pension d’invalidité 2ème ou 3ème catégorie, titulaire de l’allocation aux adultes handicapés, etc.) pendant la durée d’assurance totale et la durée d’assurance cotisée exigées. Ainsi, née en 1961, pour pouvoir partir à 57 ans, la durée d’assurance totale exigée est de 108 trimestres et celle cotisée est de 88 trimestres. Pour permettre un examen de votre situation au regard de ce dispositif, je vous conseille de contacter l’Assurance retraite, seul organisme habilité à déterminer l’âge de votre retraite à taux plein, au 3960 (0,06 €/min + prix appel) ou sur http://www.lassuranceretraite.fr . Si vous obtenez votre retraite de base à taux plein à ce titre, votre retraite complémentaire Arrco (et Agirc si vous avez été cadre) vous sera également versée à la même date et sans minoration.

J’ai un dossier mdph ça fera 15 ans début juillet 2019 je suis en maladie professionnelle pour mes 2 épaules opérées pour une j’ai 10% l’autre je suis encore en arrêt, cela me permet il de partir plus tôt en retraite, sachant que je pouvais partir en retraite le 2 février 2022.

Le dispositif d’incapacité permanente de travail permet aux assurés de partir en retraite avant 62 ans dans certaines conditions.
Ainsi, avec un taux d’incapacité de 10%, vous devez avoir été exposée pendant 17 ans à des facteurs de risques professionnels et votre incapacité doit être due à votre travail.
Lorsque vous déposerez votre demande de retraite, elle pourra être soumise à une commission spécifique qui vérifiera si ces conditions sont remplies.
Dans le cas où votre taux d’incapacité devenait supérieur à 20%, les conditions mentionnées ci-dessus n’auront plus à être remplies. Vous devrez simplement remplir un questionnaire et fournir des justificatifs de votre incapacité.

Pour en savoir plus, je vous conseille de contacter l’Assurance retraite au 3960 (0,06€/mn + coût d’appel) ou sur http://www.lassuranceretraite.fr

J’ai 57 ans et perçois une pension 2e catégorie depuis mars 2016. Je continue à adresser mes arrêts de travail à mon employeur pour rester dans les effectifs. Quand serai-je à la retraite ? A 62 ans d’office ou plus tard ?

En situation d’invalidité, vous obtiendrez votre retraite à 62 ans au titre de l’inaptitude au travail. Celle-ci sera calculée à taux plein quel que soit le nombre de vos trimestres de carrière. A 62 ans, votre pension d’invalidité cessera d’être versée.
Si toutefois, vous continuez à faire partie des effectifs de votre entreprise, vous ne serez pas obligée de prendre votre retraite à 62 ans et pourrez continuer de percevoir votre pension d’invalidité.

J’ai 57 ans et le statut de travailleur handicapé, je peux prendre ma retraite a 62 ans mais je n’aurai pas le nombre de trimestres demandés. Aurai-je une décote ?

Depuis le 1er janvier 2015, si vous justifiez d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 50 % vous pouvez obtenir dès l’âge légal (62 ans) une retraite à taux plein, c’est-à-dire au taux maximum de 50 %, quelle que soit votre durée d’assurance.

En invalidité 2ème catégorie, j’ai eu une carrière travail pénible. J’ai tous les trimestres mais je n’ai que 57 ans. Quand pourrais-je prendre ma retraite sans rien perdre ?

Pour la retraite de base, si vous n’exercez plus d’activité professionnelle, votre pension d’invalidité sera transformée automatiquement à l’âge légal d’obtention de la retraite (62 ans) en retraite attribuée au titre de l’inaptitude au travail. En revanche, si à cet âge vous exercez une activité professionnelle, la pension d’invalidité continuera de vous être versée jusqu’à la cessation de cette activité et au plus tard à l’âge légal du taux plein (67 ans).
Concernant la retraite Agirc-Arrco sera versée sans minoration au même âge.

Je suis sur 3 régimes de retraite CARPIMKO,IRCANTEC et ARCCO.je suis en arrêt de travail depuis octobre 2016,la Carpimko m’a mis en invalidité ( c’est ma caisse de retraite principale). Je n’ai que 161 trimestres . Dois je attendre que le médecin conseil de la Carpimko me propose de me mettre à la retraite à la vue de mes arrêts de travail et certificats médicaux ou dois je moi même la demander? Cette demande doit elle être adressée aux 3 régimes? Dans la mesure ou je suis en invalidité aurais je le droit au tau plein? Sur le plan financier comment cela se passe entre le moment ou je fais la demande et le moment ou la retraite commence à être perçue?

Bonjour Frédéric,

A ma connaissance, les assurés qui perçoivent une pension d’invalidité de la CIPAV (régime de base des professions libérales) voient leur pension interrompue au plus tard le mois qui suit leur 65e anniversaire. À compter de ce moment, la pension vieillesse se substitue à la pension d’invalidité.

Pour vérifier votre situation, je vous conseille de prendre contact avec la CIPAV.

Je vous invite également à interroger le régime général de la Sécurité sociale pour connaître la date à laquelle vous pourrez bénéficier de votre pension vieillesse pour vos activités exercées en tant que salarié.

A toutes fins utiles, vous pouvez consulter les liens suivants relatifs aux conditions d’ouverture des droits à retraite des régimes de salariés :

https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/files/live/sites/pub-bootstrap/files/Guides%20et%20formulaires/452005_NAT_PUB_2017.12.pdf
https://fr.calameo.com/read/002711729e4fb3d96ae90
https://www.ircantec.retraites.fr/

Enfin, le régime Arrco applique les mêmes dispositions que le régime général de la Sécurité sociale en matière d’âge de la retraite.

Bonne journée

Je suis licencier suite à inaptitude par medecin du travail depuis le 23/07/18 suite à un long arret 11mois (operé le 28/08/17)
maladie professionnellle tendinite de quervain. À fin 2017 j ai 164 trimestres dois attendre juin 2019 pour demander ma retraite à taux plein?

Bonjour Joelle,

Pour bénéficier d’une retraite à taux plein, à compter de 60 ans, pour incapacité permanente, il est nécessaire de justifier d’une incapacité permanente résultant d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail avec un taux au moins égal à 20 % ou au moins égal à 10 % et inférieur à 20 %.
Cette incapacité doit avoir été reconnue par le régime général de la Sécurité sociale et votre demande sera soumise au médecin-conseil régionale de l’Assurance retraite.
Si toutes les conditions sont remplies, vous pourrez obtenir votre retraite à 60 ans au taux maximum et quelle que soit votre durée d’assurance. Vous concernant, née en juin 1959, vous ne pourrez donc en bénéficier qu’au 1er juillet 2019.
Pour permettre un examen de votre situation au regard de ce dispositif, je vous conseille de contacter l’Assurance retraite, seul organisme habilité à déterminer l’âge de votre retraite à taux plein, au 3960 (0,06 €/min + prix appel) ou sur http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée

Bonjour Pascal,

Il existe deux principaux dispositifs de départ en retraite anticipée : pour carrière longue ou pour travailleur handicapé.
Les personnes nées, comme vous, en avril 1963 peuvent demander leur retraite “Carrières longues” à taux plein : à compter de 57 ans si elles justifient de 5 trimestres validés avant la fin de l’année de leur 16 ans et 176 trimestres cotisés, à compter de 60 ans si elles justifient de 5 trimestres validés avant la fin de l’année de leur 20 ans et de 168 trimestres cotisés.
Dans ces trimestres cotisés “carrières longues”, ne sont pris en compte, pour toute la carrière, que 4 trimestres pour le chômage, 4 pour la maladie, 2 pour l’invalidité… Par ailleurs, les travailleurs handicapés peuvent partir à la retraite, à taux plein, à compter de 55 ans s’ils sont atteints d’une incapacité permanente d’au moins 50% ou avoir un handicap de niveau comparable (par exemple être titulaire d’une pension d’invalidité 2ème ou 3ème catégorie, titulaire de l’allocation aux adultes handicapés, etc.) pendant la durée d’assurance totale et la durée d’assurance cotisée exigées. Par exemple, les personnes nées en 1963 peuvent partir à la retraite à 55 ans si elles justifient de cette incapacité permanente pendant une durée d’assurance totale de 128 trimestres et pendant 108 trimestres cotisés. Pour en savoir plus sur les départs anticipées, vous pouvez consulter la page suivante : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/salaries/mes-droits-selon-de-mon-parcours/handicap-inaptitude.html. À la lecture de votre message, il est probable que vous ne remplissiez pas ces conditions. Toutefois, ne connaissant pas votre situation exacte et n’ayant pas accès à votre dossier, je ne peux vous en dire plus. Je vous conseille de faire le point sur votre date de départ à la retraite avec l’Assurance retraite au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr. Vous avez également la possibilité de demander un Entretien d’Information Retraite (EIR).
Dans le cadre de ce bilan personnalisé et gratuit, des simulations du montant potentiel de vos futures pensions, tous régimes confondus, pourront vous être communiquées. Pour bénéficier de ce service, il faut en faire la demande auprès de votre caisse de retraite complémentaire (http://www.retraite-repartition.fr/dopli/) ou auprès du réseau d’accueil Cicas au 0820 200 189 (0,09€/mn depuis un poste fixe).

Bonne journée

En invalidité 1 categorie, je vais donner ma lettre de départ en retraite à mon employeur pour être sorti des effectifs à compter du 1 septembre 2018( née en aout 1956) et je voudrai savoir qui doit instruire le dossier pour la retraite complémentaire (moi ou mon employeur) ?

Bonjour Michèle,

Titulaire d’une pension d’invalidité, vous pouvez en effet bénéficier de vos retraites base et complémentaire à taux plein au titre de l’inaptitude au travail dès 62 ans, et ce, quel que soit le nombre de trimestres acquis.

Ceci étant, ce choix d’un départ à la retraite vous appartient et vous devrez engager vous même les démarches nécessaires pour percevoir vos retraites à compter du 1er septembre 2018.

Vous devez donc dès maintenant effectuer votre demande de retraite en contactant le régime général de la Sécurité sociale au 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

En principe, la demande de retraite déposée au régime de base de la Sécurité sociale entraîne normalement un signalement vers les régimes de retraite complémentaire Arrco et Agirc.

Dès lors, à l’issue de votre demande auprès de ce régime, vous recevrez à votre domicile un dossier de demande de retraite complémentaire, qu’il vous faudra compléter, signer et renvoyer.

Si vous ne recevez pas votre demande de retraite complémentaire 3 à 4 semaines après votre demande auprès du régime de base, je vous conseille de contacter le réseau d’accueil Cicas au 0820 200 189 (0,09 €/mn depuis un poste fixe). Un conseiller pourra alors engager votre dossier et vous adresser les documents nécessaires.

Bonne journée

Dans combien de temps serais je à la retraite ? J’ai 50 ans et j’ai commencé à travaillé a 18 ans sachant que je suis malade diabétique insulinéo dépendant depuis 11 ans.

Bonjour Sylvie,

L’âge de départ à la retraite dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée de votre carrière, votre année de naissance, l’âge auquel vous avez commencé à travailler (…). Ainsi, pour les personnes nées comme vous en avril 1967, la retraite à taux plein peut être versée : à 67, sans condition particulière de durée d’activité, à partir de 62 ans, à condition de justifier de 170 trimestres d’assurance auprès des régimes de retraite de base. Si toutefois, par votre diabète, vous êtes atteinte d’une incapacité permanente d’au moins 50% ou si vous avez eu la qualité de travailleur handicapé (RQTH) pendant une certaine durée d’assurance totale et une durée d’assurance cotisée, vous pourrez peut être bénéficier d’une retraite anticipée en tant qu’assurée handicapée. Vous concernant, pour pouvoir partir dès 55 ans, la durée d’assurance totale exigée serait de 130 trimestres et celle cotisée est de 110 trimestres. Je vous joins ci-après le lien détaillant ce dispositif : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/salaries/mes-droits-selon-de-mon-parcours/handicap-inaptitude.html. À noter que seule l’Assurance retraite est habilitée à déterminer l’âge de votre retraite à taux plein. C’est pourquoi je vous invite à la contacter au 3960 (0,06 €/min + prix appel) ou sur http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée.

J’ai 58 ans je suis né le 07/1959, j’ai 140 trimestres cotisés, une RQTH depuis 1996 et une pension d’invalidité de première catégorie. A quel âge pourrais-je partir à la retraire ? Sur combien d’années seront calculés mes droits ?

Bonjour Bruno,

Né en juillet 1959, vous pouvez prétendre à un départ à la retraite anticipée en tant que “travailleur handicapé” dès 59 ans à condition : d’avoir acquis 87 trimestres dont 67 cotisés, d’avoir été atteint d’une incapacité permanente au moins égale à 50% pendant votre durée d’assurance totale et la durée d’assurance cotisée.
À défaut de remplir ces conditions, vous pourrez, du fait de votre invalidité, obtenir une retraite pour inaptitude au travail à l’âge légal de 62 ans. Celle-ci sera calculée à taux plein, quelle que soit la durée de votre carrière. Cela étant, seul le régime général de la Sécurité sociale est habilité à déterminer la date de départ en retraite de l’assuré. C’est pourquoi, je vous invite à contacter ce régime en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d’appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr. Si vous obtenez votre retraite de base à taux plein, il en sera de même pour les régimes de retraite complémentaire Arrco (et Agirc si vous avez été cadre).

Bonne journée

J’ai fait une demande a la carsat pour une retraite anticipe car j ai ete reconnu travailleur handicapé depuis 1989 Et de ce fait après analyse de mon dossier, la carsat m affirme que je pourrais pretendre a ma retraite anticipé en juillet 2018 Donc je voudrais savoir si ma retraite complémentaire me sera versé a cette meme période et aurais- je des pénalités ?

Bonjour Francis,

Si vous obtenez une retraite anticipée pour assurés handicapés de l’Assurance retraite en juillet 2018, vous bénéficierez également de votre retraite complémentaire sans minoration à la même date.

Bonne journée

Vous avez une question ?

Utilisez le formulaire pour la soumettre,
elle sera traitée par nos Experts




Moins de 35 ansDe 36 à 45 ansDe 46 à 55 ansPlus de 55 ans


* Champs obligatoires